En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

03.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

06.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

07.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

06.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

ça vient d'être publié
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 1 min 29 sec
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 1 heure 9 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 15 heures 27 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 17 heures 30 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 18 heures 28 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 20 heures 11 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 21 heures 28 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 22 heures 27 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 22 heures 54 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 23 heures 42 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 21 min 48 sec
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 1 heure 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 16 heures 14 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 18 heures 2 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 19 heures 49 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 20 heures 24 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 22 heures 12 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 22 heures 44 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 23 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 1 jour 11 min
Monde d’avant, monde d’aujourd’hui, monde de demain

Nous avons tué Dieu. Et un autre a pris sa place : jeune, vigoureux, conquérant.

Publié le 12 septembre 2020
Nous n’avons pas gagné au change. Mais Dieu n’est plus là pour nous protéger de celui qui arrive.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nous n’avons pas gagné au change. Mais Dieu n’est plus là pour nous protéger de celui qui arrive.
Je relis « Le Monde d’hier » de Zweig. Un livre magnifique d’une actualité évidente. Zweig, Juif autrichien, écrit : « nous avons abandonné la foi de nos pères ». Il y voit une nécessité de la modernité et l’accompagne d’une pointe de regret. 

Nous sommes en 1939. Zweig, fuyant les abominations du nazisme, est au Brésil où il a dû s’exiler. Il s’y suicidera quelques années plus tard avec sa femme. Il évoque en tremblant les deux plus grandes horreurs du siècle dernier. La guerre de 14-18 qui verra l’Europe sombrer dans un combat fratricide. La guerre de 39-45 qui annihilera tous les principes d’humanité.

Le monde d’avant est, dit-il, un monde subjugué par ses progrès technologiques : l’électricité, l’avion, la radio, le téléphone. En deux générations, observe Zweig, le monde a plus changé que pendant tous les siècles qui ont précédé. Le progrès, écrit-il, est alors vu comme une promesse éternelle de bien-être, de sécurité et de paix. Pourtant les pires horreurs que le monde aient jamais connues ont suivi. En dépit du progrès ? Non grâce à lui sa technologie a donné aux massacres une dimension industrielle et génocidaire.

Aujourd’hui nous sommes en 1939. Le progrès défile sous nos yeux à la rapidité d’une pellicule d’ un film rendue folle par son accélération. Nous en sommes subjugués comme les contemporains de Zweig. L’énergie nucléaire, la conquête de l’espace, Internet, la mondialisation sont là pour nous convaincre que l’avenir sera doux et toujours meilleur.

Pour en arriver là, il n’a pas fallu plus des deux générations déjà évoquées par Zweig. De cela est née une nouvelle religion appelée « progressisme » qui a toutes les vertus d’un médicament soporifique.

Comme du temps de Zweig nous avons abandonné la foi de nos pères. Se battre contre les religions dont on connaît les méfaits sur Terre était sans doute utile. Mais tuer Dieu? Renoncer à la foi qui est bien autre chose de la religion, à la foi qui nous entraîne à regarder vers le haut et qui nous fait grandir. Dans ce vide un autre Dieu a pris le place de celui dont nous nous sommes séparés. 

Il est jeune : un conquérant aux dents longues. Il s’est emparé de la technologie que nous avons créée et sait admirablement s’en servir. Nous sommes en 1939. Les optimistes diront que cette guerre a été gagné. Oui mais à quel prix ?

Ps : Il y a deux jours c’était le 12 septembre. cette date nous vous dit rien? C'est ce jour là que la guerre a commencé.

 
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 14/09/2020 - 08:11
Nil novi sub sole
Ben, oui, le 12 septembre, c'est pas le 11, et le 12 la guerre contre le terrorisme a commencé.... on y est encore. Et on n'en sortira pas de sitôt... Je reconnais que l'interprétation relève plutôt de l'accro-branches, et M Rayski a dû prendre un malin plaisir à déclencher une polémique pour méninges fatigués...
Quant à dire qu'en 2020, on en est encore en 39, autant dire qu'on en est encore au temps de nos ancêtres les Gaulois, les Romains, les Grecs, les... tout ce que vous voulez avant, qui s'étripaient à qui mieux mieux, déportaient des populations entières, c'était la mode, tout ça pour des finances, disons plutôt pour des victuailles et des richesses, ça fait mieux. Bref : Nil novi sub sole !
anita 85
- 14/09/2020 - 01:09
Benoit Rayski, le grabataire beauf Alzheimer
Benoit Rayski, le grabataire beauf Alzheimer.

Bonjour Atlantico. Nouvelle abonnée, je découvre un de vos plumitifs, un certain Benoît Rayski ( rayskilleur ? ), qui se croit très malin en citant Stefan Sweig et confondant le 11 et le 12 septembre. Dans son article. A peine abonnée, je vais donc me désabonner de votre journal.Aimant tout autant la pertinence et la rigueur, je constate qu'il n'en est rien dans votre journal. Bien cordialement.

PS : n'ayant jusqu'à ce jour jamais entendu parler de ce monsieur Rayski, je découvre sur internet qu'il a traité une femme, en l'occurence Marlène Chiappa, je le cite , de " reine des salopes ". Je ne partage pas du tout les positions politiques de Marlène Schiappa, mais je constate que que Monsieur Rayski est un gros beauf.
assougoudrel
- 13/09/2020 - 11:04
Les premiers à prier Dieu, quand
il y a danger, sont ceux qui disent ne pas croire en lui. Il y a Dieu et Maman. On appelle ces deux êtres lorsque l'on tombe d'en haut d'un précipice ou d'un immeuble: Une femme le crie pour sauver son enfant des griffes de la mort.