En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

02.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

03.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

04.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

05.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

06.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

07.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

06.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 16 min 36 sec
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 57 min 49 sec
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 2 heures 9 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 2 heures 58 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 3 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 18 heures 45 min
light > Justice
Espoir pour les victimes
Affaire Jeffrey Epstein : Ghislaine Maxwell, sa complice présumée, a été enfin arrêtée par le FBI
il y a 19 heures 23 min
pépites > Media
Critiques
Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam
il y a 20 heures 36 min
pépites > Justice
Condamnation
Scandale de la Dépakine : la justice reconnaît la responsabilité de l'Etat
il y a 21 heures 22 min
décryptage > France
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

il y a 23 heures 23 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 36 min 52 sec
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 1 heure 51 min
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 2 heures 33 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 3 heures 7 min
pépites > Politique
"Ouvrir un nouveau chemin"
Emmanuel Macron se confie à la presse quotidienne régionale avant le remaniement et dévoile ses priorités pour la fin du quinquennat
il y a 13 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

il y a 19 heures 1 min
pépites > Politique
Retrait stratégique
Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire, Les Républicains vont présenter le député Guy Teissier pour la mairie
il y a 19 heures 48 min
pépites > Santé
Lourdes accusations
Covid-19 : le Conseil scientifique et la Haute autorité de santé dénoncent des propos "infamants" de Didier Raoult devant les députés
il y a 21 heures 4 min
pépite vidéo > International
Tragédie
Birmanie : un glissement de terrain provoque la mort d’une centaine de mineurs
il y a 22 heures 44 min
décryptage > Politique
Formation politique

Les 4 piliers : un parti libéral souverainiste se crée et recrute des candidats pour les régionales

il y a 23 heures 38 min
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

Publié le 28 mai 2020
Quel a été l'impact du confinement sur la libido ? Avec le début de la phase du déconfinement, la vie sexuelle des Français pourra-t-elle reprendre normalement ou faut-il s'attendre à des séquelles sur le long terme sur la libido ?
André Corman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Docteur André CORMAN est médecin sexologue et andrologue et directeur d'enseignement à la Faculté de Médecine Toulouse III
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quel a été l'impact du confinement sur la libido ? Avec le début de la phase du déconfinement, la vie sexuelle des Français pourra-t-elle reprendre normalement ou faut-il s'attendre à des séquelles sur le long terme sur la libido ?

Atlantico.fr : Comment le confinement impacte-t-il la libido ?

André Corman : Certes, il nous faudra un peu de recul pour mieux analyser l’impact du confinement sur la sexualité de l’ensemble des femmes et hommes de la planète. Mais, d’ores et déjà, les premières études pratiquées sur la période de confinement montrent toutes une nette diminution des relations sexuelles aussi bien chez les confiné(e)s seuls, ce qui n’est pas étonnant du fait de l’absence de partenaire, que chez les couples confinés pourtant ensemble.

Les téléconsultations demandées pendant le confinement confirment cette tendance en privilégiant tout ce qui est de l’ordre du relationnel dans le couple (entente au quotidien) plutôt que les problèmes érotiques ou sexuels.

Essayons de comprendre comment le confinement peut couper les « ailes du désir ».

Le couple en « épreuve d’effort » : Comme le cœur peut être soumis à une épreuve d’effort pour évaluer sa capacité, le couple va subir pendant le confinement une vraie épreuve qui teste sa capacité à être ensemble tout le temps. En fait, dans la vie hors confinement, nous nous distrayons de nous et de notre partenaire. Ne plus avoir cette possibilité de distance est une vraie épreuve pour la relation mais aussi pour le désir. Le désir est un chemin, une promenade vers le plaisir et la proximité permanente coupe cette « aile ». (... Vivement que je la retrouve...)

L’imaginaire en berne : notre cerveau est l’une des zones érogènes la plus fertile mais difficile de fantasmer ce qui est en réel devant nous (... Je l’imagine en ce moment ? ... )

Le confinement entraîne une sorte de régression. Quelle autre situation a-t-on vécu où il n’est permis de sortir qu’avec une autorisation sinon lorsque l’on est enfant. De nombreux patients m’ont dit avoir eu pendant cette période une résurgence de fantasmes sexuels qu’ils n’avaient plus eus depuis leurs premières masturbations. Le désir sexuel s’infantilise alors et la masturbation remplace la relation.

Une difficile intimité : le confinement avec des enfants a entraîné la mise au premier plan de la famille et l’effacement de l’espace couple (... Nous ne savions plus où faire l’amour...)

Au fond, si la liberté permet au désir de s’envoler, le confinement et l’incertitude qui l’accompagne le met bien souvent en cage.

La testostérone en baisse : même la biologie peut contribuer à cette baisse de la libido car nos actions conditionnent la sécrétion de testostérone. C’est l’hormone phare de la libido et la vie sociale, nos fréquentations, nos challenges, notre activité sportive, nos « fiestas », tous nos enthousiasmes en somme augmentent sa sécrétion. Au contraire, la tendresse, les enfants dans nos bras la font baisser.

La libido est-elle impactée différemment en fonction des pays ? 

Le peu d’études en ma possession fait état des mêmes phénomènes en Allemagne et aux USA. Ce qui va créer des différences est l’intensité et les modalités du confinement. La France a appliqué un confinement très sévère sur tout son territoire alors que l’Allemagne et les USA ont eu des applications d’intensité variée selon les landers et les états. Aux USA, ce qui est très présent, c’est l’aspect phobique autour du contact des corps et du toucher potentiellement contaminant à l’heure de la distanciation physique. Ce qui fait la différence avec un autre évènement traumatisant comme les attentats sur le World Trade Center le 11 Septembre qui avaient entraîné rapprochement et naissances 9 mois après. On se réconfortait alors en se serrant alors qu’aujourd’hui, on se rassure par la distance

À l'heure du déconfinement, la vie sexuelle des Français pourra-t-elle reprendre normalement ou devons-nous nous attendre à des séquelles à long terme sur la libido ?

Tout dépendra de la durée de l’épidémie et de ses risques. C’est une évidence que les masques et la distanciation physique ne favorise pas l’érotisme et l’audace du désir. Sauf à être très créatif et revoir nos procédures de séduction et nos scripts sexuels. Une patiente qui n’aime pas sa frimousse me disait se sentir plus séductrice avec un masque... Ce qui est sûr, c’est que l’incertitude et le risque mettent la sécurité au premier plan des préoccupations et font passer sur le devant de la scène ses compagnons la peur, l’angoisse et parfois la dépression et les neuro-sciences nous permettent de comprendre que le Cortisol et l’Adrenaline sont là comme autant d’adversaires de la libido. Sur le long terme, je crois que nous avons appris des choses et que nous subirons mieux armés pour surfer sur de nouvelles vagues s’il y a lieu. Quant à notre libido, si déterminante dans notre joie de vivre, elle saura retrouver un chemin et le désir ses ailes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
patafanari
- 28/05/2020 - 11:00
Les sexualités marginales ont profité du confinement.
Les exhibitionnistes sortaient à 20 heures pour montrer leur équipement aux cogneurs de casseroles. Les onanistes pratiquaient leur art, débarrassés d'un sentiment de culpabilité. Les sadiques avaient un gouvernement en phase avec leur penchant et les sentimentaux n'avaient plus à subir la confrontation avec le monde réel.