En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

05.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Combien de temps dure le coronavirus sur les surfaces?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 15 min 32 sec
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 1 heure 7 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 2 heures 23 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 3 heures 6 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 4 heures 1 min
décryptage > France
Vers une pénurie?

L‘agriculture cherche 200 000 saisonniers pour éviter une pénurie alimentaire et surtout une rupture de Vitamine C. Et ça n’est pas à l’Etat de trouver une solution ..

il y a 4 heures 40 min
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 21 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 1 jour 16 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 1 jour 1 heure
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 46 min 28 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 1 heure 35 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 1 heure 53 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 2 heures 58 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 3 heures 29 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 4 heures 26 min
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 19 heures 2 min
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 23 heures 20 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 1 jour 47 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 1 jour 2 heures
© ©Tinatin, Adobe Stock
© ©Tinatin, Adobe Stock
Soins capillaires

Pourquoi vous ne devriez vraiment pas utiliser de shampoings secs même si c’est bien pratique

Publié le 31 décembre 2019
Le shampoing sec serait-il mauvais pour les cheveux et le cuir chevelu ? Utilisé fréquemment, le shampoing sec peut-il provoquer la perte de cheveux ?
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le shampoing sec serait-il mauvais pour les cheveux et le cuir chevelu ? Utilisé fréquemment, le shampoing sec peut-il provoquer la perte de cheveux ?

Atlantico.fr : Le shampoing sec fait fureur depuis quelques années, et on l'aperçoit dans tous les rayons beauté de nos magasins. Pourtant, s'il semble pratique et utile, il n'est pas toujours une si bonne idée...

Le shampoing sec serait très mauvais pour nos cheveux et notre cuir chevelu, info ou intox ?

Stéphane Gayet : La notion même de shampoing à sec est un peu une hérésie. Dans l'acception du mot shampoing, il y a d'abord l'idée d'un massage. Le terme vient de l'anglais « to shampoo », verbe signifiant « masser ». Le shampoing du cuir chevelu et des cheveux -car il concerne au moins autant l'un que les autres- est avant tout une opération de massage. Et ce massage s'adresse essentiellement au cuir chevelu, qui est la partie bien vivante de la chevelure. Le corps du cheveu est un long filament dont l'âme est constituée d'un polymère protéique (polypeptide), la kératine et dont il existe plusieurs types (au moins 35 types différents).

Le corps du cheveu est donc essentiellement inerte ; l'émail dentaire, pourtant déjà très inerte, est plus vivant que lui. La partie vivante du cheveu est le follicule ou bulbe, véritable usine de production chimique, qui fabrique de la kératine jour et nuit. La vitesse de croissance du cheveu est variable ; elle est en moyenne d'un peu moins d'un centimètre par mois.

Ce qui compte, c'est donc le cuir chevelu, c'est de lui que notre chevelure dépend. L'état de notre chevelure est en majeure partie la conséquence de l'état de notre cuir chevelu quelques mois auparavant. Ce cuir chevelu est agressé par le froid, un air sec, le soleil en excès, la pollution ; il est également agressé par voie interne, c'est-à-dire par les produits chimiques qui lui parviennent par le biais du derme, le tissu nourricier du cuir chevelu (micro-vaisseaux sanguins).

Lors d'un shampoing, le massage insistant du cuir chevelu active la microcirculation du derme. Ce massage effectue une stimulation du cuir chevelu, à la fois par l'action mécanique des doigts et par la chaleur humide de l'eau tiède. C'est là une chose très importante : il faut prendre le temps de se masser -ou de se faire masser- longuement le cuir chevelu lors d'un shampoing, car il y va de la santé de notre cuir chevelu et donc de l'état futur de notre chevelure. Il faut savoir que, si un cheveu est une structure filamenteuse inerte, il n'est cependant pas figé ; en effet, il se modifie quand il est mouillé, car il s'allonge sensiblement et se dilate un peu, étant donné qu'il est perméable. Ces modifications sont bien sûr mises à profit pour « travailler les cheveux » en salon de coiffure (décolorations, teintures, mises en forme…).

Ce qu'il faut retenir pour l'entretien courant des cheveux est qu'il faut soigner son cuir chevelu en le protégeant de toutes les agressions et qu'il est essentiel de le masser longuement, massage qui s'effectue au mieux avec de l'eau tiède et le plus doux des détergents. L'humidité est favorable aux cheveux, la sécheresse leur est néfaste.

De surcroît, le massage du cuir chevelu à l'eau tiède procure détente et bien-être. C'est pour cela que, dans certains salons de coiffure, on vous propose un massage prolongé du cuir chevelu en fin de shampoing. Ces massages se déroulant selon des protocoles bien définis, connaissent du succès.

Il va de soi qu'en utilisant un « shampoing à sec », on est aux antipodes de tout cela. Mais pourquoi les shampoings à sec ont-ils autant de succès ? C'est parce qu'ils sont dans l'air du temps : faciles et rapides à utiliser. Notre société industrielle est fascinée par la vitesse : tout ce qui permet de gagner en rapidité est envoûtant. Les opérateurs de téléphonie mobile ne s'y sont pas trompés et ont compris l'engouement pour la 5G qui va être déployée en 2020. Construction rapide, nourriture rapide, déplacement rapide, installation rapide, remplacement rapide, nettoyage rapide, livraison rapide, lecture rapide, etc., tout doit aller vite aujourd'hui. Cette frénésie pour la vitesse est sans doute due à la confrontation de notre finitude aux possibilités presque infinies qu'offre le monde moderne. « La vie est courte, donc je veux faire un maximum de choses tant que je le peux » ; ainsi s'expriment souvent les trentenaires.

Cependant, quand on pense à un shampoing, on pense de prime abord à l'action de nettoyage.

Les shampoings ont pour but de nettoyer le cuir chevelu et les cheveux, donc d'éliminer plusieurs sortes de salissures : le sébum produit par les glandes sébacées annexées aux follicules pileux, la sueur sécrétée par les glandes sudoripares, les débris de kératine provenant de la desquamation du cuir chevelu (les pellicules ; car de la kératine se trouve aussi dans les cellules épidermiques superficielles, dites kératinisées, de l’épiderme), les poussières agglomérées ainsi que les résidus de produits cosmétiques (gels et cires de coiffage, laques…) ; mais il faut encore parler de l'électricité statique qui montre une tendance à s'accumuler dans une chevelure agressée ; électricité statique qu'il faut évacuer.

Alors, quelles sont les attentes d'un « bon shampoing » ? Un bon shampoing cosmétique devrait répondre aux exigences suivantes : avoir un pouvoir nettoyant satisfaisant, même en eau calcaire ; être bien toléré par le cuir chevelu ; avoir un pH neutre ou légèrement acide (surtout pas alcalin) et pouvoir être facilement éliminé par un rinçage à l'eau (« rinçabilité »).

Mais qu'est-ce donc qu'un shampoing à sec ?

Par définition, le shampoing à sec est sans eau, donc forcément sous forme d'une sorte de poudre. Les shampoings dits secs sont conditionnés en bombe aérosol. Ils s’appliquent sur des cheveux secs et ne remplacent pas un vrai shampoing. Leur objectif est de permettre de reporter la date du « vrai » shampoing d'un ou de deux jours ; ils ne sauraient être autre chose que des succédanés.

À dire vrai, l'expression de « shampoing sec » est impropre et même mensongère. L'application d'un tel produit n'a rien à voir avec un shampoing. Tout au plus peut-elle permettre d'éliminer une partie du sébum et des grosses salissures, mais comment s'imaginer qu'une telle opération puisse nettoyer efficacement la chevelure et surtout le cuir chevelu ?

Les shampoings secs comportant des produits chimiques sont à bannir, ils sont réellement néfastes. Seuls, ceux dont la composition est entièrement naturelle (argiles…) sont acceptables.

Il faut préciser que plusieurs thèses de pharmacie ont été consacrées aux shampoings : très peu citent les shampoings secs ou alors pour dire que ce ne sont pas des shampoings, mais des solutions d'attente entre deux shampoings.

En somme, au mieux les shampoings secs -ceux des grandes marques de produits cosmétiques professionnels ou semi-professionnels- sont peu efficaces (produits naturels), au pire ils contiennent différentes substances agressives ou même toxiques et sont néfastes pour le cuir chevelu et la chevelure.

Certaines femmes se plaignent de perte de cheveux dues à une utilisation régulière du shampoing sec, qu'en est-il ? Utilisé fréquemment, peut-il réellement provoquer la perte de cheveux ?

Il est exact qu'un usage fréquemment répété de shampoing sec est néfaste pour le cuir chevelu et dès lors les cheveux. Or, les femmes qui utilisent régulièrement du shampoing sec sont en général des femmes qui ont une vie trépidante, une vie avec moult responsabilités, contrariétés et donc une vie stressante. Il y a donc une sommation de stress et d’agressivité (du shampoing sec) sur le cuir chevelu et les cheveux. Si de plus elles fument, consomment de l’alcool et boivent beaucoup de café, plusieurs facteurs s’additionnent pour nuire à leur chevelure. Tout cela ne fait qu’accélérer le vieillissement naturel qui fait que le capital capillaire du corps va en diminuant d’année en année.

En toute logique, dans de telles conditions, il se produit une perte de cheveux ; le shampoing sec ne faisant qu'aggraver la situation déjà défavorable au cuir chevelu.

Si les composantes chimiques du shampoing sec sont néfastes pour le cuir chevelu, on voit apparaître des shampoings secs bio ; sont-ils une meilleure option ?

Comme nous l'avons dit en première question, les shampoings secs sans produits chimiques, c'est-à-dire ne comportant que des produits à 100 % naturels, sont acceptables. Ils sont bien sûr plus chers que les autres, et ils n'ont peut-être pas la même efficacité de surcroît.

Si se laver les cheveux tous les jours est également une mauvaise idée, quelles habitudes devrait-on adopter pour privilégier aussi bien nos cheveux que notre cuir chevelu ?

Se masser le cuir chevelu tous les jours, doucement et à l'eau tiède, est bénéfique et procure de la détente et du bien-être. Il en est de même de tous les massages doux et chauds appliqués au corps. S'agissant du cuir chevelu et de la chevelure, les inconvénients éventuels d'un lavage quotidien peuvent provenir des caractéristiques de l'eau. Si elle est très calcaire (eau dure) ou très chargée en chlore, cela peut être agressif. À l'inverse, une eau très « douce » (en réalité acide) est également agressive. La température de l'eau a aussi toute son importance : elle doit être tiède (30 à 35 °C).

Il est acceptable de se laver les cheveux tous les jours, mais alors, soit sans utiliser de shampoing, soit en n'utilisant qu'un shampoing de type « ultra doux à usage fréquent » et de bonne qualité. Il faut n'en prendre que très peu et une seule fois (une seule application et non pas deux comme on le fait habituellement).

Si l'on respecte ces exigences, le lavage quotidien des cheveux n'est pas une aberration. Mais en cas de lavage quotidien, le mieux semble encore de n'utiliser du shampoing qu'une fois sur deux, voire une fois sur trois.

Pour protéger nos cheveux et notre cuir chevelu, il convient d'adopter un mode de vie sain. Car nos cheveux sont le reflet de notre état de santé. Proscrire la fumée de tabac et de cannabis, ne boire que très peu d'alcool, manger le moins possible de saccharose et de graisses animales saturées, ne pas dépasser quatre tasses de café par jour, dormir suffisamment selon ses besoins et se nourrir à partir de produits frais (non transformés industriellement), cela en privilégiant les fruits, les légumes et légumineuses ainsi que les céréales (avec gluten et sans gluten : équilibre).

Concernant le cuir chevelu, il faut le protéger des agressions : ne pas l'exposer directement au froid ni aux rayons solaires, ne pas l'emprisonner de façon trop étanche (casques), éviter les frottements prolongés et répétés ainsi que l'exposition aux polluants, tant physiques (poussières…) que chimiques.

Beaucoup de maladies chroniques affectent le cuir chevelu et ont de ce fait un impact sur la chevelure. C'est également le cas de certaines thérapeutiques. Oui, on peut affirmer que notre chevelure est le reflet assez fidèle de notre état de santé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

05.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Combien de temps dure le coronavirus sur les surfaces?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gayet.stephane@chru-strasbourg.fr
- 01/01/2020 - 16:10
Réponse à ASSOUGOUDREL
Monsieur, vous avez bien sûr parfaitement raison. Le concept de nettoyage à sec est aberrant et mensonger. C’est vrai des vêtements, des cheveux et de beaucoup d’autres d’applications qui tentent les industriels et les consommateurs. L’action de l’eau et des détergents est remplacée par celle de produits chimiques qui sont presque inéluctablement des solvants. Ces produits chimiques polluent durablement (imprégnation). Le « nettoyage à sec » des vêtements en pressing a longtemps reposé sur l’utilisation de solvants très puissants et très toxiques. Beaucoup de travailleurs de ce milieu ont développé des pathologies lourdes ; mais le consommateur n’est pas beaucoup plus protégé, car ses vêtements restent imprégnés de ces solvants toxiques. Quant au « shampooing à sec », je ne comprends pas bien comment on peut y croire.
assougoudrel
- 01/01/2020 - 11:57
Jeune militaire, pendant quatre années,
je faisais nettoyer mon linge à sec. Quand je me suis marié (à 22 ans), ma femme a mis mon linge dans la machine et l'eau avait la couleur de la boue. Les bactérie étaient tués avec la chaleur, mais la crasse, sournoisement, restait présente. Depuis, je me suis toujours méfié du nettoyage à sec. J'imagine le cuir chevelu après ce traitement. Rien ne vaut une bonne douche à l'italienne qui demande peu de son temps et tellement revigorante.