En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

06.

Coronavirus : l’après crise sera violente

07.

Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Lucidité
Baccalauréat, confinement, élections municipales, pénurie de masques : les principales annonces d’Edouard Philippe sur TF1 sur la crise du coronavirus
il y a 9 heures 12 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 10 heures 49 min
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 11 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 13 heures 38 min
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 15 heures 23 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 16 heures 54 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 17 heures 46 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 19 heures 33 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 20 heures 14 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 20 heures 41 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 59 min
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 11 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 13 heures 23 min
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 14 heures 4 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 15 heures 50 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 17 heures 15 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 18 heures 22 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 19 heures 49 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 20 heures 26 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 20 heures 59 min
© Pixabay
© Pixabay
Urgence

Open Data : derrière les querelles partisanes, l’urgence technologique

Publié le 04 décembre 2019
Si le débat sur l'Open Data est ancien en France, notre pays reste pourtant en retard sur ses voisins européens en matière d'ouverture des données publiques. Le secteur du droit n'y fait pas exception, bien qu'il soit mûr pour évoluer dans le bon sens : un « bon sens » qui doit favoriser la valorisation des données aux données en elles-mêmes et passer outre les querelles de clochers.
Louis Leclerc est consultant en gestion des risques et spécialiste de l'Amérique Latine. Il est le fondateur de la société d'accompagnement à l'international AmIntel. Il est également l'ancien responsable Amérique Latine de la stratus C-Radar (ex-Data...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Louis Leclerc
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Louis Leclerc est consultant en gestion des risques et spécialiste de l'Amérique Latine. Il est le fondateur de la société d'accompagnement à l'international AmIntel. Il est également l'ancien responsable Amérique Latine de la stratus C-Radar (ex-Data...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si le débat sur l'Open Data est ancien en France, notre pays reste pourtant en retard sur ses voisins européens en matière d'ouverture des données publiques. Le secteur du droit n'y fait pas exception, bien qu'il soit mûr pour évoluer dans le bon sens : un « bon sens » qui doit favoriser la valorisation des données aux données en elles-mêmes et passer outre les querelles de clochers.

Être informé sur le trafic routier ou la qualité de l'air que l'on respire, suivre l'activité de ses élus, se déplacer aisément en ville ou à la campagne, investir de manière éclairée, maîtriser sa consommation énergétique, bénéficier de conseils personnalisés de la part de son avocat ou de son notaire : voilà quelques exemples d'applications, aussi quotidiennes que désormais indispensables à tout un chacun, de l'Open Data. En France, le sujet de la mise à disposition des données publiques est un véritable serpent de mer. Et pour cause : en dépit des promesses et rodomontades de nos responsables politiques, notre pays reste désespérément à la traîne de ses partenaires et concurrents européens en matière d'Open Data.

Privatisation des données publiques et Open Data

Un retard qui s'illustre de manière particulièrement criante en ce qui concerne le droit. Selon un récent classement de ses États membres établi par l'Union européenne (UE), la France pointe ainsi en vingt-septième – et dernière – position pour l'accès en ligne des décisions de justice. Et ce alors que la Commission européenne fait du partage d'informations judiciaires une priorité, permettant selon elle de « renforcer la transparence des systèmes judiciaires, d'aider les citoyens et entreprises à comprendre leurs droits et (contribuant) à la cohérence de la jurisprudence ». En d'autres termes, de l'ouverture aux citoyens des décisions de droit dépend la bonne santé de notre démocratie. L'enjeu est donc de taille, et ne saurait être relégué au second plan par paresse technophobe ou, pire, volonté de conserver de pures rentes de situation.

Les éditeurs juridiques l'ont bien compris, eux qui, dans une récente tribune parue dans Les Echos, disent « non à la ''privatisation'' des décisions de justice » et se prononcent, enfin, pour l'Open Data. Regrettant que « bien (que ces décisions) soient rendues ''au nom du peuple français'', le manque de clarté qui entoure le régime de leur disponibilité représente un frein pour tout le secteur juridique », les auteurs de la tribune estiment, à raison, que « l'ouverture des données juridiques publiques représente (…) une nécessité démocratique ». Ces données « sont un bien commun, et il est grand temps de les partager à tous », concluent les signataires. Nul, en effet, n'est censé ignorer la loi – mais comment ne pas l'ignorer, quand on sait que seul 1% du droit français est consultable en ligne ?

La valorisation des données compte plus que les données elles-mêmes

Si tous les acteurs, de la Legal Tech aux éditeurs juridiques, semblent tomber d'accord sur l'importance d'ouvrir les données publiques au plus grand nombre, et que la volonté politique ne fait, pour une fois, pas défaut – comme le démontre l'adoption de la loi du 7 octobre 2016 « pour une République numérique » –, l'Open Data tarde, on l'a dit, à pleinement voir le jour en France. À tel point que selon plusieurs experts renommés, « ce mouvement de repli fait craindre un ralentissement dans la mise en œuvre de l'ouverture dans certains secteurs, qui pourrait à terme limiter les bienfaits de l'open data, au détriment des citoyens ». Pour les signataires de cette autre tribune, l'Open Data est bien « source de valeur démocratique, économique et sociétale. Le rôle de l'Etat et des collectivités locales est d'ouvrir l'accès à ces données afin de permettre aux entreprises d'apporter cette plus-value ». 

Attention cependant : que des sociétés privées interviennent pour valoriser ces données ne signifie, en rien, que l'open data sera privatisée. 

L’erreur, fréquemment commise, est symptomatique d’une méconnaissance inquiétante du sujet. Ainsi, contrairement à ce qu’avancent les éditeurs juridiques dans la première tribune pré-citée, la problématique ne réside pas tant dans la mise à disposition du jeu de données que dans son exploitation et sa valorisation. Les applications technologiques (génération automatique de contrats, algorithmes de traitement du langage, intelligence artificielle (IA), machine learning) sont au moins aussi importantes, sinon plus, que les données elles-mêmes. Ainsi, sans les solutions fournies par l'entreprise Linkurious, jamais les 370 journalistes de l'International Investigative Journalist Consortium (ICIJ) n'auraient pu exploiter les quelque 11,5 millions de documents à leur disposition et révéler au grand public le scandale des « Panama Papers ». 

Au Brésil, pays ô combien procédurier et producteur de normes, le libre accès aux décisions juridiques a permis l’émergence d’acteurs comme Jusbrasil. Malgré toute la bonne volonté des institutions et Cours brésiliennes, la profusion et la dispersion des données judiciaires rend difficile leur exploitation et c’est donc une entreprise qui s’est chargée de les centraliser pour un usage simplifié et des gains de temps certains.

Mieux comprendre l'Open Data pour ne pas la diaboliser

La technologie prime donc sur la donnée brute. Mais ne tournons pas le dos à la technophobie pour sombrer dans la technophilie la plus aveugle : le vrai sujet de l'Open Data, c'est l'équilibre entre droit d'accès à l'information publique – et donc la transparence administrative – et protection des données personnelles. « Plus que l'Open Data lui-même, rappelle la CNIL, c’est davantage le contexte dans lequel il s’inscrit qui doit appeler à la vigilance : informatisation de la société, des administrations comme des acteurs privés ; diffusion spontanée de données personnelles par les internautes ; indexation de données nominatives par de puissants moteurs de recherche ; développement du Big Data... ». Heureusement, la loi pour une République numérique a déjà tranché la question, et comme le rappelle la CNIL « les objectifs parfaitement légitimes poursuivis par la politique d’ouverture des données publiques sont pleinement conciliables avec la protection de la vie privée ». Ne manque donc plus qu'une nécessaire accélération d'un mouvement qui, dans de trop nombreux secteurs comme le droit, fait encore l'objet de querelles partisanes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

06.

Coronavirus : l’après crise sera violente

07.

Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires