En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

02.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

03.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

04.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

05.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

06.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

07.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Monsieur déconfinement"
Remaniement : Jean Castex est le nouveau Premier ministre et remplace Edouard Philippe à Matignon
il y a 18 min 8 sec
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 1 heure 34 min
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 2 heures 48 min
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 3 heures 30 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 4 heures 5 min
pépites > Politique
"Ouvrir un nouveau chemin"
Emmanuel Macron se confie à la presse quotidienne régionale avant le remaniement et dévoile ses priorités pour la fin du quinquennat
il y a 14 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

il y a 19 heures 58 min
pépites > Politique
Retrait stratégique
Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire, Les Républicains vont présenter le député Guy Teissier pour la mairie
il y a 20 heures 46 min
pépites > Santé
Lourdes accusations
Covid-19 : le Conseil scientifique et la Haute autorité de santé dénoncent des propos "infamants" de Didier Raoult devant les députés
il y a 22 heures 1 min
pépite vidéo > International
Tragédie
Birmanie : un glissement de terrain provoque la mort d’une centaine de mineurs
il y a 23 heures 42 min
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 1 heure 14 min
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 1 heure 55 min
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 3 heures 7 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 19 heures 43 min
light > Justice
Espoir pour les victimes
Affaire Jeffrey Epstein : Ghislaine Maxwell, sa complice présumée, a été enfin arrêtée par le FBI
il y a 20 heures 20 min
pépites > Media
Critiques
Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam
il y a 21 heures 34 min
pépites > Justice
Condamnation
Scandale de la Dépakine : la justice reconnaît la responsabilité de l'Etat
il y a 22 heures 20 min
décryptage > France
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

il y a 1 jour 21 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

Publié le 31 mai 2020
Une pièce de théâtre devenue un ouvrage dépeint avec réalisme l'engrenage qui conduit un éleveur laitier jusqu'au suicide. Cette fiction inspirée d'un fait réel est rédigée par une artiste parisienne, Rebecca Vaissermann.
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une pièce de théâtre devenue un ouvrage dépeint avec réalisme l'engrenage qui conduit un éleveur laitier jusqu'au suicide. Cette fiction inspirée d'un fait réel est rédigée par une artiste parisienne, Rebecca Vaissermann.

Rebecca Vaissermann est parisienne, a priori culturellement plus proche des "bobos qui savent tout" que des vérités du terrain rural. Elle a 27 ans, et l'on pourrait croire qu'elle manque d'expérience et de maturité pour aborder des sujets aussi lourds que le suicide paysan. Et pourtant. Sa pièce de théâtre, "Salle de traite", est d'une observation si fine que l'on croirait son auteure née dans une étable. Elle est si bouleversante que l'on perçoit qu'à 27 ans, elle a déjà beaucoup vécu...

La pièce est directe, elle met en scène les personnages principaux de l'intrigue, aucun autre. Pas de fioriture. Son écriture ne mentionne pas de détails de mise en scène ou de décors. Mais on imagine ceux-ci forcément dépouillés, simples, appelant à se retrouver de plain pied dans la fameuse salle de traite, ou dans les autres scènes.

Un créancier insensible et abject

Les personnages sont à la portée d'une troupe théâtrale, bien sûr l'auteure baigne dans ce domaine. L'éleveur (avec ses interrogations, son cheminement jusqu'aux dernières extrémités), ses vaches (mais oui, elles s'expriment ! Et cette manière de donner la parole aux bêtes ajoute de la profondeur au propos, leur opinion compte aussi dans le drame qui se dénoue), le créancier (plus abject qu'insensible, ou l'inverse), deux touristes de passage (et leurs a priori bien-pensants sur l'activité agricole), un groupe de paysans (prêts à manifester leur colère), un groupe d'employés de l'abattoir (toute la chaine subit l'inhumanité de la situation), et puis Mathilde (l'épouse, réelle ou irréelle, l'accompagnatrice des pensées de l'éleveur)...

Cette pièce, écrite en 2017, vient de sortir sous forme littéraire, aux éditions Koïnè. Ce livre, court (le style théâtral avec les dialogues directs s'y prête) mais dense en émotions et riche en références aux évolutions de notre époque, est donc l'émanation de Rebecca Vaissermann, à la fois auteure (romans, théâtre), comédienne (théâtre), co-organisatrice d'un festival de théâtre de plein air en août à Olmeto (Corse). Au-delà de son contenu, cet ouvrage est intéressant par la personnalité de son auteure. Bien sûr, elle a de la famille proche du milieu agricole (dans le Sud-Ouest de la France) et n'est donc pas complètement ignare sur le sujet à la base. Mais pour autant, le fait qu'un représentant du monde culturel parisien s'empare du suicide agricole au point d'en tirer une fiction à ce point réaliste montre que le sujet ne laisse plus indifférent.

A l'origine de la fiction, un fait réel

Au fait, quel est le point de départ de cette appropriation d'une telle problématique ? "Je regardais une chaine télévisée d'informations en continu, répond Rebecca Vaissermann à WikiAgri. Pas que je sois imprégnée de ces informations répétitives, mais je trouve que, d'un point de vue sociologique, on y trouve les évolutions de notre société. Or, au milieu d'autres informations, uniquement sur la bande passante en bas de l'écran, est passée cette information : "Une agricultrice s'est suicidée dans sa salle de traite". Sans autre précision. Sans sujet journalistique développé. Ça m'a frappé. J'ai trouvé cela tellement incroyable que l'on puisse aller jusqu'au suicide et que cela ne suscite qu'un sous-titre de trois secondes de passage sur un écran..." D'où le titre de la pièce "La salle de traite". Et la fiction qu'elle a imaginée derrière.

L'ouvrage tiré de la pièce est sorti début mars... Juste avant le confinement. C'est donc seulement maintenant que le public commence à le découvrir. Cette parution pourrait donner vie à la pièce. Si l'auteure a déjà publié d'autres romans, elle doit encore gagner en notoriété pour aller au bout de ses projets. "Pour le moment, j'ai prévu des lectures privées de passages du livre, en différents endroits", précise-t-elle encore. C'est un début. Pour la suite, on ne peut que souhaiter qu'elle trouve le moyen de monter la pièce sur une scène. La trame est écrite, il manque une mise en scène et une troupe. Et bien sûr un contrat.

Son appréhension, humaine et observatrice, mérite assurément l'attention d'un large public (rural ou, comme elle, ouverte au monde rural), mais aussi d'une troupe s'appropriant son texte...

Vidéo, Rebecca Vaissermann lit un passage de "Salle de traite"

Où se procurer "Salle de traite" ?

"Salle de traite" est vendu 10 € aux éditions Koïnè. Lien vers l'éditeur (puis sa boutique en ligne) : https://www.edition-koine.fr/rebecca-vaissermann/salle-de-traite.

Article publié initialement sur Wikiagri

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pierre marie
- 01/06/2020 - 10:59
bon article
Sujet intéressant... Poignant peut être. Donne envie de lire ce livre...