En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 15 heures 4 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 15 heures 48 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 18 heures 16 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 19 heures 32 sec
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 19 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 21 heures 7 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 21 heures 30 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 21 heures 42 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 22 heures 5 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 22 heures 23 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 15 heures 29 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 16 heures 59 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 18 heures 31 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 19 heures 28 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 20 heures 26 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 21 heures 23 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 21 heures 36 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 21 heures 57 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 22 heures 15 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 22 heures 27 min
© EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
© EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

Publié le 23 octobre 2020
Alors que les cas de rhumes vont se multiplier, beaucoup de questions se posent face à l'épidémie de coronavirus. Faut-il que les parents se testent en cas de petite maladie de leur enfant (rhume, grippe, maux de gorge, toux, fièvres) ? Doivent-ils faire tester les enfants ?
Dr. Raïssa Brulé-Pépin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Dr Raïssa Brulé-Pépin est pédiatre. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les cas de rhumes vont se multiplier, beaucoup de questions se posent face à l'épidémie de coronavirus. Faut-il que les parents se testent en cas de petite maladie de leur enfant (rhume, grippe, maux de gorge, toux, fièvres) ? Doivent-ils faire tester les enfants ?

Faut-il que les parents se testent en cas de petite maladie de leur enfant (rhume, grippe, maux de gorge, toux, fièvres) ? Doivent-ils faire tester les enfants ?

Dr Raïssa Brulé-Pépin : A l’approche de l’hiver, comme le spécifie très bien l’article, les infections virales se multiplient chez l’enfant et de nombreux virus respiratoires circulent. Pour le coronavirus, on sait actuellement que les enfants sont moins atteints que les adultes (environ dix fois moins) et font 1000 fois moins de formes graves (on entend par forme grave les formes hospitalisées en réanimation). 

L’étude de Fontanet (avril 2020), concernant le lycée de Crépy en Valois où un enseignant est décédé début février a montré qu’après tests sérologiques chez 661 sujets, seuls 1% des sujets positifs avaient moins de 14 ans. 

Plusieurs études par ailleurs, en Islande, en Allemagne, en France aux Etats Unis et en Chine sont concordantes et montrent que le pourcentage de prélèvements positifs par rapport au nombre de prélèvements réalisés augmentent avec l’âge, en particulier après 10 ans.

Une autre étude de Levy (Etats Unis) à paraitre, montre que quelque soit le stade épidémique et l’indication (contact avec un malade ou forme symptomatique), la PCR est moins souvent positive chez l’enfant que chez l’adulte.

Se jeter sur un test PCR dès le premier nez qui coule parait donc abusif à la lumière de ces études. En particulier chez les plus petits (moins de six ans), il semble raisonnable d’attendre et de ne pas tester d’emblée. Après 6 ans, les autres virus respiratoires étant plus rares, on testera plus facilement, en particulier en cas de fièvre, si bien sûr aucune autre étiologie n’est retrouvée à l’examen clinique.

En ce qui concerne le fait de tester les parents, là aussi plusieurs études sont disponibles et tendent à prouver que la transmission enfant-adulte est faible (mais non nulle), tout comme la transmission enfant-enfant. Le risque de transmission indirecte est probablement plus important (objets ou transmission adulte accompagnant-enfant dans les écoles en particulier).

Si l’on considère la contamination dans les familles, plusieurs études ont montré non seulement qu’en cas de cas index adulte ou adolescent dans une famille, les plus jeunes sont moins atteints, mais également que lorsqu’un cas de COVID survient dans une famille, les enfants sont rarement le cas index (étude suisse).

Faut-il mettre en quarantaine un enfant soupçonné d'être infecté ?

Si l’on considère la faible contagiosité évoquée plus haut et la transmission enfant-enfant et enfant-adulte faible, il n’y a pas lieu d’isoler tous les enfants en cas de simple suspicion. En cas de confirmation diagnostique, la prudence invite un isolement de 7 jours, comme pour les adultes. Comme chez l’adulte, la PCR peut rester positive longtemps mais différentes études montrent que la contagiosité diminue rapidement après le 8° jour (délai correspondant à l’apparition des anticorps neutralisants). 

Pour mieux protéger les enfants, est-ce qu’il vaut mieux que tous les enfants portent le masque et respectent les distanciations ?

La seule raison pour laquelle on pourrait préconiser le port du masque chez tous les enfants serait qu’ils soient plus contagieux ou plus en danger que les adultes. Hors, toutes les études montrent le contraire. On pourrait se poser la question également d’une éventuelle charge virale plus élevée chez les enfants. Deux études, allemande et suisse, montrent qu’elle est comparable à l’adulte lorsque la PCR est positive. Il n’y a donc pas lieu d’imposer le port du masque aux enfants. La distanciation est souvent très mal vécue par les plus petits qui rappelons le, ne se contaminent quasi jamais entre eux et ne contaminent pas les adultes. 

Par rapport à la question d’un éventuel portage chronique sans signe clinique, une étude américaine a montré que les enfants sont moins porteurs sains que les adultes (33 000 enfants hospitalisés non COVID ont été testés).

Une des hypothèses expliquant la moindre contamination et le portage moindre est que l’expression des récepteurs cellulaires du SARS COV-2 sur les cellules (ACE 2) serait moindre sur les muqueuses de l’enfant. D’autres hypothèses, concernant l’immunité inné et l’immunité acquise grâce aux autres coronavirus, sont en cours d’étude.

On sera donc plus délétère sur le plan psychosocial en imposant une distanciation et un port du masque chez les plus petits, qui ont déjà beaucoup souffert du confinement.

Le maintient des gestes barrières reste essentiel chez les grands enfants (il semble y avoir un seuil à l’âge de 10 ans dans les différentes études) et les adultes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires