En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 6 heures 57 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 7 heures 35 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 10 heures 18 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 11 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 15 heures 4 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 15 heures 15 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 15 heures 36 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 16 heures 15 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 16 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 7 heures 18 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 9 heures 20 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 10 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 12 heures 13 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 14 heures 57 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 15 heures 12 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 15 heures 27 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 15 heures 40 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 16 heures 18 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 16 heures 22 min
© ERIC FEFERBERG / AFP
Rachida Dati Anne Hidalgo femmes candidates élection présidentielle 2022
© ERIC FEFERBERG / AFP
Rachida Dati Anne Hidalgo femmes candidates élection présidentielle 2022
Chronique résolument féminine

Deux brunes et une blonde lorgnent vers l’Elysée

Publié le 01 octobre 2020
Et il y en a deux qui se détachent du lot.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Et il y en a deux qui se détachent du lot.

Rachida Dati s’est déclarée la première : « je veux être présidente en 2022 ». Anne Hidalgo n’a encore rien dit mais elle y pense tellement que cela s’entend. Deux femmes d’origine étrangère, deux brunes : voilà qui nous changerait agréablement des habituels mâles blancs qui se succèdent à l’Elysée depuis le Général De Gaulle.

Rachida Dati est d’excellente famille. Elle est la fille d’un immigré marocain. Cerise sur le gâteau ses frères ont fait de la taule. Et elle élève seule sa fille Zohra. Une Arabe, issue d’un milieu défavorisée, mère célibataire ! Voilà qui devrait plaire aux biens pensants de gauche. Mais il y a un hic : Rachida Dati est de droite (une des rares dans son parti). Et elle pousse la provocation jusqu’à se rendre à l’église le dimanche.

Anne Hidalgo est elle aussi d’excellente famille. Son père était un ouvrier syndicaliste espagnol. Elle a la double nationalité. Et comme Rachida Dati elle a dû bosser dur pour arriver là où elle est.

Mais son pédigrée bien que flatteur n’arrive pas à la hauteur de celui de Rachida Dati. Cette dernière est en effet une redoutable tata flingueuse. Les barons républicains de la capitale, hostiles à sa candidature à la mairie de Paris, en ont fait les frais. Et Brice Hortefeux ne s’est pas relevé de son « salut le facho !» qu’elle lui a lancé après qu’il eut déclaré « un Arabe ça va, deux Arabes ca va, mais trois Arabes bonjour les dégâts ».

Une blonde cherche à s’immiscer dans ce combat. Contrairement à Rachida Dati et à Anne Hidalgo, elle n’est pas d’excellente famille. Elle est juste BCBG genre le sketch des Inconnus sur Auteuil Neuilly Passy. Elle porte le prénom de Ségolène ce qui est très cucul la praline. Ses origines sentent la naphtaline de l’Ancien Régime : son père était lieutenant-colonel et son grand-père général. On l’imagine très bien avec un cierge à l’église et confessant à son directeur de conscience : « mon père j’ai péché, j’ai adhéré au PS ».

En dépit de ce lourd handicap, elle croit à ses chances. Pour booster son moral elle visionne tous les jours « Les hommes préfèrent les blondes ». Et Ségolène se voit très belle dans ce miroir hollywoodien. Si les pingouins de l’Antarctique qui l’apprécient beaucoup obtiennent le droit de vote elle sera notre prochaine présidente.

J’en vois qui vont me reprocher d’avoir oublié dans ma distribution une autre blonde qui, selon eux, a ses mérites. Je m’en explique : elle n’est absolument pas de bonne famille car son père est millionnaire. Et ça ça fait nouveau riche. Pour ma part je me tiens au-dessus de cette mêlée féminine : comme Slimane des « Aventures de Rabbi Jacob » j’ai un penchant pour les rousses.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 02/10/2020 - 05:05
Rousses ?
Un gros risque ! Car on ne sait si elles sont blondes vénitien ou brunes décolorées au henné. Et de toutes façons, c'est fuir le choix à la manière des abstentionnistes qui ne voient pas la couleur... Mais eux, en ont-ils une seulement ? Je vous soupçonne d'être devenu (presque) chauve (quoique vos origines devraient me démentir...)
assougoudrel
- 01/10/2020 - 18:48
Avec les temps qui courent, un
travelo finira par émerger. J'ai à dire que, jusqu'ici, la France n'a eu que des mâles à sa tête et ce sont eux qui l'ont foutue en l'air et ce, depuis Giscard.
J'accuse
- 01/10/2020 - 18:20
Je fais un commentaire horriblement misogyne
L'arrivée massive des femmes en politique n'a pas remonté le niveau, loin s'en faut. Quand elles sont nulles, elles sont plus nulles que les hommes; quand elles sont potables, elles ne sont pas mieux que les hommes, et aucune n'est au-dessus.
Conclusion: irremplaçables pour changer les couches de bébé, mais au mieux inutiles en politique.
Et j'ai même pas honte de le dire.