En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 11 heures 5 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 12 heures 13 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 14 heures 42 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 14 heures 54 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 15 heures 54 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 17 heures 1 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 18 heures 21 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 18 heures 43 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 18 heures 46 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 18 heures 46 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 11 heures 37 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 12 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 14 heures 46 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 15 heures 23 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 16 heures 36 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 17 heures 51 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 18 heures 28 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 18 heures 44 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 18 heures 46 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 18 heures 46 min
© Juan BARRETO / AFP
lune face cachée télescope
© Juan BARRETO / AFP
lune face cachée télescope
Télescope SETI

La face cachée de la Lune, le lieu d’observation idéal pour l’astronomie et la recherche de civilisations extraterrestres ?

Publié le 07 octobre 2020
Des scientifiques de l'université de Berkeley suggèrent d'établir un télescope SETI sur la face cachée de la Lune. Quelles pourraient être les avancées scientifiques suite à cette opération ?
Olivier Sanguy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des scientifiques de l'université de Berkeley suggèrent d'établir un télescope SETI sur la face cachée de la Lune. Quelles pourraient être les avancées scientifiques suite à cette opération ?

Atlantico.fr : Des scientifiques de l'université de Berkeley préconisent d'établir un télescope SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) sur la face cachée de la Lune, quel est l'intérêt d'une telle proposition à cet emplacement ?

Olivier Sanguy : L’intérêt est le même que pour l’astronomie et plus précisément la radioastronomie, à savoir se protéger de la pollution radio venue des activités humaines. Les radiotélescopes, qui en quelque sorte « écoutent » le cosmos (le Soleil par exemple émet dans le domaine radio et il en est de même pour les galaxies, etc.), sont de plus en plus gênés au sol par l’utilisation que nous faisons de différentes fréquences pour la téléphonie, la diffusion télé et les communications radio en général même s’il existe une coordination internationale pour l’allocation des fréquences. Du coup, placer un radiotélescope sur la face cachée de la Lune a été étudié depuis plusieurs décennies. Notre satellite naturel tourne sur lui-même en synchronisation avec sa révolution autour de notre planète et c’est pourquoi nous en voyons toujours la même face. Ce qu’on appelle la face cachée tourne donc toujours le dos à la Terre et on comprend qu’un radiotélescope à sa surface serait ainsi protégé des interférences radio artificielles venues de notre civilisation, la Lune faisant office de « bouclier ». Il y a aussi une variante qui consiste à placer un radiotélescope sur orbite autour de la Lune.

Qu'espère-t-on découvrir en agissant de la sorte ? Quelles avancées scientifiques cela peut-il amener ?

Pour l’initiative SETI, qui aujourd’hui est essentiellement financée sur fonds privés, l’intérêt est de tenter d’écouter des fréquences que d’autres civilisations utiliseraient pour leurs propres communications, et pas forcément un message qui nous serait destiné. L’idée est qu’avec notre développement technologique, notre planète est devenue un émetteur de signaux radio. Il en serait de même pour d’éventuelles civilisations extraterrestres et en le faisant depuis la face cachée, on se soustrait au « brouhaha » radio que nous générons. Pour l’astronomie, un observatoire ainsi protégé accéderait avec plus d’efficacité à une partie du spectre électromagnétique pollué par notre activité radio. Et on évite aussi le filtre très efficace que constitue notre atmosphère. Depuis la Lune, un radiotélescope pourrait ainsi observer dans les basses fréquences. Les domaines concernés sont à la fois le planétaire, l’étude du Soleil, les galaxies, la cosmologie, etc.

Dispose-t-on des moyens techniques et financiers pour permettre une telle opération ?

Techniquement, on a surtout une idée du défi technologique que cela représente. Et ce serait, il faut le reconnaître, un gigantesque défi. L’environnement lunaire est tout d’abord extrêmement agressif avec des écarts de température énormes entre la journée au Soleil (+120°C) et la nuit à l’ombre (-170°C aisément) qui mettent à rude épreuve les matériaux et les électroniques. Sans oublier que c’est 14 jours terrestres au Soleil suivis de 14 jours de nuit glaciale. La robotique serait très probablement mise en œuvre à la fois pour construire un tel radiotélescope et assurer son fonctionnement. Peut-être avec une intervention ponctuelle de missions habitées à certains stades de l’assemblage. On fait ainsi face à un projet qui nécessitera une coopération internationale afin de partager le coût financier (qui sera cependant un investissement scientifique porteur de découvertes futures) et fédérer les compétences techniques de différents partenaires. Une solution intermédiaire et plus accessible serait un observatoire sur orbite autour de la Lune, sorte de satellite dédié à la radioastronomie qui tournerait donc autour de notre satellite naturel au lieu de tourner autour de la Terre. Cette solution fait appel à des technologies en grande partie connues et cela permettrait d’évaluer l’apport du « bouclier Lune », même si ce sera seulement pendant une partie de l’orbite.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires