En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

06.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 3 heures 22 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 4 heures 56 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 5 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 7 heures 41 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 8 heures 4 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 9 heures 26 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 10 heures 4 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 10 heures 21 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 10 heures 37 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 10 heures 57 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 4 heures 18 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 5 heures 40 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 6 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 7 heures 46 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 8 heures 21 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 10 heures 12 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 10 heures 27 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 11 heures 6 min
© LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP
© LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

Publié le 17 novembre 2019
Il y a trente ans, la Révolution de velours a précipité la chute du régime du Parti communiste tchécoslovaque, sans violence.
François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Bernard Huyghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François-Bernard Huyghe est directeur de recherches à l’Iris. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il y a trente ans, la Révolution de velours a précipité la chute du régime du Parti communiste tchécoslovaque, sans violence.

Atlantico : On fête, cette semaine, le 30e anniversaire de la Révolution de Velours en Tchécoslovaquie. Or, aujourd'hui, un mouvement similaire semble prendre forme à Hong Kong. Pouvez-vous nous dire qu'est-ce qui a changé entre les manifestations d'antan, et celles d'aujourd'hui ? Quelles sont leur efficacité ?

François-Bernard Huyghe : La première caractéristique de la révolution de velours a été d’être « de velours », c’est-à-dire très peu sanglante : même si les premières manifestations étudiantes (du 17 au 20 novembre) ont été dispersées par la force, le parti communiste unique a cédé vite face à des centaines de milliers de manifestants et devant une grève générale. Le système s’est littéralement auto-dissout.

Il était évident que l’Union soviétique qui avait d’autres soucis n’allait plus lancer ses chars comme elle l’avait fait en 68 au moment du printemps de Prague. Les choses ont été vite et dans un contexte où les régimes communistes s’effondraient : tout cela coïncide presque avec l’ouverture de la frontière hongroise et avec la chute du Mur. De façon plus générale, les bureaucraties de l’Est n’avaient plus la conviction ou la cohérence suffisante pour défendre férocement leur peau. Tout le monde sentait bien qu’un système global s’effondrait et chacun, conscient du sens de l’Histoire, s’enhardissait dans la lutte contre le communisme.

Les manifestations de Hong Kong semblent s’inscrire dans la durée et le mouvement se durcit. Le gouvernement de Hong Kong a cédé trop tard sur la première revendication des « pro-démocratie », le retrait de la loi permettant l’extradition vers la Chine continentale. On ne voit pas de signe d’apaisement, même si les autorités jouent l’essoufflement. Les manifestants ne cherchent pas vraiment à s’emparer du pouvoir ; au départ leurs méthodes étaient pacifiques, ludiques et ingénieuses : ils ridiculisaient la surveillance avec des équipements et des gadgets technologiques. Mais de confrontation en confrontation, se pose la question de la violence : tirs, morts, durcissement des méthodes des manifestants aussi... C’est une guerre de position où chacun attend l’usure du parti adverse, mais elle peut monter aux extrêmes.

En 1989, il existait une peur diffuse de la Stasi, mais peu de moyens techniques. Aujourd'hui, les moyens techniques sont beaucoup plus importants. Quelles sont les différences en terme de moyens de répression (à la fois de l'Etat et des manifestants) entre la Tchécoslovaquie et Hong Kong? Existe-t-il des similitudes ?

La Stasi de RDA surveillait chaque citoyen de façon à la fois systématique et archaïque (écoutes à l’ancienne et fiches papier, comme le montrent leurs archives) alors que la protestation, notamment catholique, pouvait quand même circuler mieux en Tchécoslovaquie en dépit des persécutions. Mais le résultat fut le même : les gouvernements qui contrôlaient les médias de masse, télévision et radio (et accessoirement souvent les communications privées), n’ont pu empêcher ni les réseaux humains de s’organiser (à la fac, à l’église, au travail...), ni les images de l’étranger (télévision de RFA en RDA, puis images des révoltes contagieuses dans le bloc de l’est) de pénétrer.

L’énorme différence aujourd’hui est que chacun est branché sur les réseaux sociaux ; ils sont de par leur structure même favorables à l’auto-organisation des masses et à la circulation des revendications et slogans venus d’en bas. Bien entendu, les régimes autoritaires sont au courant du danger (depuis le printemps arabe de 2011, voire avant) et développent, la Chine en particulier, des moyens de surveillance numérique considérables : télésurveillance avec reconnaissance faciale, fichage, interceptions, désinformation, interruption de communications, etc.

Tandis, qu’en retour, les protestataires deviennent de plus en plus ingénieux pour utiliser la cryptologie, dissimuler leur identité numérique ou physique, rester connectés même en cas d’interruption d’Internet, se rassembler très vite en étant repérés au dernier moment, etc. C’est l’éternelle lutte de l’épée et du bouclier : armes offensives et défensives se perfectionnent.

La Tchécoslovaquie faisait partie d'un système économique soviétique à bout de souffle alors que la Chine est au plus haut de sa forme économiquement. Quelles sont les chances des manifestants au regard de ces deux réalités là ?

D’un côté on voit mal ce que le gouvernement hongkongais pourrait négocier qui apaise les revendications des foules (sanctionner les excès de la répression, accorder des concession en termes de démocratie et de souveraineté ?) et qui n’irrite pas son suzerain. De l’autre, il plane toujours le spectre d’une intervention de Pékin : on imagine mal Xi Jinping laisser filer Hong Kong vers l’indépendance. Hong Kong régi par la règle du « un pays, deux systèmes » est à la fois une fenêtre économique indispensable pour la Chine continentale, un symbole de l’unité séculaire de la Chine et un outil géopolitique de puissance. Le rapport de forces n’a aucun rapport avec 1989.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

06.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 18/11/2019 - 09:31
Illusions lyriques.
Il existe aussi un peuple de 1.400 millions de Chinois qui redoutent que les 7 millions de Hong-kongais génèrent par leur revendication de démocratie un désordre qui entraverait la réussite exceptionnelle de leur pays, géré par les oligarques milliardaires du Comité permanent du Parti Communiste Chinois. C'est le seul exemple historique d'un régime communiste qui ait rempli ses engagements sociaux envers le peuple qu'il domine. C'est le seul parti socialiste au monde qui ait montré qu'il pouvait, grâce au capitalisme, sortir un peuple de la misère pour redevenir une puissance mondiale reconnue et respectée. Que pèseront devant l'opinion chinoises les revendications, même légitimes, de 5 millièmes de sa population devant les 995 autres?
ajm
- 17/11/2019 - 15:31
Pas l'Allemagne de l'Ouest.
La grosse différence c'est qu'il n'y a pas l'équivalent de l'Allemagne de l'ouest ( Taiwan est tout petite) et que la Chine est autrement plus prospère et intégrée dans le monde économique la RDA.
zelectron
- 17/11/2019 - 13:44
gardes rouges version 2019 !
Le statut spécial de la cité prendra fin en 2047, la chine n'est pas patiente, ça va lui jouer un mauvais tour !