En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

04.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

05.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

07.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 1 min 57 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 1 heure 1 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 2 heures 33 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 3 heures 57 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 6 heures 30 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 7 heures 18 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 8 heures 39 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Education
Education nationale

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 39 min 20 sec
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 2 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 3 heures 21 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 6 heures 19 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 8 heures 2 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 8 heures 58 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 9 heures 7 min
pépites > Justice
Terrorisme
Sept personnes mises en examen après l'assassinat de Samuel Paty
il y a 9 heures 59 min
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

Publié le 20 février 2020
Selon de nombreux docteurs, une alimentation équilibrée et saine pourrait sauver la vie de nombreuses personnes atteintes de maladies. Une étude de JAMA Internal Medecine publiée en Avril 2019 explique même que les patients - à hauteur de 50% - qui ont une alimentation saine sont moins à même d'être hospitalisés.
Béatrice de Reynal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice de Reynal est nutritionniste Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur du blog "MiamMiam".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon de nombreux docteurs, une alimentation équilibrée et saine pourrait sauver la vie de nombreuses personnes atteintes de maladies. Une étude de JAMA Internal Medecine publiée en Avril 2019 explique même que les patients - à hauteur de 50% - qui ont une alimentation saine sont moins à même d'être hospitalisés.

Atlantico : Pouvez-vous nous expliquer en quoi une alimentation équilibrée peut aider à une meilleure prise en charge des patients ?

Bétrice de Reynal : Lorsqu’un sujet est touché par la maladie, il y a des raisons physiologiques à cela. Ces perturbations vont altérer l’appétit, la digestion, l’excrétion, le métabolisme, le sommeil, tous ces éléments ayant un rôle important sur l’équilibre nutritionnel. Le stress, la douleur, l’angoisse de la maladie, la déprime liée à l’absence des proches, à l’éloignement du domicile… autant de facteurs pesant sur les processus de nutrition. 
Aussi faut-il impérativement prendre en charge nutritionnellement les patients, qu’ils soient hospitalisés, en institut spécialisés ou à domicile. 
Or, il y a encore peu, les praticiens disaient : nous allons à l’essentiel et au plus urgent : soigner le patient. La nutrition, le confort ou la qualité du sommeil sont secondaires. Aujourd’hui, ils savent qu’ils ont eu tord et de plus en plus de médecins recherchent des moyens pour une prise en charge alimentaire ou nutritionnelle digne de ce nom.
 
Alors que suite à un accident, une jambe cassée ou des opérations prévues à l’avance et non faites en urgence, l’alimentation n’est pas un problème car le patient est souvent soutenu alimentaire ment par ses proches. Or, une enquête réalisée il y a déjà longtemps avait bien indiqué que durant les séjours courts, les patients ne perdaient pas de poids, mais à une large majorité, maigrissaient dès les premières semaines de séjour. 
Prenons l’exemple d’une personne un peu âgée hospitalisée pour une surveillance plus intense, des soins dus à l’âge… très vite, ils vont perdre l’appétit, du poids, puis le moral, et entrent dans ce que l’on nomme la spirale de la dénutrition. Elle est fatale et souvent, s’achève pas le décès en moins de 12 mois.
 
En outre, certaines situations pathologiques pourraient être traitées aussi avec un volet nutritionnel qui viendraient créer une synergie de soin avec l’allopathie. par exemple, une personne devant être opérée pour une grosse infection aura besoin de bien plus de vitamine C, de vitamines du groupe B, d’Oméga 3 pour surmonter l’infection, pour accélérer la cicatrisation… à la place, elle bénéficie de plateau repas réduits à un bouillon, un oeuf coque, un yaourt 0 %, totalement inadaptés à la situation.
Aujourd’hui, nous savons exactement comment nourrir les patients selon leur état nutritionnel et médical, et pour améliorer le soin médical. Mais encore très peu de services s’intéressent à ces nouvelles méthodes.
 

Pourquoi un tel silence là-dessus ? Pourquoi ne sensibilise-t-on pas plus la population face à cette technique ?

Le médecin a toujours considéré qu’il avait la main sur l’essentiel des soins et considère que ses gestes font le soin en totalité. Prétendre améliorer ses soins par la nutrition, le traitement du stress (yoga, massage, médecines douces), et améliorer le sommeil est pour lui inimaginable et « pas sérieux ».  Il est grand temps que les médecins ouvrent les yeux et l’esprit sur les réalités scientifiques de la nutrition. 

De plus, il faut savoir que les mets servis en milieux hospitaliers n’ont pas l’obligation de contenu nutritionnel. Ce qui signifie que les mets qui vous sont servis sont certainement de qualité nutritionnelle moyenne à médiocre, ceci étant la conséquence de cuissons trop longues, d’approvisionnement de médiocre qualité nutritionnelle alors que c’est tout le contraire qu’il faudrait faire !
 

Existe-t-il une inégalité face à l'alimentation dans la population qui pourrait différencier la prise en charge des patients ? Si oui, concrètement, que pouvons-nous faire ? 

Pour les Seniors, on parle de maltraitance lorsqu’on évoque la nutrition et l’alimentation. Oui, les Seniors sont maltraités : servir le dîner à 17 h et le petit déjeuner à 8 h n’est pas compatible avec l’humanisme avec lequel nous nous devons de traiter nos ainés. 
Le prétexte est l’équilibre économique du service et le manque de personnel. C’est absolument inadapté et nous devons imposer une prise alimentaire avant le coucher.
 
De même, certains hôpitaux n’ont aucun moyen pour améliorer la présentation des plateaux ou des mets, et la couleur blafarde des aliments est souvent uniforme. Comment avoir de l’appétit ?
Pour tous ceux qui ont besoin de moulinés ou mixés, sachez que le poulet/ riz a la même couleur que le poisson/chou fleur et pomme de terre, si fréquents. Les mets doivent être moulinés séparément afin de pouvoir être distingués en couleur et saveur. Faire une pâté uniforme n’est pas pour susciter l’appétit. 
Certaines sociétés de restauration en collectivité ont mis au point des techniques de restructuration des moulinés. Ainsi, ils peuvent faire une moulinée de betterave reformée en cube comme vous mangez les betteraves en salade. Alors vous avez des mets moulinés par restructurés avec la forme bien reconnaissable : des aliments d’avenir pour les plus âgés ou les plus malades.
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 20/02/2020 - 16:25
Comme si on ne sait pas que
si on est malade, manger de la merde risque d'aggraver son cas, bien qu'on le sera moins, si la merde est bien lavée à l'eau de javel.
evgueniesokolof
- 20/02/2020 - 14:47
Il est 14 heures 44
et je me demande s'il ne vaut pas mieux avoir ingurgité une soupe de rutabaga avec ses tripes de lapin plutôt que lire la prose insipide de madame de Reynal!!!Mon Dieu c'est la courge ou la poire mais pas version "Cuisse madame"