En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

04.

Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif

05.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

06.

Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel

07.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les secrets de la Maison Blanche" de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : Lincoln, incroyable !

il y a 4 heures 52 min
light > Culture
Joie des touristes
Post-Covid-19 : le Musée du Louvre va réouvrir ce lundi 6 juillet
il y a 5 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
Nouveau Premier ministre
Retour sur le parcours politique de Jean Castex
il y a 6 heures 49 min
light > High-tech
Game over
Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel
il y a 10 heures 34 min
pépites > Politique
Fin du suspense
Michèle Rubirola est élue maire de Marseille
il y a 11 heures 28 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le courage du personnel soignant face au Covid-19 : une médecine de guerre sans protection

il y a 13 heures 55 min
décryptage > Politique
Choix stratégique

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Politique
Campagne électorale

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

il y a 17 heures 23 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée
il y a 18 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert : une fable "genrée"

il y a 5 heures 20 min
pépites > Santé
Négociations
Le Ségur de la santé a été prolongé en l’absence d’un accord
il y a 6 heures 13 min
pépites > Politique
Plus que quelques heures à patienter ?
Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif
il y a 8 heures 6 min
pépites > Politique
Première visite officielle
Le nouveau Premier ministre, Jean Castex, effectue son premier déplacement sur le site de production de X-Fab
il y a 11 heures 6 min
pépite vidéo > International
Campagne électorale
Donald Trump estime que l'Amérique doit être fière de son histoire
il y a 12 heures 43 min
décryptage > Santé
Trop, c’est trop

Si la pandémie vous a rendu maniaque de la propreté, voilà ce que vous devriez savoir pour tempérer vos ardeurs

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Politique
Suite de "Passions"

Exclu Atlantico : Nicolas Sarkozy devrait publier le tome 2 de ses mémoires dès ce mois de juillet

il y a 16 heures 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

il y a 17 heures 56 min
décryptage > Politique
Premier ministre

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

il y a 18 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 1 jour 4 heures
© GIUSEPPE CACACE / AFP
© GIUSEPPE CACACE / AFP
Juteux trafics

Les juteux trafics d’or de l’Etat Islamique en Afrique

Publié le 25 novembre 2019
Des groupes terroristes armés d'Al Qaida et de l'Etat Islamique prennent de plus en plus pour cibles les mines d'or en Afrique, comme au Burkina Faso par exemple.
Jean-Bernard Pinatel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Général (2S) et dirigeant d'entreprise, Jean-Bernard Pinatel est un expert reconnu des questions géopolitiques et d'intelligence économique.Il est l'auteur de Carnet de Guerres et de crises, paru aux éditions Lavauzelle en 2014. En mai 2017,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des groupes terroristes armés d'Al Qaida et de l'Etat Islamique prennent de plus en plus pour cibles les mines d'or en Afrique, comme au Burkina Faso par exemple.

Atlantico : Pouvez-vous nous expliquer les modalités de ces attaques ? Pourquoi ciblent-ils des pays tels que le Burkina Faso ?

Jean-Bernard Pinatel : Le Burkina Faso fait partie des cinq pays (le G5 Sahel)  qui subissent les agressions des terroristes islamiques depuis l’élimination de Kadhafi et l’appropriation de ses immenses arsenaux par les djihadistes, démontrant une fois de plus l’incapacité des occidentaux, dont la France, à gérer les après-guerres à cause de notre volonté d’imposer par la force des  armes la démocratie dans des pays qui ne sont prêts ni historiquement ni culturellement pour la mettre en œuvre. C’est le cas depuis 2001 en Afghanistan, depuis 2003 en Irak et depuis 2011 en Lybie et en Syrie. L’intervention française au Mali a évité qu’AQMI et le MUJAO ne s’emparent de la capitale Bamako et a chassé leurs katibas des villes du Nord, Gao et  Tombouctou notamment. L’opération Barkane, qui a suivi avec comme fer de lance les 4000 hommes de l’armée française, arrive à éviter que ces terroristes islamiques se regroupent en grandes formations et s'emparent des grandes villes. Mais Barkane ne peut éviter que des petits groupes armés commettent des exactions contre les biens et les personnes sur cette zone d’opération immense. En effet ces 5 pays (Mauritanie, Mali, Burkina, Niger et Tchad) où vivent 93 millions d’habitants représentent une superficie de 5 000 000 de km2 près de 8 fois la superficie de la France. Les forces armées locales, en dehors de celles du Tchad, ne sont pas capables d’actions offensives et ne peuvent qu’assurer une relative sécurité dans les villes. 

Ainsi, au Burkina Faso, la situation sécuritaire s’aggrave jour après jour. Un bilan officiel, du 4 avril 2015 au 16 juin 2019, recense 283 attaques terroristes qui ont fait 524 morts et 308 blessés. Le premier semestre 2019, à lui seul, est responsable de près de 50% de ce tragique bilan. La situation sécuritaire est telle dans les provinces du Nord et de l’Est que les commerçants de Ouagadougou refusent de transporter les marchandises vers elles et que les habitants de ces régions doivent les chercher à leurs risques et périls ou en payant une taxe aux groupes djihadistes qui contrôlent les axes. L’armée du Burkina Faso n’a pas les moyens d’assurer la sécurité dans les deux provinces du Sahel et de l’Est et ne sort plus de ses cantonnements dans les provinces du Nord, de la Boucle de Mouhoun, des hauts-Bassins et du centre-Est. Les hôtels de la capitale sont vides et les expatriés ont évacué leurs familles. De leur côté, les terroristes n’ont pas de mal à recruter car les soldes qu’ils offrent sont supérieures à celles que reçoivent les militaires burkinabé.

Il existe une dizaine d'entreprises étrangères spécialisées dans l'extraction d'or au Burkina Faso. Vont-elles devoir quitter le pays ? Le gouvernement burkinabé peut-il les protéger ?

Non car ces entreprises étrangères font partie de grands groupes qui sont très habitués à travailler dans des zones à risque et à sécuriser leur site de production et l’acheminement de leur production. 

Le risque est pour les équipes de prospection qui travaillent en amont et recherchent les filons. C’est pourquoi, malgré la menace terroriste et aussi bizarre qu’il puisse paraitre, la production d’or n’a fait qu’augmenter depuis 2015 jusqu’en 2018 (derniers chiffres connus) pour atteindre les 40 tonnes en 2018 . Il est trop tôt pour savoir si la situation sécuritaire en 2019 aura un impact sur la production. A noter que cette production contribue à environ  20% du PIB et à 70% des recettes d’exportation. 

La dizaine de grands groupes miniers qui ont des filiales aurifères au Burkina Faso produisent probablement plus de 90% de la production malienne officielle. Plusieurs centaines de petites entreprises disposant d’un permis d’orpaillage produisent le reste de la production comptabilisée, tandis que la production de milliers d’orpailleurs clandestins échappe à tout contrôle. Les chiffres de l‘or produit par cet orpaillage illégal sont fantaisistes (1 à 20 tonnes) car ils échappent au contrôle du gouvernement burkinabé y compris l’or racketté par les djhadistes.

Les grandes exploitations minières qui appartiennent à des groupes anglais, australiens, canadiens, russes, turcs... et dans lesquelles l’Etat possède 10% du capital de leur filiale  locale se sont organisés. Leur site de production est sécurisé et la production d’or est évacuée par hélicoptère vers l’aéroport de Ouagadougou. Certains de ces groupes payeraient une taxe aux groupes djihadistes pour ne pas être inquiétés. Le rôle des « security officers » employés par ces groupes est essentiel pour évaluer la menace, garder le contact avec les autorités sécuritaires mais aussi négocier avec les groupes terroristes et éventuellement même acheter leur protection, comme l’avait fait le groupe Lafarge en Syrie.

Quant aux milliers de petites sociétés et d’orpailleurs familiaux, ils achètent leur sécurité en donnant une partie de l’or qu’ils produisent aux groupes djihadistes qui, bien entendu, ne font qu’en prélever qu’une partie car ils n’ont aucune envie de prendre en  charge la production elle-même qui demande un savoir-faire ni d’accepter de travailler dans des conditions inhumaines.

Où transite l'or accumulé par ces groupes armés ? D'autres pays voisins peuvent-ils être gangrenés par ces attaques ?

Pour les grands groupes miniers, leur production est transportée hors du du site de production, évacuée du Burkina Faso et commercialisée par leur filière respective.

Pour les orpailleurs, ils fondent les poussières et pépites récupérées dans de petits lingots comprenant des impuretés (ils « lingotent ») et vont les vendre à Ouagadougou où leur teneur en carat est évaluée par des commerçants qui les rétribuent en conséquence puis se chargent de la vente et du transport à l’international.

Pour les groupes djihadistes, ils évacuent l’or payé pour leur sécurité par les orpailleurs via des intermédiaires et des complicités vers Dubai où il est raffiné et vendu en Inde et en Chine. Le Mali est aussi un pays aurifère et sa production est environ le double de celle du Burkina. Les sites de production ont à  faire face de la même façon au risque terroriste.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires