En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

03.

Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

07.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 10 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 10 heures 41 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 12 heures 11 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 16 heures 6 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 17 heures 9 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 17 heures 27 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 17 heures 46 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 18 heures 12 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 19 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 10 heures 29 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 11 heures 29 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 13 heures 17 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 16 heures 37 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 17 heures 15 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 17 heures 44 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 18 heures 7 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 18 heures 51 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 19 heures 20 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 19 heures 54 min
© Josep LAGO / AFP
© Josep LAGO / AFP
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

Publié le 13 novembre 2019
Les GPS occupent une part majeure dans la vie quotidienne, notamment pour se déplacer. Sommes-nous devenus dépendants aux GPS ?
François Jeanne-Beylot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François JEANNE-BEYLOT est spécialiste de la recherche d'information, l'intelligence économique, la veille et l'influence. Dès 2000, il créé la société Troover qui accompagne toujours aujourd'hui ses clients et France et Europe et en Afrique dans la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les GPS occupent une part majeure dans la vie quotidienne, notamment pour se déplacer. Sommes-nous devenus dépendants aux GPS ?

Atlantico.fr : Les GPS ont une part très importante dans la vie de chaque individu et participent à l'organisation d'un bon nombre de choses dans notre société. Ils nous permettent de nous déplacer, aux armées de localiser des zones minées lors des conflits etc. 

Comment fonctionnent les GPS ? Que se passerait-il si les GPS arrêtaient de fonctionner ? (pour l'homme, les infrastructures, les activités) 

François Jeanne-Beylot : Il convient d’abord de préciser de que l’on entend par GPS. Car, en effet cet acronyme a deux significations : Dans le langage courant on entend par GPS, un assistant de navigation : un appareil électronique ou une application qui permet de se géolocaliser ou d’offrir des services de positionnement (itinéraire, trafic, calcul de vitesse, etc.) grâce à un système de positionnement par satellites. Mais c’est aussi le nom du système états-unien de positionnement par satellites : le Global Positioning System (GPS). Développé et appartenant au gouvernement des États-Unis, il a été mis en place par le Département de la Défense à des fins militaires dès 1960, sur une initiative du Président Nixon. Le premier satellite du système GPS est lancé en 1978 ; En 1995, 24 satellites sont opérationnels (plus 4 en réserve) achevant le dispositif et le rendant totalement opérationnel, en dégradant toutefois le signal de façon volontaire, avec une précision d’une centaine de mètres pour un usage civil. Cette restriction de précision est levée en mai 2000, suite à un accident d’avion : le crash de la Korean airlines en 1983 intervient en pleine guerre froide. L'avion ne disposant pas de système de navigation performant, le vol dévia de sa route et entra dans un espace aérien soviétique interdit. Il fut abattu par un avion de chasse provoquant la mort de 269 personnes. En réaction, le Président Reagan annonça que la technologie GPS serait ouverte pour des usages civils dans le futur. Ce n’est qu’un de ses successeurs, Bill Clinton, qui offrira la technologie au grand public, dix-sept ans après. On le voit ainsi, le système de positionnement satellitaire est hautement stratégique. Si, celui développé aux Etats-Unis est le premier et le plus utilisé, il en existe d’autres : GLONASS, son concurrent Russe, opérationnel quelques années à la fins des 90’s puis depuis 2010, Galileo conçu par l’Union Européenne et fonctionnel depuis 2016, Compass ou Beidou en Chine, pour les principaux.

Pour revenir à la question du fonctionnement d’un système de position par satellite, il calcule la distance qui sépare un récepteur de plusieurs satellites, par triangulation. Le récepteur reçoit régulièrement les informations permettant de calculer la position des satellites ainsi que la distance qui le sépare de ces satellites. Il peut donc en déduire sa propre position. Précisons, que le dispositif de localisation par satellite est un système passif. Le récepteur se limite à recevoir les signaux des satellites et d'en déduire une position. Le réseau des satellites ne reçoit aucune information des récepteurs au sol. Il est donc techniquement incapable d'effectuer la surveillance d'un territoire d'une quelconque façon. Certains appareils peuvent en revanche combiner un récepteur de localisation par satellite et un émetteur. C’est le cas de l’AIS, de l’APRS, d’eCall ou autres tachymètres. 

Ainsi, si le système états-unien s’arrêtait de fonctionner, ou si son usage était de nouveau limité ou réduit pour les usages civils, nous pourrions nous connecter à d’autres systèmes, comme son concurrent européen. Le déploiement de Galileo doit s'achever vers 2020, il sera alors constitué de trente satellites dont six de rechange. La précision attendue sera plus importante que pour le système GPS avec une déclinaison gratuite et un niveau de qualité encore supérieur dans le cadre de services professionnels payants. Si cela se trouve, l’application de géolocalisation que vous utilisez s’y connecte déjà, comme c’est le cas d’au moins un milliard d’appareils aujourd’hui. 

Sommes-nous, de fait, dépendants aux GPS ? 

Il y a donc une double dépendance : en premier lieu, celle au système choisi, mais celle-ci, nous l’avons vu, peut être contournée. Attention toutefois, votre appareil ou application offre rarement le choix aujourd’hui du système de localisation. Il faut donc vérifier que votre appareil soit compatible avec tel ou tel système

La véritable dépendance réside en fait dans celle de l’utilisateur à ces applications dont certains (beaucoup) ne peuvent plus se passer. Régulièrement des accidents ou erreurs sont dus à une confiance abusive donnée par l’utilisateur aux GPS. Faut-il rappeler que notre cerveau se situe de notre coté de l’écran et que ces applications et appareils sont là pour nous rendre un service. Beaucoup d’entre nous ont pu mesurer leur impuissance face à l’inopérabilité d’un GPS (le plus souvent parce qu’il ne capte pas ou qu’il n’a plus de batterie …) et dans ce cas une solution de secours, moins connectée, s’avère fort utile. Ces services peuvent non seulement nous rendre dépendants mais aussi vulnérables.

En effet, si, nous l’avons vu plus haut le système de localisation par satellites est passif et par nature ne reçoit pas d’information des terminaux, de nombreuses applications utilisent nos données de géolocalisation. Ainsi Google enregistre l’historique de positions des téléphones Android, des applications (Waze, Google Maps, entre autres) partagent la position de ses utilisateurs pour estimer le trafic routier, Strava permet à ceux qui l’utilisent de partager leurs performances sportives, etc. Il convient donc d’être prudent sur l’usage qui peut être fait de nos données par ces applications, ou par d’autres, si ces données sont partagées. Suite à l’affaire Strava qui a permis de positionner des militaires français déployés sur des théâtres d’opérations, parce qu’ils partageaient leurs performances et positions avec l’application, l'état-major français a, par exemple, rappelé à ses personnels la nécessité de respecter les règles élémentaires de sécurité et notamment de désactiver les fonctions de géolocalisation. Cette dépendance, non pas au système de géolocalisation, mais aux applications sociales, aurait pu couter cher … 

En conclusion, il nous parait nécessaire qu’à un niveau géostratégique plusieurs systèmes puissent être proposés, afin que les citoyens et les états ne soient pas dépendants de ces dispositifs. Par ailleurs, il convient de rappeler aux utilisateurs que les données de géolocalisation, dont l’usage peut parfois s’avérer pratique, peuvent aussi être partagées et donc présenter un risque. Enfin, même si je reconnais utiliser comme tous régulièrement mon GPS, je ne pourrais personnellement terminer cette tribune sans partager mon plaisir de lire une carte routière ou une carte marine. En mer, leur présence est obligatoire à bord, même en présence de tout appareil électronique. Mais au delà, leur lecture approfondie permet toujours de découvrir un lieu dit ou une curiosité sur terre dont le GPS se moque allègrement !

Chacun devrait donc pouvoir se passer de GPS, même s’il en fait usage, afin, avant tout, de ne pas être dépendant. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
NIKKO
- 14/11/2019 - 10:17
Rachel et Betty ..

- https://www.youtube.com/watch?v=Rt8qdcjQMgs
clo-ette
- 13/11/2019 - 17:34
Il serait bon
d'apprendre à se passer de GPS, et à s'obliger à s'orienter avec des repères, le soleil, voire des plans, c'est bon pour le cerveau .
assougoudrel
- 13/11/2019 - 13:13
Souvenons- nous de Papa,
perdu, qui essayait de faire demi tour avec la caravane familiale sur une route étroite. Il fallait un plan pour traverser les grandes villes.