En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

05.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

06.

Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia

07.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 5 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 6 heures 41 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 7 heures 36 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 8 heures 33 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 10 heures 14 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 12 heures 49 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 13 heures 33 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 14 heures 9 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 15 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 6 heures 30 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 7 heures 15 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 7 heures 58 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 9 heures 28 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 12 heures 41 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 13 heures 15 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 13 heures 36 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 16 heures 2 min
© GONZALO FUENTES / POOL / AFP
© GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Nouveau chemin cherche destination

Jean Castex Premier ministre : une nomination très habile... Mais l’habileté peut-elle suffire ?

Publié le 03 juillet 2020
Jean Castex a été nommé Premier ministre en remplacement d'Edouard Philippe à Matignon. Issu des Républicains, le "Monsieur déconfinement" prend la tête du gouvernement à la faveur de la démission d'Édouard Philippe. Anita Hausser décrypte les enjeux de cette nomination.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Castex a été nommé Premier ministre en remplacement d'Edouard Philippe à Matignon. Issu des Républicains, le "Monsieur déconfinement" prend la tête du gouvernement à la faveur de la démission d'Édouard Philippe. Anita Hausser décrypte les enjeux de cette nomination.

Monsieur Déconfinement pendant la crise sanitaire, Jean Castex avait déjà la réputation d'être "un couteau suisse", autrement dit d'être fait de cet alliage dont sont composés les hommes d'exception. Nanti d'un CV impressionnant  ancien Directeur de Cabinet de Xavier Bertrand aux Affaires Sociales, Secrétaire général adjoint de l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, Délégué aux Jeux Olympiques de 2024, ancien président de Chambre régionale des Comptes, il a été élu et réélu maire LR  de Prades. L'homme choisi par Emmanuel Macron  présente un profil plus rassurant  et traditionnel que révolutionnaire pour mettre en musique le changement post crise , la "réinvention" voulue par Emmanuel Macron. "Je ne suis pas là pour chercher la lumière, je suis ici pour chercher des résultats", a-t-il précisé hier soir sur TF1, en se revendiquant "élu local" (accent à l'appui), qui porte  les "valeurs d'autorité, laïcité, travail", mais aussi gaulliste social qui veut renouer le dialogue avec les partenaires sociaux. 

Pour  contrebalancer ce profil conservateur, la question a été résolue en interne avec le nomination de son directeur de cabinet, un homme clef dans le dispositif gouvernemental. Nicolas Revel, actuel directeur de l'assurance Maladie et ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée sous François Hollande, socialiste, a été choisi pour ce poste. Mais le directeur de cabinet de Matignon n'est pas un homme public. Il travaille dans l'ombre. Emmanuel Macron  veut  rester sur sa  trajectoire : il veut rassurer la gauche de sa majorité parlementaire qui réclame un tournant social, tout en continuant   de recruter à droite pour affaiblir encore un peu plus Les Républicains qui se sont brûlés les ailes en s'alliant avec LREM aux municipales, et qui dénoncent aujourd'hui "une stratégie du coucou". Il va également sur les "plates-bandes" de Xavier Bertrand, le président de la Région Hauts de France, nourrissant des ambitions pour  la présidentielle de 2022. Xavier Bertrand a d'ailleurs salué à sa façon  la nomination de son ancien collaborateur en déclarant dans un communiqué : "Je connais et j'apprécie les qualités de serviteur de l'Etat de Jean Castex. Elles seront indispensables dans les moments difficiles que nous allons connaître ? Puissent-elles corriger les mauvais choix du Président de la République". Par ailleurs le Chef de l'Etat ne peut se permettre de se mettre à dos cette partie de son flanc droit qui le soutient depuis sa marche vers le pouvoir, à savoir les Juppéistes dont le chef de fille est désormais Edouard Philippe. Les deux hommes se séparent officiellement bons amis, mais sait-on jamais? Alors, pour éviter qu'Edouard Philippe s'éloigne de son giron, le chef de l'Etat lui a confié une mission : travailler à la reconstruction de la majorité dans la perspective de 2022. Le désormais ancien Premier Ministre  devrait tenter de bâtir une nouvelle entité incluant LREM, aujourd'hui en déconfiture, le MODEM et Agir. Cette démarche n'est pas sans rappeler la période de la fin des années 1990, époque où Jacques Chirac préparait la fusion des partis de  droite pour  bâtir l'UMP, - dont Edouard Philippe a été le premier directeur. Pas sûr qu'il veuille renouveler l'expérience  près de vingt ans plus tard.

Jean Castex, lui, vient de quitter les Républicains. Il aura plus à faire que de s'occuper de politique partisane. A court terme son rôle consistera avant tout à préparer le plan de relance de l'économie avec le ministre en charge du secteur. Bruno Le Maire a fait savoir qu'il souhaitait conserver ses fonctions... élargies. Le nouveau Premier Ministre s'attachera aussi à mettre du liant dans les relations entre l'Etat et les territoires dont il connaît toutes les arcanes. Il va tenter de réconcilier Emmanuel Macron avec ces élus (maires, présidents de conseils départementaux et régionaux), qui réclament plus d'autonomie à travers une nouvelle phase de décentralisation. Leurs  revendications sont d'autant plus pressantes qu'ils ont montré leur capacité de réactivité et d'efficacité pour l'organisation des services d'urgence et l'achat de masques pendant la crise sanitaire alors que l'Etat s'engluait dans la lourdeur bureaucratique. Il en va de la cohésion nationale.  Dans ce contexte, le nouvel échafaudage gouvernemental devrait être doté d'un pôle économico-social puissant pour faire face à la crise économique et sociale qui va s'amplifier, et être complété par une personnalité incarnant puissamment l'Ecologie pour mettre en oeuvre les préconisations de la Convention Citoyenne. Vaste programme, qui, pour réussir, nécessitera une grande détermination et ne souffrira pas d’atermoiements.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cmjdb
- 04/07/2020 - 17:02
DECONFIN EMENT !
Le gouvernement est tellement confiné dans ses macroniaiseries que ce spécialiste du déconfinement ne sera pas de trop : un coup ici, un coup là, ainsi agissent les gigolos !
Nicolas59
- 04/07/2020 - 08:50
Liquéfaction
Après la dissolution du PS dans l’acide du chimiste Hollande, on va procéder à l'éclatement de LR façon puzzle.
Il est extraordinaire de voir comment ces types soi disant de droite se précipitent les yeux exorbités et la langue dehors pour rejoindre le marcron pour un sac de haricot
Les chefs de cabinets sont toujours soigneusement des ex PS comme par hasard.
En fait on peut croire que tout les éléphants de ce parti sont à vendre si on n’y met le prix . Même pour jouer les faux nez.
Leurs électeurs devraient bien finir par se poser des questions sur cette bande de sociaux démocrates masqués.
Nicolas59
- 04/07/2020 - 08:50
Liquéfaction
Après la dissolution du PS dans l’acide du chimiste Hollande, on va procéder à l'éclatement de LR façon puzzle.
Il est extraordinaire de voir comment ces types soi disant de droite se précipitent les yeux exorbités et la langue dehors pour rejoindre le marcron pour un sac de haricot
Les chefs de cabinets sont toujours soigneusement des ex PS comme par hasard.
En fait on peut croire que tout les éléphants de ce parti sont à vendre si on n’y met le prix . Même pour jouer les faux nez.
Leurs électeurs devraient bien finir par se poser des questions sur cette bande de sociaux démocrates masqués.