En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

04.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

05.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 9 heures 58 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 10 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 13 heures 35 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 13 heures 47 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 14 heures 47 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 15 heures 53 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 17 heures 14 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 17 heures 36 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 17 heures 39 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 17 heures 39 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 10 heures 30 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 11 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 13 heures 38 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 14 heures 16 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 15 heures 29 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 16 heures 43 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 17 heures 21 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 17 heures 36 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 17 heures 39 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 17 heures 39 min
© Mads Claus Rasmussen / Ritzau Scanpix / AFP
Mette Frederiksen Danemark coronavirus covid-19
© Mads Claus Rasmussen / Ritzau Scanpix / AFP
Mette Frederiksen Danemark coronavirus covid-19
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

Publié le 28 octobre 2020
Le mot "Samfundssind" est à la mode actuellement au Danemark alors que le pays tente de surmonter la pandémie de Covid-19. Différentes études semblent démontrer une réelle confiance des Danois envers leur classe politique et envers des principes forts.
Malene Rydahl
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malene Rydahl est auteur, conférencière et exécutive coach spécialisée dans les thématiques du bien-être et de la performance en entreprise, inspirées par le modèle du management danois.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le mot "Samfundssind" est à la mode actuellement au Danemark alors que le pays tente de surmonter la pandémie de Covid-19. Différentes études semblent démontrer une réelle confiance des Danois envers leur classe politique et envers des principes forts.

Atlantico.fr : Le mot « Samfundssind » est le mot à la mode en ce moment au Danemark. Mais que signifie-t-il ?

Malene Rydahl : On pourrait traduire ce terme par « esprit de la société ». Cela représente la collectivité. C'est l'intérêt commun pour le projet collectif. A titre de comparaison l'Etat-providence de la France prône toujours sur l'individualisme. Donc, il y a cet esprit de «  Samfundssind » qui est un esprit de collectivité qui est propre au Danemark. L'intérêt collectif prône sur l'intérêt individuel.

Différentes études semblent démontrer une réelle confiance des Danois envers leur classe politique et envers des principes forts (ils acceptent de payer des impôts élevés, le niveau de confiance sociale est parmi le plus élevé dans le monde…). Pourquoi ?

Le Danemark a le taux de confiance le plus élevé au monde. 78 % de Danois se font confiance entre eux, et 84 % des Danois font confiance aux institutions et au gouvernement. Donc, c'est vraiment un pays de confiance, contrairement à la France où il n'y a que 22 % de taux de confiance entre les Français et vis-à-vis des institutions. Cette tendance à servir la collectivité remonte au Pasteur Grundtvig qui a créé en 1844 « Hojskolen » la première école du peuple que l'on peut considérer comme une école de la vie. Très tôt, on a appris aux Danois de s'engager dans un projet collectif et d'être fidèle à ce projet. Il y avait des cours d'empathie, des cours de confiance... La culture danoise est une culture où il y a très peu de non-dits, ce sont des relations simples et directes. Et cela crée facilement plus de confiance dans les relations. Et la manière de parler à la population danoise est davantage à la hauteur des Danois. Individuellement, le Danois se sent concerné par le collectif. C'est comme pour les impôts puisque les Danois aiment payer leurs impôts parce qu'ils se sentent intégrés de ce projet collectif. Le fait de savoir que l'autre va bien fait que l'on se sent mieux. Le Danemark est également un des pays les moins corrompus au monde depuis très longtemps.

Quand on regarde la liste des Nations Unies qui mesure le bien être dans le monde, la lutte contre la corruption, la confiance en l'autre, le lien social, ce sont les pays protestants qui arrivent en tête. Et le protestantisme prône l'engagement dans la collectivité. Donc, on est en lien direct avec eux. Et les 10 premiers pays sur cette liste sont à dominante protestante.

Le but principal de l'école danoise est de développer la personnalité de l'enfant. C'est de donner confiance en soi et de valoriser les talents de chaque enfant. Donc, un enfant qui a un talent mécanique, créatif, manuel est aussi valorisé qu'un enfant qui est bon en mathématiques ou en langues. Donc, il y a des dons intellectuels. Cette valorisation fait qu'à l'école, on a des cours de toutes les facettes de la vie. Il y a des cours de cuisine, des cours de menuiserie. Dès l'enfance, on a un regard valorisant sur l'autre car l'autre a toujours un talent dans quelque chose. Cette valorisation fait que c'est un pays plus apaisé. Et l'autre, ce n'est pas un ennemi, c'est quelqu'un qui participe au projet collectif. Et sans cette autre personne, on ne va pas y arriver.

Malene Rydahl a publié "Heureux comme un Danois, Les 10 clés du bonheur" chez Grasset. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires