En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

07.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 40 min 21 sec
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 3 heures 54 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 5 heures 7 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 6 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 7 heures 47 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 9 heures 16 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 10 heures 48 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 11 heures 55 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 12 heures 27 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 13 heures 17 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 1 heure 35 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 4 heures 35 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 5 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 7 heures 38 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 8 heures 4 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 9 heures 32 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 11 heures 39 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 12 heures 12 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 12 heures 56 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 13 heures 28 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Business

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté

Publié le 25 janvier 2020
Le syndrome du malade imaginaire. La France a peut-être besoin d’économistes sérieux mais les Français ont besoin de médecins psychanalystes. Parce que jamais, ce pays n’a dégagé autant d’épargne au profit du plus grand nombre, mais jamais les épargnants n’ont été aussi déprimés
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le syndrome du malade imaginaire. La France a peut-être besoin d’économistes sérieux mais les Français ont besoin de médecins psychanalystes. Parce que jamais, ce pays n’a dégagé autant d’épargne au profit du plus grand nombre, mais jamais les épargnants n’ont été aussi déprimés

La France se retrouve aujourd’hui dans une situation historiquement surréaliste. Parce qu’objectivement, les Français (tous les Français) sont désormais très riches s’ils se comparent à 90 % des habitants de la planète, très riches même par rapport à leurs grands-parents, alors que la majorité se considèrent déclassés et sans avenir et s’enferment dans une dépression qui provoque chez certains des poussées de fièvre et de violence ou chez d’autres un découragement qui annihile tout effort d’évolution positive.

En 1968, Pierre Vinson-Ponte avait prévenu le pouvoir que la France profonde s’ennuyait au point d’être capable de faire n’importe quoi. Aujourd’hui, les Français ne s’ennuient pas, ils se désolent et s’énervent contre leurs dirigeants.

L’indicateur qui mesure le mieux l’ampleur de ce dysfonctionnement et de cette contradiction est celui de l‘épargne des Français. L’épargne, c’est la part de l’argent disponible (donc hors impôts) qui n’est pas consommée.

Depuis un an, et particulièrement depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, la masse d’épargne liquide conservée par les Français depuis un an a considérablement grossi. Les comptes courants, les livrets d’épargne et les plans d’épargne n’ont jamais été aussi remplis. L'appétit des Français pour l'épargne est devenue gargantuesque.

Alors on savait que l’investissement dans l’immobilier était très dynamique mais c’est de l’investissement financé par le crédit. On sait que quelques fois, surtout les Français plus plus riches que la moyenne achètent des actions mais ils sont très rares. L‘immense majorité des Français s’engagent massivement dans les placements « sécurisés » (livrets d'épargne réglementée, dépôts à vue, assurance-vie avec fonds en euros). 

L'encours du livret A a progressé de 13 milliards d’euros en 2019,  à près de 300 milliards d'euros. Si on ajoute à ces 300 milliards de la caisse d’épargne, les 600 milliards sur les comptes courants, les 700 milliards sur les livrets d’épargne retraite ou d’épargne logement et les 1700 milliards d’assurance vie, on arrive à un total de 3200 milliards d’euros, qui donne l’image d’une France profonde très riche. France profonde parce que les riches, les vrais, sont investis ailleurs que dans des comptes d’épargne.

Cette masse d’argent liquide représente en moyenne 53 000 euros par Français. Alors, c’est une moyenne avec toutes les distorsions que ça représente. C’est une moyenne qui représente pour 80 % des Français l’essentiel de leur patrimoine. Mais c’est de l’argent disponible, du cash ou presque. C’est assez incroyable parce que cet argent aujourd’hui ne rapporte strictement rien, puisque les taux de rémunération sont nuls ou, presque. Et la sécurité de cet argent n’est assuré qu’en fonction de la solidité des institutions financières (dont on sait qu’elles ne sont pas immortelles) et de la garantie d’Etat confirmée au lendemain de la grande crise de 2008 après la faillite de Lehmann Brothers.

Alors l’existence de ce pactole financier pose évidemment un certain nombre de question et suggère d’ailleurs certaines évolutions ;

La première question est de savoir pourquoi tant d’épargne? Alors que les revendications déclarées et proclamées dans toutes les manifestations sociales portent principalement sur des demandes de pouvoir d’achat. Des demandes d’ailleurs qui ont été entendues partiellement puisque le gouvernement a largement ouvert les vannes pour rétablir le calme après les gilets jaunes. Le cout de ces mesures a été évalué dans un premier temps à 17 milliards d’euros, sans parler des efforts consentis par les entreprises au niveau des salaires et des primes de fin d’année. L’essentiel de ce pouvoir d’achat aurait dû normalement se retrouver en consommation et revenir dans le circuit économique. Il n’en a rien été. Le grand bénéficiaire aura été la caisse d’épargne.

Pour tous les économistes, cette épargne liquide, disponible est une épargne de précaution destinée à sécuriser le ménage. Cette épargne est donc un marqueur d’inquiétude collective.

Parce qu’ils sont inquiets de l’avenir,  les Français jouent les fourmis à un point qu’on ne pouvait pas imaginer. Alors que la situation de l’emploi s’est améliorée dans la plupart des secteurs, au point où certains souffrent de pénurie de main-d’œuvre.  Alors que le modèle social reste un des plus généreux du monde (sur le chômage, la santé, le logement et l’éducation). Alors que la réforme majeure des retraites vise plutôt à améliorer le régime général plutôt qu’à le détruire. Alors la machine administrative est lourde et les Français acceptent d’en payer le prix en impôts sans trop broncher. Il y a eu des grèves dans beaucoup de secteurs en France mais il n’y a jamais eu de grève de l’impôt.

 

La deuxième question est de savoir si la demande exprimée de pouvoir d’achat ou de sécurité sur les retraites était la principale demande. Sans doute pas, puisqu’en répondant à ces demandes-là, on n’a pas calmé l’inquiétude sociale. L‘expression de l’inquiétude a changé , mais elle n'a pas disparu. La preuve par l'épargne de précaution. Il faut d’ailleurs rappeler que la majorité des manifestants gilets jaunes n’appartenait pas aux catégories sociales les plus misérables du pays. Et ceux qui protestaient contre la réforme des retraites étaient majoritairement des personnels protégés sous statut public.

Il y a donc d’autres besoins à satisfaire que l’inquiétude matérielle. Parce qu’entre l’état général du pays, le modèle social, les systèmes de redistribution, et les assurances sociales, la couverture des risques les plus fréquents n’est globalement pas mauvaise. On est loin des risques courus par les Américains ou les Anglais où la prise en charge est minimum. 

Il y a donc d’autres inquiétudes à découvrir qui sont ressenties et mal exprimées, d’autres demandes que le système politique n’entend pas. C’est possible.

Ce qui est possible, c’est que cette masse d’épargne pourrait donner une marge de manœuvre qu’on ne soupçonne pas.

 

La troisième question qu’il faudrait se poser devrait porter sur l’usage qui pourrait être fait de cette épargne stérile. Actuellement, c’est l’Etat qui la préempte pour financer au moindre cout ses dépenses publiques et sociales. L’épargnant ne le sait pas et ne s’en rend pas compte mais son épargne de précaution sert à colmater les trous d’un état dispendieux ( par l’assurance vie ) et à payer une partie des dépenses sociales ( par le biais de la Caisse des dépôts ). L’Etat utilise l’épargne de précaution exactement comme il utilise l’impôt avec un avantage énorme, c’est que cette épargne remonte toute seule.

Sans rêver, on pourrait imaginer que l’épargnant informé puisse choisir librement ce qu’il peut faire de son épargne et notamment l’investir. Cette épargne de précaution lui sert à sécuriser l’avenir, pour beaucoup, c’est une réserve complémentaire à la retraite. Parce que l’épargnant sait que la retraite est fragile. Mais cette épargne n’est même pas capitalisée. On pourrait imaginer d’ailleurs un immense fonds d’investissement qui, avec cet argent, gèrerait des complémentaires retraite.

On peut tout imaginer, à condition que l’Etat n’en ait plus besoin pour faire ses fins de mois difficiles. Le problème est là. Pas ailleurs.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

07.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 29/01/2020 - 12:15
la paranoïa ce sont les journalistes qui l'ont !
Les français se serrent la ceinture en prévision des temps troublés qui s'annoncent à cause d'une classe de politiciens d'une intelligence qui n'atteint pas celle du serin ou pire, véreux ! et qui creusent des trous plus profonds que le tonneau des danaïdes en dilapidant, gaspillant ou en mettre plein leurs poches tout en ayant des rémunérations plus que confortables ainsi que leurs sbires fonctionnaires et collatéraux.
ps ne parlons pas des revenus des journalistes (?) pour nous raconter des sornettes.
Pedro38
- 29/01/2020 - 11:23
Patrimoine
L'essentiel du patrimoine est l'immobilier, or vous dites que 80 % du patrimoine est constitué de l'épargne institutionnelle, ce n'est pas possible. Si on évalue le patrimoine immobilier détenu par les Français il est probablement au minimum le double des avoirs cités !
zelectron
- 28/01/2020 - 15:50
les regards de concupiscence des fourmis envers les cigales
et quand les fourmis seront dépouillés les cigales disparaitront