En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

05.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

06.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

07.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > Justice
MoDem
François Bayrou a été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics
il y a 3 heures 38 min
Madrid
COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité
il y a 5 heures 8 min
light > Culture
The White House Plumbers
HBO prépare une série télévisée sur le scandale du Watergate
il y a 8 heures 41 min
pépite vidéo > International
Incendies
Les images impressionnantes du ciel orange à Sydney
il y a 9 heures 54 min
pépites > Société
#UberCestOver
Uber reconnaît que 6.000 agressions sexuelles ont été signalées en deux ans aux Etats-Unis
il y a 11 heures 36 min
pépites > International
Fulanis
Bernard-Henri Lévy alerte sur le massacre des chrétiens au Nigeria
il y a 12 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

il y a 13 heures 23 min
décryptage > Social
Jeudi noir

5 décembre : la première bataille remportée, les syndicats peuvent-ils gagner la guerre ?

il y a 15 heures 13 min
décryptage > Environnement
Adieu ma trotro bien-aimée

Le bobo en proie à d'indicibles tourments : des écolos (un peu plus radicaux que lui) détruisent les trottinettes électriques qui lui sont chères !

il y a 16 heures 59 min
rendez-vous > High-tech
Géopolitico-scanner
Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet
il y a 17 heures 20 min
light > Culture
Classe politique
Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly
il y a 4 heures 1 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 5 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 46 min
pépite vidéo > Europe
Auschwitz
Angela Merkel déclare que la mémoire des crimes nazis est "inséparable" de l'identité allemande
il y a 9 heures 10 min
pépites > France
Pédagogie
Retraites : Edouard Philippe présentera "l'intégralité du projet du gouvernement" mercredi prochain
il y a 10 heures 18 min
pépites > France
Champions du monde
La France est le pays de l'OCDE avec la fiscalité la plus lourde
il y a 12 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Samia" de Gilbert Ponté : dernière course pour Lampedusa, haletant et poignant

il y a 13 heures 16 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le sport joue avec la sphère et quand les heures se jouent sous dôme : c’est l’actualité des montres dans les tempêtes sociales
il y a 14 heures 12 min
décryptage > France
Partenariat

Sécurité : l’Etat contraint de brader le régalien ?

il y a 15 heures 45 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?
il y a 17 heures 12 min
décryptage > International
Utopie

Samjiyon, la ville socialiste idéale inaugurée par la Corée du Nord, échappera-t-elle au destin funeste de toutes celles qui l’ont précédée ailleurs dans le monde ?

il y a 17 heures 38 min
© LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP
© LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

Publié le 17 novembre 2019
Il y a trente ans, la Révolution de velours a précipité la chute du régime du Parti communiste tchécoslovaque, sans violence.
François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Bernard Huyghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il y a trente ans, la Révolution de velours a précipité la chute du régime du Parti communiste tchécoslovaque, sans violence.

Atlantico : On fête, cette semaine, le 30e anniversaire de la Révolution de Velours en Tchécoslovaquie. Or, aujourd'hui, un mouvement similaire semble prendre forme à Hong Kong. Pouvez-vous nous dire qu'est-ce qui a changé entre les manifestations d'antan, et celles d'aujourd'hui ? Quelles sont leur efficacité ?

François-Bernard Huyghe : La première caractéristique de la révolution de velours a été d’être « de velours », c’est-à-dire très peu sanglante : même si les premières manifestations étudiantes (du 17 au 20 novembre) ont été dispersées par la force, le parti communiste unique a cédé vite face à des centaines de milliers de manifestants et devant une grève générale. Le système s’est littéralement auto-dissout.

Il était évident que l’Union soviétique qui avait d’autres soucis n’allait plus lancer ses chars comme elle l’avait fait en 68 au moment du printemps de Prague. Les choses ont été vite et dans un contexte où les régimes communistes s’effondraient : tout cela coïncide presque avec l’ouverture de la frontière hongroise et avec la chute du Mur. De façon plus générale, les bureaucraties de l’Est n’avaient plus la conviction ou la cohérence suffisante pour défendre férocement leur peau. Tout le monde sentait bien qu’un système global s’effondrait et chacun, conscient du sens de l’Histoire, s’enhardissait dans la lutte contre le communisme.

Les manifestations de Hong Kong semblent s’inscrire dans la durée et le mouvement se durcit. Le gouvernement de Hong Kong a cédé trop tard sur la première revendication des « pro-démocratie », le retrait de la loi permettant l’extradition vers la Chine continentale. On ne voit pas de signe d’apaisement, même si les autorités jouent l’essoufflement. Les manifestants ne cherchent pas vraiment à s’emparer du pouvoir ; au départ leurs méthodes étaient pacifiques, ludiques et ingénieuses : ils ridiculisaient la surveillance avec des équipements et des gadgets technologiques. Mais de confrontation en confrontation, se pose la question de la violence : tirs, morts, durcissement des méthodes des manifestants aussi... C’est une guerre de position où chacun attend l’usure du parti adverse, mais elle peut monter aux extrêmes.

En 1989, il existait une peur diffuse de la Stasi, mais peu de moyens techniques. Aujourd'hui, les moyens techniques sont beaucoup plus importants. Quelles sont les différences en terme de moyens de répression (à la fois de l'Etat et des manifestants) entre la Tchécoslovaquie et Hong Kong? Existe-t-il des similitudes ?

La Stasi de RDA surveillait chaque citoyen de façon à la fois systématique et archaïque (écoutes à l’ancienne et fiches papier, comme le montrent leurs archives) alors que la protestation, notamment catholique, pouvait quand même circuler mieux en Tchécoslovaquie en dépit des persécutions. Mais le résultat fut le même : les gouvernements qui contrôlaient les médias de masse, télévision et radio (et accessoirement souvent les communications privées), n’ont pu empêcher ni les réseaux humains de s’organiser (à la fac, à l’église, au travail...), ni les images de l’étranger (télévision de RFA en RDA, puis images des révoltes contagieuses dans le bloc de l’est) de pénétrer.

L’énorme différence aujourd’hui est que chacun est branché sur les réseaux sociaux ; ils sont de par leur structure même favorables à l’auto-organisation des masses et à la circulation des revendications et slogans venus d’en bas. Bien entendu, les régimes autoritaires sont au courant du danger (depuis le printemps arabe de 2011, voire avant) et développent, la Chine en particulier, des moyens de surveillance numérique considérables : télésurveillance avec reconnaissance faciale, fichage, interceptions, désinformation, interruption de communications, etc.

Tandis, qu’en retour, les protestataires deviennent de plus en plus ingénieux pour utiliser la cryptologie, dissimuler leur identité numérique ou physique, rester connectés même en cas d’interruption d’Internet, se rassembler très vite en étant repérés au dernier moment, etc. C’est l’éternelle lutte de l’épée et du bouclier : armes offensives et défensives se perfectionnent.

La Tchécoslovaquie faisait partie d'un système économique soviétique à bout de souffle alors que la Chine est au plus haut de sa forme économiquement. Quelles sont les chances des manifestants au regard de ces deux réalités là ?

D’un côté on voit mal ce que le gouvernement hongkongais pourrait négocier qui apaise les revendications des foules (sanctionner les excès de la répression, accorder des concession en termes de démocratie et de souveraineté ?) et qui n’irrite pas son suzerain. De l’autre, il plane toujours le spectre d’une intervention de Pékin : on imagine mal Xi Jinping laisser filer Hong Kong vers l’indépendance. Hong Kong régi par la règle du « un pays, deux systèmes » est à la fois une fenêtre économique indispensable pour la Chine continentale, un symbole de l’unité séculaire de la Chine et un outil géopolitique de puissance. Le rapport de forces n’a aucun rapport avec 1989.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

05.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

06.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

07.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 18/11/2019 - 09:31
Illusions lyriques.
Il existe aussi un peuple de 1.400 millions de Chinois qui redoutent que les 7 millions de Hong-kongais génèrent par leur revendication de démocratie un désordre qui entraverait la réussite exceptionnelle de leur pays, géré par les oligarques milliardaires du Comité permanent du Parti Communiste Chinois. C'est le seul exemple historique d'un régime communiste qui ait rempli ses engagements sociaux envers le peuple qu'il domine. C'est le seul parti socialiste au monde qui ait montré qu'il pouvait, grâce au capitalisme, sortir un peuple de la misère pour redevenir une puissance mondiale reconnue et respectée. Que pèseront devant l'opinion chinoises les revendications, même légitimes, de 5 millièmes de sa population devant les 995 autres?
ajm
- 17/11/2019 - 15:31
Pas l'Allemagne de l'Ouest.
La grosse différence c'est qu'il n'y a pas l'équivalent de l'Allemagne de l'ouest ( Taiwan est tout petite) et que la Chine est autrement plus prospère et intégrée dans le monde économique la RDA.
zelectron
- 17/11/2019 - 13:44
gardes rouges version 2019 !
Le statut spécial de la cité prendra fin en 2047, la chine n'est pas patiente, ça va lui jouer un mauvais tour !