En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

02.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

03.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

04.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

05.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

06.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

07.

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 13 heures 32 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 14 heures 58 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 15 heures 31 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 18 heures 7 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 18 heures 55 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 20 heures 28 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 21 heures 25 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 21 heures 45 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 21 heures 45 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 21 heures 46 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 13 heures 45 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 15 heures 15 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 16 heures 8 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 18 heures 25 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 19 heures 21 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 20 heures 44 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 21 heures 32 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 21 heures 45 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 21 heures 45 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 21 heures 46 min
© Theo Wargo / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Lady Gaga concert
© Theo Wargo / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Lady Gaga concert
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

Publié le 12 juillet 2020
Le tempo des 20 chansons les plus vendues de 2020 des artistes comme Lady Gaga, Dua Lipa ou Harry Styles est de 120 battements par minute, soit le rythme plus rapide depuis 2009. Comment expliquer ce phénomène et cette folle envie de danser après la période du confinement ?
Patrick Thevenin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Thevenin est journaliste freelance pour la presse écrite et la radio. Il est également concepteur, rédacteur et conférencier. Il travaille notamment pour Trax, Les Inrockuptibles, Brain.fr. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le tempo des 20 chansons les plus vendues de 2020 des artistes comme Lady Gaga, Dua Lipa ou Harry Styles est de 120 battements par minute, soit le rythme plus rapide depuis 2009. Comment expliquer ce phénomène et cette folle envie de danser après la période du confinement ?

Dua Lipa, Harry Styles et Lady Gaga cette année. Le tempo des 20 chansons les plus vendues de 2020 est de 120 Beats (120 battements par minute) soit le plus rapide depuis 2009. Qu'est-ce qui explique ce phénomène ?

Patrick Thevenin : Il y a un énorme retour depuis quatre, cinq ans de la house music et du disco qui sont transformées et remis au goût du jour. On le voit déjà avec des gens comme Kanye West, qui sample des tubes de house music. Je pense qu’on est sorti d’une période avec un mix entre rock et danse. Je le vois un peu comme un cycle du retour des années 90. Nous sommes en plein dans un revival 90. La house new-yorkaise, dérivant du disco, était à son maximum. Il s’agit en réalité d’histoire de cycles.

Ce phénomène se vérifie un peu partout il est vrai. Ce constat peut être fait autant dans la pop que dans la musique dance underground.

C’est peut être une facilité aussi pour les DJs. Une nouvelle génération découvre ce son avec des chansons qui peuvent facilement se fredonner. Dans les années 90, on connaissait vraiment les paroles des chansons. On dansait, on pouvait chanter, je pense à un morceau comme "Gypsy Woman (She’s homeless)" de Crystal Waters. Il y avait une structure pop qui existait, qui a été déconstruite. Il y a toute une jeune génération qui n’a pas connu cela en fait et qui découvre ce phénomène. Il y a énormément de tubes des années 1990 qui sont remixés aujourd’hui. Il y a tout un circuit de remise sur le marché en version neuve, pseudo neuve des gros tubes des années 90. Ce phénomène est vraiment marquant depuis deux à trois ans.

Il y a dix ans, nous étions dans le revival 80, dans une musique plus froide, plus électronique. Là, on est dans une musique plus chaude, beaucoup plus vocale, plus chantée avec des paroles qui ne prêtent pas à conséquence (des paroles qui disent qu’il faut s’embrasser, qui disent comment on s’est rencontrés). Ce ne sont pas des paroles déprimantes.

Est-ce que cela a un rapport avec la crise économique ? C’est fort possible. Les musiques de danse sont liées au contexte économique de l’époque. C’est par exemple étonnant que Calvin Harris revienne à la house.   

Avec Dua Lipa, il y a une certaine facilité d’écoute alors qu’avec Lady Gaga la chanson semble constamment se réinventer. Justin Timberlake a fait un récent duo qui est très house et disco.

On voit que dans les clips qui arrivent aujourd’hui, il y a beaucoup de danse, de gens qui se mettent en scène en train de danser. Peut-être que le confinement a participé à ce phénomène. On  recommence à voir les rollers dans les clips qui viennent directement des disco roller des années 70.

Comment expliquer cette folle envie de danser en ce moment après cette période du confinement ?

Ce phénomène évoqué s’applique pour des musiques sur lesquelles il est facile de danser. On peut danser n’importe comment, cela colle toujours. La techno est plus difficile pour danser. Il faut rentrer dans une espèce de transe répétitive.

Avec tous ces titres qui rencontrent un franc succès dans les charts cette année, le rythme est plus lent que celui de la techno. On est dans le rythme du cœur, 120 Bpm, le côté amoureux ressort dans cette histoire de rythme. C’est le rythme de la vie. Je pense que c’est peut être pour ça qu’il est plus facile et tentant de danser sur ces titres.

En 1985, il y avait Wham et maintenant on a Billie Eilish qui est assez négative voire dépressive dans ses paroles. Pourquoi autant de négativité ? Est-ce un rapport à l'époque ? 

La voix peut jouer un rôle important également, comme avec Miley Cyrus qui a une voix assez triste quelque part, une voix assez lacrimale.

A titre de comparaison, le disco et la house music ne parlaient pourtant pas uniquement de bonheur et de joie. L’exemple de la chanson emblématique de Crystal Waters, c’est l’histoire d’une fille qui est SDF et tout le monde dansait et chantait les paroles malgré tout ("she's homeless", "elle est SDF", ndlr). Le disco peut parfois être assez violent. C’est une musique de crise économique. "Saturday night fever" est un film en réalité extrêmement sombre.

Les chanteurs de moins de trente ans actuellement sont malheureusement beaucoup dans la complainte. C’est un phénomène lié aux Millennials. Il faut toujours qu’il y a ait un peu de souffrance.

L’album de Jessie Ware a contrario est excessivement dansant, disco, très beau, très positif. La chanteuse de Moloko, Róisín Murphy, revient avec des morceaux très house music.

"La grenade" de Clara Luciani est un morceau parfaitement dansant disco et variété. Il y a aussi l’artiste Corine qui fait un énorme pastiche de la disco. Le côté triste ne semble pas être aussi puissant. Cela était plus prononcé il y a trois, quatre ans véritablement. Il y a néanmoins un retour des musiques très calmes et très lentes.

Après la Seconde Guerre mondiale on a eu envie d'écouter des chansons qui décrivaient un monde dans lequel on voulait vivre. Elles ne décriviaient pas celui où on vivait. Est-ce qu'il y a eu un changement de comportement dans les écoutes ? On écoute de la musique quand on est déprimé ou pour danser ? Quels en sont les morceaux symboliques ?    

Il y a une mode du chanteur torturé chez la jeune génération d’artistes. Ils sont caractéristiques de leur génération.

Le cas le plus emblématique de l’euro pop déprimée a été symbolisé finalement à travers le titre de Stromae, "Alors on danse".

Il s’agissait effectivement d’un morceau dansant mais assez triste. On voit par la suite ce que cela a donné pour l'évoultion de sa carrière malheureusement. Le cas de Jeanne Added peut également être évoqué.

Il y a aussi toujours des gens pour penser que la musique triste est plus intéressante que la musique pop, que la musique dansante alors que je pense que c’est plus facile d’écrire une chanson triste que d’écrire une chanson qui fait danser les gens. Le dernier Madonna est très dansant par exemple.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires