En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 17 min 49 sec
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 40 min 1 sec
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 1 heure 15 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 2 heures 16 sec
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 2 heures 25 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 15 heures 20 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 16 heures 58 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 19 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 20 heures 46 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 21 heures 53 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 21 min 49 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 1 heure 3 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 1 heure 53 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 2 heures 21 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’Isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 2 heures 29 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 15 heures 51 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 17 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 20 heures 25 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 21 heures 32 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 22 heures 8 min
L'Aiglon le rêve brisé de Napoléon  Laetita De Witt
L'Aiglon le rêve brisé de Napoléon  Laetita De Witt
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

Publié le 26 octobre 2020
Laetitia de Witt a publié "L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" aux éditions Tallandier.
Hélène Renard pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Renard est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laetitia de Witt a publié "L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" aux éditions Tallandier.

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt

Tallandier - 496 p. - 24.90€

 

RECOMMANDATION 
Excellent

 

THEME
L'enfant né de Napoléon et de Marie-Louise, en mars 1811, titré Roi de Rome, aurait dû être le rêve incarné de Napoléon : fonder une dynastie. Mais le rêve s'est mué en cauchemar.  Si l'auteur reprend ici les éléments historiques déjà traités par des historiens réputés certes mais déjà anciens (entre autres Jean de Bourgoing, Frédéric Masson, Octave Aubry, Henri Welschinger) elle apporte un regard tout à fait neuf sur un personnage au destin tragique, trop souvent réduit à sa légende, dont elle explique d'ailleurs comment celle-ci se met en marche. Elle divise son étude, de manière complète, en quatre parties : l'héritier impérial ; le prince exilé ; Duc de Reichstadt ; de la politique à la légende. Elle attache grande importance, non sans raison, aux personnes chargées de l'éducation du jeune garçon : la gouvernante, Madame de Montesquiou, puis le gouverneur à Vienne  Maurice de Dietrichstein (l'auteur a eu accès à sa correspondance ). 

Elle redresse aussi  l'image de l'impératrice Marie-Louise, qui avait sans doute bien des excuses de ne pas se montrer une mère exemplaire...  de même que celle de l'Empereur d'Autriche qui avait toutes les raisons de ne pas laisser d'autonomie à son petit-fils tout en ne le retenant pas véritablement prisonnier comme on l'a trop souvent écrit.  Chaque période de l'enfance, de l'adolescence, de la jeunesse, jusqu'à la mort (Napoléon II meurt à 21 ans  en 1832) est minutieusement documentée et relatée.  Elle termine par "la revanche de la postérité"  évoquant à la fois l'immense succès de l'Aiglon d’Edmond Rostand et le lugubre retour des cendres aux Invalides voulu par Hitler.

 

POINTS FORTS 
Laetitia de Witt sait parfaitement passer d'un registre à l'autre : elle a l'art de résumer les grands événements  historiques, sans trop de détails, pour permettre au lecteur de bien situer le contexte ; et, à l'inverse, elle sait donner juste ce qu'il faut de détails sur la vie quotidienne des personnages (précisions vestimentaires, alimentaires, extraits de lettres, etc.),  pour  nous les rendre vivants et, le plus souvent, attachants.

L'ouvrage offre également des reproductions (une dizaine) des principaux tableaux du jeune prince souvent commandités pour la propagande impériale. Car l'auteur sait combien l'iconographie attachée à l'Aiglon se montre un élément historique à part entière.

 

POINTS FAIBLES
On peut regretter l'absence d'un arbre généalogique pour les lecteurs qui auraient du mal à situer qui est qui, tant dans la famille Bonaparte que dans celle des Habsbourg, sachant que Napoléon avait 4 frères et 3 soeurs, que François 1er d'Autriche a eu 4 épouses et 13 enfants, et que tous ont eu des descendants !

 

EN DEUX MOTS
Aucun livre sur l'Aiglon n'était paru depuis plus de trente ans. Celui-ci a toute chance de faire événement : grâce à des travaux récents et des documents nouveaux, Laetitia de Witt offre une étude complète (avec 30 pages de notes), démêlant le mythe de l'Histoire. On appréciera surtout son attitude : elle n'accuse pas, elle ne voue personne aux gémonies (contrairement à d'autres historiens qui ont "assassiné" Marie Louise ou François 1er d'Autriche ...) , non, elle, sans parti pris, cherche surtout à approfondir la psychologie des personnages, pour mieux comprendre  les raisons de leurs choix et de leurs attitudes. Sachant que nul n'est tout blanc ou tout noir, elle apporte les nuances utiles. Grâce à cela, elle nous donne un portrait à la fois rigoureux et émouvant, historiquement fiable et  chaleureusement humain.

 

UN EXTRAIT
"Pendant longtemps, les historiens français, en particulier ceux de l'aube du XXe siècle, ont réduit le programme éducatif du fils de Napoléon à une manœuvre politique de l'Autriche visant à le transformer en prince autrichien ; méthode à leurs yeux insoutenable dans un contexte de revanche sur l'Allemagne. Ce jugement fait oublier l'essentiel, c'est à dire la bonne qualité de sa formation. Ils prétendent qu'on lui a fait oublier le français et occultent la place majeure accordée aux langues dans une éducation qui apparaît en tout point en ligne avec celle des princes de son temps. Reste à voir quel comportement adopte le jeune élève face à un enseignement pour le moins exigeant. (p. 256)

Parmi les conflits qui rongent peu à peu le jeune prince figure celui entre sa soif d'action et son respect profond de l'ordre établi. Il ne faut pas s'y tromper. S'il est faux de dire que l'histoire de son père lui a été cachée, rappelons que toute son éducation a consisté à prouver que les qualités qui ont permis à Napoléon de s'élever sont aussi celles qui ont précipité sa chute, à commencer par son ambition démesurée. ... Franz, pendant plusieurs mois, connaît des phases d'exaltation qui se mue en désespoir né de l'attente. Il y a bien en lui deux personnalités opposées. Celle publique, du prince autrichien soumis à la volonté impériale et qui mène une vie de cour apparemment satisfaisante, faite de promenades et de bals. De l'autre côté, il y a la personnalité cachée, celle de l'homme qui ouvre son coeur à Prokesch (son ami polonais), qui dévoile sa sensibilité, ses réflexions, son désir d'agir et ses craintes d'être inférieur à sa race. Celui-là tremble d'angoisses et d'attentes..." (p. 340)

 

L'AUTEUR
Bien que jeune historienne, Laetitia de Witt, titulaire d'un doctorat en histoire, n'en est pas à son premier ouvrage puisqu'elle a déjà fait paraître Le Prince Victor Napoléon (Fayard, 2007), biographie remarquée de son arrière-grand-père. C'est dire qu' apparentée à la famille Bonaparte, elle a grandi parmi  "les souvenirs napoléoniens [qui] ont accompagné mon enfance sans que j'y prête une réelle attention" (le Prince Victor Napoléon est le dernier fils du roi Jérôme, frère de Napoléon, et de Catherine de Wurtemberg),  parenté qui  ne nuit nullement à son objectivité...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires