En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

03.

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

04.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

05.

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

06.

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

07.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

06.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

ça vient d'être publié
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 12 min 23 sec
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 57 min 25 sec
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 1 heure 18 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 2 heures 9 min
pépites > Economie
Mesure d'urgence
La région Ile-de-France cesse de payer la RATP et la SNCF, en l'absence d'aide de l'Etat
il y a 19 heures 34 min
pépites > Politique
Déclarations
HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"
il y a 20 heures 30 min
décryptage > Politique
Remaniement

Les gouvernements passent, la haute administration demeure (au pouvoir)

il y a 21 heures 32 min
décryptage > Politique
Adieu robe noire

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

il y a 23 heures 36 min
décryptage > Economie
Marchés financiers

Ces investisseurs de la Tech qui semblent revenus à l’euphorie pré-bulle de l’an 2000

il y a 1 jour 15 min
décryptage > Politique
Leçons du remaniement

Alerte enlèvement : mais à quoi sert le MoDem ?

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 33 min 11 sec
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 1 heure 7 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 1 heure 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un garçon sur le pas de la porte" de Anne Tyler : quand la petite vie pépère d’un quadragénaire se déglingue... un petit bijou intimiste et amusant

il y a 19 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Débuts difficiles
Eric Dupond-Moretti a été chahuté par les députés pour ses premiers pas à l’Assemblée nationale
il y a 20 heures 10 min
pépite vidéo > Politique
Cap pour la fin du quiquennat
Remaniement : retrouvez l'entretien du Premier ministre Jean Castex sur RMC - BFMTV
il y a 20 heures 56 min
décryptage > Politique
Intentions de vote

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

il y a 22 heures 44 min
décryptage > France
Moyen sûr de voyager

Le camping-car, star de l’été 2020

il y a 23 heures 51 min
décryptage > Europe
Vers une nouvelle crise politique ?

Irlande du Nord : l’IRA va-t-elle déterrer la hache de guerre ?

il y a 1 jour 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

Publié le 18 novembre 2019
Dès leur plus jeune âge, les enfants se voient accorder, par leurs parents, un "temps d'écran". Un terme très peu défini, qui correspond au nombre de minutes ou d'heures durant lesquelles l'enfant peut utiliser un ordinateur, une tablette...
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dès leur plus jeune âge, les enfants se voient accorder, par leurs parents, un "temps d'écran". Un terme très peu défini, qui correspond au nombre de minutes ou d'heures durant lesquelles l'enfant peut utiliser un ordinateur, une tablette...

Atlantico : Le terme "temps d'écran" peut correspondre à tous types d'écrans et de contenus, il est donc très vaste. En quoi ceci peut-il être problématique ? Quelles confusions cela peut-il créer chez les enfants ?

Nathalie Nadaud-Albertini : Le terme « temps d’écran » est problématique, car il ne s’intéresse qu’à la durée et fait comme si les contenus en eux-mêmes étaient sans importance. On finit par associer « temps d’écran » à l’idée d’un temps mal investi, éloigné de la réalité, où l’esprit n’est pas sollicité et où la passivité domine.

Les enfants perçoivent cette association et finissent par se dire que le temps passé devant un écran est quelque chose de mal, que ce soit pour eux ou pour leurs parents. Par exemple, si un enfant voit un de ses parents en train de vérifier une recette sur son smartphone, au lieu de se dire qu’il se consacre à la préparation du repas au lieu de jouer avec lui, il pensera que le parent préfère perdre son temps plutôt que de s’occuper de lui.  

Le terme "temps d'écran" ne fait référence qu'à la durée, pourtant plus que la durée durant laquelle l'enfant utilise un ordinateur, un smartphone ou une tablette, n'est-ce pas le contenu qui importe ?

Oui, le contenu importe énormément. Ce n’est pas la même chose d’interagir en visioconférence avec des collègues ou des membres de sa famille, de lire la presse en ligne, de regarder un documentaire ou un contenu de pur divertissement, ou d’écrire à telle ou telle personne. Avec le terme « temps d’écran », on fait comme si tous les contenus se valaient et ne pouvaient nous apporter que du négatif. On en fait une sorte de boîte noire équivalant à une forme de mort de la pensée, de l’action et de l’interaction humaines. On fait comme si « le temps d’écran » était du temps retiré à notre vie personnelle, professionnelle et sociale.

De plus, tout dépend de ce que l’on fait du contenu. C’est là que le rôle de l’environnement et des parents est prépondérant. En effet, si le contenu est discuté, exploité, valorisé en le reliant à d’autres connaissances, en suscitant la curiosité et l’esprit critique chez l’enfant, le temps passé devant un écran sera profitable. En revanche, si on laisse l’enfant seul face au contenu, il sera plus difficile pour lui de l’exploiter au mieux.

Autrement dit, la différence de contenu importe. Et ce que l’on fait de ce contenu dans l’éducation donnée à l’enfant importe également.

Alors que "temps d'écran" ne prend pas en compte les problématiques actuelles liées aux écrans, les parents ne devraient-ils pas utiliser une autre terminologie ? Quelle expression privilégier et comment l'adapter à l'âge de l'enfant ? 

Au lieu d’utiliser le terme général et trop vague de « temps d’écran », il serait en effet plus judicieux d’utiliser une autre terminologie. Personnellement, j’opterais pour quelque chose de simple : désigner le contenu et l’action. Par exemple, « regarder un documentaire », « discuter en visioconférence avec des collègues ou des membres de la famille », « lire la presse », « lire un livre », « regarder tel film », « écrire à telle ou telle personne » etc. Cela permettrait de mieux rendre compte de la diversité des actions et des contenus et donc de mieux indiquer qu’ils font partie de la vie et ne sont pas nécessairement du temps perdu ou mal exploité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
enfants, écrans, Parents
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires