En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

02.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

03.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

04.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

05.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 12 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 13 heures 25 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 15 heures 5 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 16 heures 12 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 18 heures 50 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 19 heures 10 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 19 heures 51 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 21 heures 1 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 21 heures 34 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 22 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 13 heures 9 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 14 heures 16 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 15 heures 40 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 18 heures 14 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 19 heures 3 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 19 heures 23 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 20 heures 16 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 21 heures 15 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 21 heures 58 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 22 heures 35 min
© REUTERS/Stringer
© REUTERS/Stringer
Nouvelles cibles

Ce que l’étrange communiqué de presse récent de Daech qui vise uniquement et seulement le Qatar dit des guerres "proxi" à venir

Publié le 04 juin 2020
Le porte-parole de l’Etat islamique, Abou Hamza El Kourachi, aurait proféré pour la première fois, et au nom de l’organisation, une série de menaces à l’encontre du Qatar. Sébastien Boussois revient sur ce fait inédit.
Sébastien Boussois
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sébastien Boussois est Docteur en sciences politiques, chercheur Moyen-Docteur en sciences politiques, chercheur Moyen-Orient relations euro-arabes/ terrorisme et radicalisation, enseignant en relations internationales, collaborateur scientifique du...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le porte-parole de l’Etat islamique, Abou Hamza El Kourachi, aurait proféré pour la première fois, et au nom de l’organisation, une série de menaces à l’encontre du Qatar. Sébastien Boussois revient sur ce fait inédit.

Dans un bien curieux communiqué de presse publié via Telegram, le porte-parole de l’EI, Abou Hamza El Kourachi, proférait pour la première fois, en le nom de l’organisation, une série de menaces à l’encontre du Qatar. Fait inédit qui suscite réflexion. En effet, en mauvaise posture actuellement, et alors que l’on annonçait une hypothétique arrestation du successeur d’Al Baghdadi il y a une semaine, Daech revient en force par la voie des réseaux sociaux pour se fixer sur un nouvel ennemi. Profitant également du contexte de déstabilisation mondiale liée à la pandémie de nouveau Coronavirus, c’est un bon moyen aussi de marquer des points, d’avancer des pions et de profiter de l’attention détournée de ses détracteurs. Mais pourquoi subitement concentrer sa haine sur Doha en particulier ?

Relayé rapidement par l’AFP et différents médias comme l’Orient le Jour, le contenu de la vidéo de près de 40 minutes est pourtant assez surprenant et pose question. Accusé d’avoir apporté son soutien dans la lutte contre les djihadistes, ce qu’il fait de longue date, l’émirat du Qatar l’a pourtant fait dans le cadre d’une coalition internationale pilotée avant tout par l’Arabie Saoudite. Ce qui est étrange, c’est de concentrer l’ensemble de ses critiques sur Doha alors que Riyad, Abu Dhabi, Washington, Londres, Paris entre autres, s’y sont employés d’un point de vue logistique de manière bien plus importante de par leur puissance militaire. Or, à aucun moment, ces dernières ne sont visées cette fois. Et si, au vu d’un communiqué des djihadistes peu habituel et suspect, tout cela n’était qu’une nouvelle stratégie de l’Arabie Saoudite ( et des Emirats arabes unis habitués de ce genre de stratégie) pour tenter de déclencher une guerre contre le Qatar, en instrumentalisant Daech, qu’elle n’arrive pas à faire plier depuis trois ans et le déclenchement du blocus?

Cela en dit long sur l’évolution des modes opératoires de pression en temps de crise entre États depuis des années. Il est clair que les guerres par procuration (« proxi ») deviendront de plus en plus la matrice des conflits à venir, tant les affrontements directs sont de plus en plus coûteux et souvent insuffisants pour parvenir à ses fins. Il suffit de voir la guerre menée depuis cinq ans au Yémen contre les Houthis, soutenus par l’Iran, par les Saoudiens et les Emiratis pour s’en convaincre. Agiter les uns pour les retourner contre les autres à distance et sans se mouiller directement est pourtant une vieille méthode mais qui revient en force sur le devant de la scène au jourd’hui: ce que les chercheurs Andreas Krieg et Jean-Marc Rickli décrivent très bien dans leur ouvrage « The Surrogate Warfare: the transformation of War in the XXIst century » (Georgetown University Press, Londres, 2019).

Il faut revenir sur les différentes accusations du moment de l’Etat islamique contre Daech pour expliquer ce doute sur les véritables intentions du porte-parole de l’organisation EI. Jusque-là, Riyad concentrait bon nombre des critiques de la part de ses leaders, mais là plus rien. Qui a pu influencer l’organisation ? L’attaque verbale numéro un vise la base qatarie d’Al-Oudeid, qui il est vrai a servi à bon nombre d’opérations militaires aériennes de la coalition à destination de l’Irak et de la Syrie depuis 2014. La base militaire accueille près de 10 000 GI’s américains, en faisant la seconde plus grosse base américaine au monde hors-sol, mais aussi des Britanniques de la RAF, des Français, des Turcs. Si la base est l’outil d’indépendance numéro des Qataris, elle n’est pas un pur produit national mais un outil de lutte active contre les djihadistes dans la région. Mais ce n’est pas tout : El Kourachi affirme qu’il n’oubliera jamais le soutien apporté par le Qatar aux milices du groupe Sahwat en Irak financées pour lutter contre Daech et en Syrie pour lutter contre ISIS. Alors que le Qatar s’évertue à essayer de conclure depuis des mois un accord final avec les Talibans et les USA, et que malgré tout cela Riyad l’accuse toujours de soutenir « le terrorisme », Doha cherche à se poser en médiateur incontournable des crises majeures dans la région jusqu’en Asie centrale. Mais pour Daech,  le Qatar n’est là que pour soi-disant soutenir les Frères musulmans qu’il qualifie dans son communiqué d’apostats : une perception commune avec l’Arabie Saoudite. Habituellement, dans cette croisade mondiale que tente de mener l’Etat islamique, les communicants de l’organisation s’en prennent aussi à l’Iran ou à la Turquie, mais ici dans ce document, il n’en est quasiment pas fait mention. Les ennemis ne manquent pourtant pas. Ce qui permet sérieusement de douter sur l’objectif final d’une telle communication, alors que la région va commémorer trois ans de blocage total du Conseil de Coopération du Golfe depuis l’isolement décidé unilatéralement par deux de ses membres, à un moment où l’organisation pouvait disposer d’un véritable poids pour maintenir la sécurité avant tout dans la région, et contribuer de manière coordonnée à l’élimination définitive de Daech sur son sol.  Entre multiplication des fake news, comme la rumeur de tentative de coup d’Etat au Qatar récemment, jusqu’à l’exploitation potentielle d’alliances contre-nature (Arabie Saoudite et Daech) pour venir à bout de son principal concurrent régional, l’Arabie Saoudite est devenue depuis des années, au nom de son leadership et pour satisfaire les ambitions démesurées de son prince héritier MBS, un des facteurs majeurs de la déstabilisation régionale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 04/06/2020 - 19:23
comprenne
qui pourra....C'est certainement d'une grande finesse et je rends les armes.....A mon avis c'est un coup de Forbanova et Bendidons qui utilisent l'auteur pour me déstabiliser....Manque Bruno Guigue pour nous dire que le Mossad est derrière tout cela...
patafanari
- 04/06/2020 - 19:15
Querelles d'allemands
Plus sérieusement, ils vont dégonfler les ballons du P.S.G ?