En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

02.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

03.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

04.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

05.

Retour à la réalité : les résultats d’entreprises sont pires que mauvais, c’est du jamais vu

06.

Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth

07.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Le dernier des yakuzas" de Jake Adelstein, plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 3 min 38 sec
pépites > Justice
Calendrier judiciaire
Assassinat de Rafic Hariri : le verdict du procès finalement reporté suite aux explosions au port de Beyrouth
il y a 1 heure 44 min
pépites > Science
Ecosystème
Antarctique : de nouvelles colonies de manchots empereurs ont été découvertes grâce à des clichés pris depuis des satellites
il y a 3 heures 13 min
pépites > International
Solidarité avec le peuple libanais
Explosions à Beyrouth : Emmanuel Macron se rendra jeudi au Liban
il y a 6 heures 13 min
pépite vidéo > France
Images révoltantes
Un homme violemment agressé dans une laverie pour avoir demandé de porter un masque
il y a 8 heures 13 min
décryptage > France
Rébellion, sauvagerie ou les deux ?

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

il y a 10 heures 57 min
décryptage > Société
Antisémitisme

Adrénochrome : une vieille théorie complotiste de récolte forcée de sang sur des humains resurgit puissamment sur les réseaux sociaux

il y a 12 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Retour à la réalité : les résultats d’entreprises sont pires que mauvais, c’est du jamais vu

il y a 13 heures 5 min
pépite vidéo > International
Scènes de chaos
Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth
il y a 1 jour 54 min
light > Media
Délai supplémentaire
France Télévisions : confirmation de l'arrêt de France Ô "à compter du 23 août", la fin de France 4 est reportée d'un an
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Europe
Revers de la médaille ?
Brexit : les départs des Britanniques vers l’Union européenne auraient augmenté de 30% depuis le référendum
il y a 26 min 43 sec
pépites > International
Port de Beyrouth
Le nitrate d’ammonium, à l’origine des explosions à Beyrouth, était également au cœur de la catastrophe d'AZF à Toulouse
il y a 2 heures 23 min
light > Science
Impact de l'homme sur les écosystèmes
La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment
il y a 4 heures 2 min
pépites > France
Polémique 2.0
L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive
il y a 6 heures 46 min
pépite vidéo > International
Dégâts considérables
Explosions au Liban : ces images des rues de Beyrouth qui témoignent de la violence de la catastrophe
il y a 9 heures 41 min
décryptage > Santé
Enseignements

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

il y a 11 heures 21 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : jetez vous à l’eau ! Fine Calvados, parjure pour certains, divin pour tous

il y a 12 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Eva" de Simon Liberati

il y a 1 jour 5 min
pépites > International
Catastrophe
Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth
il y a 1 jour 1 heure
pépites > Politique
Travaux parlementaires
Benjamin Griveaux sera chargé d'une mission parlementaire sur l'alimentation des jeunes
il y a 1 jour 5 heures
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
La menace droite

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

Publié le 13 juillet 2020
Saveria Rojek vient de publier un livre sur la folle campagne parisienne qui a changé la politique et prend le temps d'analyser avec nous les menaces qui pèsent sur la fin du mandat d'Emmanuel Macron.
Saveria Rojek
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir travaillé plusieurs années à la rédaction de Paris Match, comme journaliste chez M6, puis à la rédaction d’Europe 1, Savéria Rojek rejoint Public Sénat en septembre 2007. Elle y présente les journaux ainsi que différentes émissions comme...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Saveria Rojek vient de publier un livre sur la folle campagne parisienne qui a changé la politique et prend le temps d'analyser avec nous les menaces qui pèsent sur la fin du mandat d'Emmanuel Macron.

Atlantico.fr : Vous venez de publier un livre sur les municipales et la folle campagne parisienne qui a changé la politique. Alors qu’un nouveau gouvernement a été nommé dans la foulée des élections et que le président de la République doit s’exprimer pour le 14 juillet, pensez-vous qu’Emmanuel Macron ait répondu efficacement aux attentes exprimées par les Français lors de ces élections ? [Et qu’aurait-il intérêt à dire dans son intervention ?]

Saveria Rojek : Je ne suis pas certaine que Jean Castex et les personnalités nommées dans le gouvernement incarnent le tournant que les Français ont exprimé dans les urnes lors des municipales. Les électeurs, par leur vote en faveur de figures issues de la société civile, de femmes, d’alliances PS-Verts, demandent de façon forte et limpide une mue sociale et écologique. Le nouveau Premier ministre n’incarne ni la gauche, ni la féminisation, ni une nouvelle génération politique.

Cependant, je comprends les motivations du chef de l’Etat, pour qui ce choix correspond à une « équipe de combat » face à la crise colossale qui frappe notre pays. Par ailleurs, on peut également y lire un calcul plus politicien qui est, pour Emmanuel Macron, de renforcer son électorat de centre-droit.

Ensuite, je suis convaincue qu’il faut se garder de calquer les résultats d’un scrutin à l’autre. Cette forte poussée écologiste et sociale ne peut pas se transposer symétriquement à un scrutin présidentiel pour lequel les enjeux et les candidats sont complétement différents. Preuve en est -je ne cite que cet exemple, mais il y en a d’autres- le faible score que prévoient aujourd’hui les sondages à Yannick Jadot en vue de 2022. 

Atlantico.fr : A Paris, la preuve a été faite qu’une gauche unie pouvait gagner, cette leçon est-elle vraiment transposable au niveau national dans la mesure où, derrière une même mise en avant des défis environnementaux, les cultures politiques et économiques des Verts ou du PS restent sensiblement différentes ? 

Saveria Rojek : La gauche unie est victorieuse non seulement à Paris, mais également, à Lyon, à Marseille… donc si l’on opère une grille de lecture simpliste oui, mathématiquement une gauche unie peut remporter des élections, y compris des élections nationales. L’autre enseignement de ce scrutin, et c’est l’analyse que me livre François Hollande dans mon ouvrage, est qu’on a tous cru les vieux partis que sont le Parti Socialiste et les Républicains morts et enterrés après 2017, et bien non seulement ils bougent encore, mais ils sont même, à la sortie de ces municipales, les premiers partis de France.

En ce qui concerne la gauche, oui elle peut l’emporter mais l’union nécessaire pour se faire parait, il est vrai, très lointaine. Qui de Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot, Anne Hidalgo, Olivier Faure, acceptera de s’effacer au profit des autres ? et comment s’assurer que tout l’appareil politique de leurs partis respectifs suivra ? La route parait longue, vous avez raison.

Emmanuel Macron parie d’ailleurs sur cet émiettement des candidatures à gauche pour penser que ni les Verts ni le PS ne seront au second tour, il continue donc de siphonner à sa droite, seule réelle menace à ses yeux.

Atlantico.fr : Anne Hidalgo pourrait-elle être la championne de cette nouvelle gauche ?

Saveria Rojek : Elle s’en défend ! Pendant toute la campagne, elle n’a eu de cesse de clamer qu’elle ne serait pas candidate en 2022. Je la crois sur un aspect : elle a très peu gouté la violence politique des attaques dont elle a été la cible ces dernières années. Son objectif, ce sont les Jeux Olympiques de 2024 à Paris.

Maintenant il est vrai que sa victoire nette dans la capitale et ce qu’elle est, une femme clairement identifiée à gauche, sociale-démocrate, aux fortes convictions écologiques, en font une figure à même de fédérer la gauche en 2022. Emmanuel Macron la considère d’ailleurs comme une adversaire « redoutable » en vue de cette échéance.

Par ailleurs, je pense qu’elle aura une certaine pression de son camp et de son entourage pour se présenter. Son proche Jean-Louis Missika œuvre déjà pour transformer Paris en Commun, la plateforme imaginée pour la campagne municipale, en structure pérenne. Résistera-t-elle à cette pression ? l’avenir nous le dira. Il est encore tôt.

Atlantico.fr : La mairie de Paris paraissait sociologiquement comme politiquement imperdable pour LREM. La cinglante défaite d’Agnès Bouzy est-elle le révélateur de l’échec définitif du pari fait par Emmanuel Macron de créer un nouveau parti incontournable, comme si le président avait dégagé un espace politique avec son élection mais pas su créer le mouvement pour le cultiver ?

Saveria Rojek : C’est surtout l’échec du « en même temps ». Le « en même temps » n’est pas transposable au niveau local, le ni droite ni gauche n’imprime pas. Surtout dans le cas d’un scrutin local, où le maire est une figure clairement identifiée par ses concitoyens. Paris était en effet imperdable, une maire mal aimée, un vote macroniste au zénith lors des précédents scrutins, une sociologie favorable, et pourtant l’échec est calamiteux. Paris devait être le trophée d’Emmanuel Macron -et lui permettre d’éliminer une rivale potentielle en 2022-, c’est devenu son chemin de croix.

Je pense que la transformation du parti est le prochain chantier du chef de l’Etat. La République En Marche aujourd’hui n’est pas un parti politique au sens premier du terme, la majorité des élus sont méconnus, le débat d’idées existe peu, ce parti ne contrôle rien localement, dans les villes, dans les régions, dans les exécutifs locaux.  

En Marche s’est surtout trouvée incapable, on l’a vu de façon terrible à Paris, d’anéantir la candidature dissidente de Cédric Villani si mortifère dans cette campagne. Donc oui, reconstruire, ou plutôt construire un parti digne de ce nom est le prochain chantier du Président. Il s’y attèlera à la rentrée.

Quant à 2022, Emmanuel Macron retrouvera t’il la séduction impérieuse qui a tant séduit les Français en 2017 ? comment susciter un véritable vote d’adhésion et non un vote de rejet face au Rassemblement National au second tour ? c’est tout le défi pour les dix-huit mois qu’ils restent au chef de l’Etat.

Atlantico.fr : Peut-il y avoir un avenir pour LR sans alliance, soit avec le pôle macroniste soit avec un RN light version Menard ou Alliot ?

Saveria Rojek : Je crois l’alliance avec le RN mortifère pour la droite. Regardez la campagne et les résultats de Rachida Dati à Paris. Certes, vous allez me dire, elle aurait pu faire mieux en tant que figure de l’opposition à Anne Hidalgo, mais néanmoins, elle a ressuscité une droite exsangue, minée par des défaites électorales et des dissensions internes.

Mais la droite que présente Dati aux électeurs, c’est la vraie droite sarkozyste, sécuritaire, claire dans sa ligne, et qui a toujours refusé une quelconque alliance avec l’extrême droite. Je pense que Rachida Dati a prouvé par sa campagne qu’il y avait encore un espace pour cette droite républicaine, sans être absorbée par un RN light. Je suis convaincue que les électeurs font encore la différence.

En ce qui concerne les alliances avec En Marche, les frontières sont beaucoup plus floues. Si LR s’allie avec Emmanuel Macron, surtout dans un scrutin aussi symbolique qu’une présidentielle, ça en sera fini des Républicains.

Mais une autre question que nous pose la configuration actuelle de notre pays est également, En Marche pourrait-il avoir un avenir à la UDF, et finir dissout dans un nouveau RPR ? Je n’y crois pas, car tant qu’Emmanuel Macron portera cette formation, elle écrasera de sa puissance centriste les partis voisins. 

 

À lire aussi : 

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus  

Saveria Rojek, "Impitoyable : Mairie de Paris : la folle campagne qui a changé la politique", publié aux éditions Stock 

Lien vers la boutique : cliquez ICI et ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 14/07/2020 - 07:10
Étrange supposition!
En quoi la droite serait-elle une menace pour Emmanuel Macron, alors qu'elle s'est précipité presque tout entière, quand il a crié: "À la soupe!"
TPV
- 13/07/2020 - 19:39
Gauche unie c'est bien
Droite unie c'est mal et ça n'a pas lieu d'être....POURQUOI?
Doc7401
- 13/07/2020 - 17:05
Doc7401
que de stratégie et de plans sur la comète! 60% d'abstentions... et avec çà votre "ancienne de paris match" a déjà toutes les clefs en main? chapeau!...