En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 14 heures 8 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 14 heures 52 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 17 heures 20 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 18 heures 4 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 18 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 20 heures 11 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 20 heures 34 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 21 heures 9 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 21 heures 27 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 14 heures 33 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 16 heures 2 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 17 heures 35 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 18 heures 32 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 19 heures 30 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 20 heures 27 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 20 heures 40 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 21 heures 1 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 21 heures 19 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 21 heures 31 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

Publié le 31 octobre 2020
Pascale Chapaux-Morelli a publié "Je sais qui tu es : Savoir repérer les manipulateurs" aux éditions Albin Michel. Comment mettre au jour ce que les autres pensent pour éviter d'être manipulé ? Se prémunir contre l'emprise, le chantage affectif et les manipulations diverses est à la portée de tous, à condition de se doter des bons outils d'analyse. Extrait 1/2.
Pascale Chapaux-Morelli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascale Chapaux-Morelli est docteur en psychologie, chargée d'enseignement à l'Université Paris 8. Elle a participé à de nombreuses émissions de "Mille et Une Vies", sur France 2, avec Frédéric Lopez et Sophie Davant.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascale Chapaux-Morelli a publié "Je sais qui tu es : Savoir repérer les manipulateurs" aux éditions Albin Michel. Comment mettre au jour ce que les autres pensent pour éviter d'être manipulé ? Se prémunir contre l'emprise, le chantage affectif et les manipulations diverses est à la portée de tous, à condition de se doter des bons outils d'analyse. Extrait 1/2.

Savoir pousser le ou la partenaire à accepter ce qui au départ lui aurait semblé inadmissible est l’une de leurs spécialités. Pour atteindre cet objectif, ils s’appuient sur les points sensibles du partenaire : son attachement (qu’ils ont su installer) et son espoir d’une relation enfin heureuse et sereine, mais aussi son manque de confiance en soi. Leur autorité sur la victime et la volonté de cette dernière de croire en cette relation font qu’elle recule toujours plus le point de rupture, le geste, le mot, qui feraient déborder le vase. La victime n’a le courage de dire « assez ! » que lorsqu’elle ne voit aucune autre issue. Parfois, ce n’est pas pour elle-même, qui s’est oubliée dans cet amour impossible, mais pour ses enfants, si elle s’aperçoit qu’ils sont menacés. Cela peut être le déclencheur d’une réaction, d’un réveil.

Les manipulateurs affectifs nous font croire qu’on leur doit tout. Or « la reconnaissance ne s’impose pas, elle s’inspire, et c’est la manière d’obliger, plutôt que le bienfait, qui la fait naître1 ». En somme, à supposer que l’on reçoive un bienfait, la reconnaissance qu’on éprouve en conséquence n’est jamais exigible ni automatique, elle dépend pour beaucoup de la façon dont le service a été rendu. L’élégance ou la bonté consistent à ne pas faire peser ce bienfait à celui qui le reçoit. Les manipulateurs agissent à l’opposé, ils font croire à la victime qu’elle n’existe que par eux. « Sans moi tu ne serais rien », « Si tu me quittes, tu perdras tout », aiment-ils à dire. Par contre, lorsque la victime du pervers narcissique est au plus bas, semi-détruite, ils se dégagent de toute responsabilité, comme s’ils avaient fait leur possible pour qu’il en soit autrement : « Regarde ce que tu es devenu(e). » La personne victime est encline à se croire peu de chose, et elle se fie d’autant plus au jugement de son partenaire qu’elle l’aime aveuglément. Elle, elle s’aime peu, ou pas assez pour comprendre ce qu’elle vaut.

Dès lors, comment dire non à un manipulateur ? Dans le couple, se rebeller face à un pervers narcissique, quand c’en est un, équivaut à lui déclarer la guerre. Il faut donc s’y préparer. Le mieux est souvent de se dérober petit à petit, de reprendre sa vie en main, de faire obstruction par inertie, de ne pas répondre à la provocation ni aux offenses, de faire la sourde oreille. C’est la technique du mur de caoutchouc : on fait semblant de n’être atteint par rien, on ne montre pas ses émotions, on se retranche dans son quant à soi. Si la victime n’a plus peur, si elle ne souffre plus, elle perd grandement de son intérêt pour le pervers narcissique, qui commencera à chercher ailleurs. Pour autant, la seule solution viable à moyen ou long terme est l’éloignement, la fuite, la coupure nette. C’est la meilleure façon de dire à quelqu’un : « Non. Tu ne me feras plus souffrir. Non, je ne suis pas ton objet ».

Voyons l’histoire de Bruno, un Italien de 35 ans tombé dans un piège affectif, faute d’avoir su s’opposer aux diktats de sa compagne, Lisa.

Bruno est cardiologue, comme son père. Il a fait ses études universitaires à Rome, loin de la maison parentale. C’est dans cette ville qu’il a connu Lisa, originaire de la « ville éternelle ». Elle l’a emmené dans tous les lieux que les touristes ne connaissent pas, les bons restaurants, les endroits calmes avec vue panoramique. Avec Lisa, Bruno a découvert le visage intime de Rome, les ruelles et les détours de Trastevere, les lieux où l’on trouve encore des artisans, tous les secrets de la ville. Le couple a fêté ses fiançailles dans un endroit chic de la capitale. Il fallait bien ça pour Lisa. Les parents des deux amoureux étaient présents, bien entendu. La mère de Bruno avait pour l’occasion offert un bracelet de marque à Lisa. Rien ne pouvait être trop beau pour souhaiter la bienvenue dans la famille à cette jolie brune aux yeux profonds. Les parents de Bruno sont même allés, par la suite, jusqu’à acheter un appartement en centre-ville pour que Lisa et Bruno puissent emménager dans un chez-eux confortable. Pour les parents de Bruno, d’un milieu aisé, cela a semblé une évidence. L’appartement a été mis au nom de Bruno.

Les mois ont passé. Le couple s’est marié, s’est installé. Les relations entre Lisa et ses beaux-parents étaient cordiales, mais les parents de Bruno ont peu à peu remarqué que la jeune femme se montrait plus distante et leur fils également. Ils ne comprenaient pas le motif de cet éloignement. Quand Lisa est tombée enceinte, ce fut une fête. Les parents de Bruno étaient de moins en moins souvent invités à venir à Rome, mais ne s’en inquiétèrent pas trop, pensant que la future maman était fatiguée. À la naissance de leur petit-fils, ils ont eu pour la première fois l’impression d’être tenus à l’écart. C’est tout juste si Lisa et Bruno leur adressaient la parole. Ils eurent cependant le temps de voir le bébé et de donner tous les cadeaux qu’ils avaient apportés. « Beaucoup trop », dit Bruno, le visage fermé.

Quand un membre de la famille (ou quelqu’un qu’on croyait proche) rechigne à accepter un cadeau qu’on lui fait, il faut s’interroger sur cette réticence. Une personne qui refuse ce qu’on lui tend avec la main de l’amour ou de l’amitié est quelqu’un qui ne veut pas être en reste, qui veut ne rien devoir et qui ne veut pas non plus remercier. Le refus du don est une mise à distance symbolique dure. Cette attitude de la part de Bruno aurait dû alerter ses parents. Ils s’en rendraient compte bien plus tard.

Extrait du livre de Pascale Chapaux-Morelli, "Je sais qui tu es : Savoir repérer les manipulateurs", publié aux éditions Albin Michel.

Lien vers la boutique : cliquez ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
irina
- 31/10/2020 - 19:18
meghan et harry!!
Elle la prédatrice à l'air doucereux, lui la proie facile. la prédatrice a immédiatement flairé ses failles et emmené sa proie dans sa tanière pour en disposer à sa guise...
cloette
- 31/10/2020 - 13:30
On en connait tous
plusieurs ( au moins deux) dans son entourage . Je les repère pour ma part, assez vite!