En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

02.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience

05.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

06.

Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti

07.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

05.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 13 min 46 sec
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 1 heure 34 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 2 heures 20 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 15 heures 19 min
pépites > Politique
Démocratie
Biélorussie : Emmanuel Macron exprime sa "très grande préoccupation"
il y a 16 heures 26 min
pépites > Santé
Impact de la catastrophe
Liban : plus de la moitié des hôpitaux de Beyrouth seraient "hors service" après l’explosion
il y a 18 heures 11 min
pépites > Europe
Accident ferroviaire
Un train de passagers déraille en Ecosse, les autorités redoutent un lourd bilan
il y a 19 heures 31 min
pépite vidéo > International
Violence de la catastrophe
Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti
il y a 20 heures 48 min
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 23 heures 46 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 15 heures 13 min
light > Culture
Secteur menacé par la crise ?
La fréquentation "s'écroule" au château de Versailles face à l’absence de touristes étrangers
il y a 15 heures 47 min
pépites > Politique
Nouvelle affectation ?
Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience
il y a 17 heures 37 min
light > Media
Nouvelle équipe
Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler
il y a 18 heures 47 min
pépites > Politique
Vice-présidente
Joe Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière avant l’élection présidentielle face à Donald Trump
il y a 19 heures 57 min
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 23 heures 26 min
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 23 heures 54 min
© Thomas COEX / AFP
© Thomas COEX / AFP
Foyers Épidémiques Actifs

Coronavirus : les hôpitaux, ces foyers sous estimés de contamination

Publié le 21 mai 2020
Une étude britannique NHS a montré que 20% des patients contaminés par le coronavirus l’avait été dans un hôpital. Voilà pourquoi la situation en France est vraisemblablement similaire.
Guy-André Pelouze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guy-André Pelouze est chirurgien à Perpignan.Passionné par les avancées extraordinaires de sa spécialité depuis un demi siècle, il est resté très attentif aux conditions d'exercice et à l'évolution du système qui conditionnent la qualité des soins.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude britannique NHS a montré que 20% des patients contaminés par le coronavirus l’avait été dans un hôpital. Voilà pourquoi la situation en France est vraisemblablement similaire.

La pandémie Covid-19 nous contraint à élaborer des solutions pour diminuer la transmission en attendant des traitements. Jamais sur la planète autant de gens ont vécu à l’intérieur. En dehors des conséquences physiologiques (notamment sur la production de vitamine D) ce fait retient de plus en plus l’attention.

Le SARS-CoV-2 est très contagieux 

R est le nombre de reproduction d'une maladie infectieuse, cela signifie que le nombre qui suit la lettre R représente le nombre de personnes un humain infecté transmet la maladie. Au départ ce nombre est par définition à zéro. Pour les maladies hautement contagieuses, comme la rougeole, c’est autour de 18. Pour la Covid-19, il est en moyenne entre 3 et 3,5. Mais cela signifie aussi que dans certaines conditions il est beaucoup plus élevé. En réalité R varie aussi en fonction du modèle utilisé pour le calculer. Différents ensembles de données ou différentes formules vont conduire à des valeurs différentes de R pour le même virus (Figure N°1).

L'intérieur des bâtiments et des véhicules est un lieu de transmission accélérée

Des preuves convergentes permettent de considérer que les conditions de transmission entre humains sont beaucoup plus élevées à l'intérieur des bâtiments ou des véhicules. Les zones rurales ont en général des taux de transmission faibles tandis que les zones urbaines denses, les zones avec des EHPAD, des hôpitaux peuvent avoir des taux de transmission beaucoup plus élevés. Ceci n’est pas une fatalité, Hong Kong une des zones urbaines les plus denses au monde a réussi par des mesures multiples à casser la transmission. Une des raisons pour lesquelles la transmission est élevée à l'intérieur est la capacité du virus à être transporté par des gouttelettes mais aussi des aérosols persistants dans ces espaces clos ou ventilés par des systèmes ne filtrant pas le virus. Par exemple dans l’épisode tragique de la Covid-19 du Diamond Princess le R a été mesuré à 11! (Figure N°2) 

Figure N°2:  R0 en fonction du temps de la Covid-19 à bord du Diamond Princess. Les intervalles clair et sombre indiquent des intervalles crédibles de confiance respectivement de 95% et 50%. Le jour 1 sur l'axe horizontal correspond au 20 janvier 2020. La ligne horizontale en pointillé gris montre le nombre de reproduction à 1,0 pour référence, en dessous duquel l'incidence diminue. La ligne pointillée verticale indique le jour où la quarantaine a été mise en œuvre (5 février 2020). A: tous les passagers, B: les passagers en croisière, C: l’équipage (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2468042720300063).

 

 

Les hôpitaux présentent les caractéristiques d’un bâtiment où la transmission est élevée

Travaillent à l'intérieur des hôpitaux des soignants dont la majorité sont plutôt jeunes dans les équipes au contact des malades, donc a priori un contingent de personnes asymptomatiques (le pourcentage n’est pas connu mais pourrait être entre 3 et 5% des soignants). Sont hospitalisés des malades dont certains sont là pour une atteinte Covid-19 et d’autres pour d’autres pathologies. Ceux qui ont été testés positifs font l’objet de précautions particulières mais les autres ne sont pas testés et il existe aussi des porteurs asymptomatiques en pourcentage moindre compte tenu des facteurs de risque de ces patients. Enfin les systèmes de ventilation hors zones protégées comme les blocs opératoires ne filtrent pas les particules virales.

Une nouvelle maladie nosocomiale?

Un article récent, non encore peer reviewed, basé sur un modèle de transmission a étudié cette transmission du SARS-CoV-2 à l’intérieur des hôpitaux (https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.05.12.20095562v1.full.pdf). Les auteurs définissent la transmission nosocomiale du SRAS-CoV-2 et insiste sur l’importance de contrôler la contamination dans les établissements de soins. En utilisant un modèle de transmission intra-hospitalier du SRAS-CoV-2 dans un hôpital britannique typique, les auteurs ont mis en évidence qu'environ 20% des infections Covid-19 chez les patients hospitalisés et 89% des infections chez les soignants étaient dues à une transmission nosocomiale.

Le fait de placer des patients suspectés de Covid-19 dans des chambres individuelles peut réduire jusqu'à 80% les infections nosocomiales chez les patients. Les tests périodiques des soignants ont un effet moindre sur la contamination pour les patients, mais réduirait considérablement l'infection des soignants jusqu'à 64% et n'entraînent qu'une faible proportion d’absences du personnel (environ 1% par jour). C'est considérablement moins que ce qui est actuellement observé en raison de la suspicion de Covid-19 et de la quarantaine. Ces données sont importantes et doivent permettre de cibler le dépistage dans la population des personnes présentes à l’hôpital. Il y a de sérieuses restrictions et limitations à cette étude basée sur un modèle. La première est la question des soignants et des patients asymptomatiques. La deuxième est le nombre des chambres individuelles qui diffère dans les hôpitaux français par exemple. Cette modélisation suggère que la plupart des soignants qui ont la Covid-19 sont infectés par transmission nosocomiale. C’est probable, en effet cette pandémie a entraîné un stress important et a été suivi d’un confinement prolongé. En conséquence le nombre de contacts dans des rassemblements privés ou de loisirs a été faible.

Comme pour les EHPAD les hôpitaux doivent en permanence adapter leur stratégie dans cette épidémie. Le personnel doit être protégé par un double test, rt PCR et sérologique. Tout de suite. Ainsi des Covid-19 graves pourront être évités car un soignant contaminé contamine bien sur autour de lui mais surtout il peut lui même avoir des facteurs de risque que la répétition de la contamination au sein de l’hôpital peut précipiter vers une forme grave en raison de la charge virale. En revanche un soignant séroconverti est une assurance majeure pour lui, ses proches, et les patients qu’il soigne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires