En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 4 heures 53 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 5 heures 41 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 6 heures 27 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 7 heures 54 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 8 heures 13 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 11 heures 37 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 12 heures 16 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 12 heures 39 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 12 heures 40 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 12 heures 41 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 5 heures 17 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 6 heures 4 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 7 heures 19 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 8 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 11 heures 19 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 12 heures 5 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 12 heures 39 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 12 heures 41 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 12 heures 42 min
© Tolga AKMEN / AFP
© Tolga AKMEN / AFP
Disraeli Scanner

Comment l’individualisme risque de détruire la démocratie

Publié le 22 octobre 2019
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Disraeli Scanner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.

Londres,
Le 21 octobre 2019,

Mon cher ami,

Quelle frustration ! Sir Oliver Letwin capable de faire échouer le vote du projet d’accord avec l’Union Européenne ! Cet homme à l’origine de la poll tax et que l’on a pris un jour en train de jeter dans une corbeille publique des documents gouvernementaux confidentiels ! Voilà qu’il s’est ligué avec Philippe Hammond et quelques autres pour compliquer le vote. Et les députés du DUP, alors que Boris Johnson leur a obtenu la fin du backstop, qui menacent de voter dans les prochains jours avec le Labour (du moins le Labour officiel) ! Et John Bercow qui empêche que le vote décisif ait lieu hier ! Une poignée d’individus a pris en otage une nation. La démocratie est malade de l’individualisme !

La crise du Brexit serait résolue depuis longtemps si les baby-boomers avaient gardé le sens du collectif. Mais non, 1968 aura installé chez nous comme chez vous l’idée qu’il n’y a que des individus, qui s’assemblent et se séparent selon leur bon plaisir. Le parlement britannique est aujourd’hui la conjuration des egos. Le pire de tous est John Bercow, qui a substitué l’arbitraire à l’arbitrage. Je ne crois pas qu’il s’agisse d’un problème uniquement britannique. Nous assistons à une crise de la démocratie. La démocratie est un régime politique comme les autres au sens où aucun régime politique ne peut substituer s’il est rongé par l’individualisme. Lorsqu’Aristote distinguait entre les bons et les mauvais régimes, envisageant que la monarchie tourne en tyrannie, que l’aristocratie devienne oligarchie ou que la démocratie devienne démagogie, il désignait ce risque: l’arbitraire d’un ou plusieurs individus. Je vous propose, mon cher ami, de cesser de fonctionner selon l’opposition démocratie libérale/démocratie illibérale. Il y a la démocratie individualiste et la démocratie responsable ! Dans responsabilité, il y a réponse, répondant: j’imagine qu’une démocratie puisse être conservatrice ou social-démocratie, dans les deux cas, l’individu sait qu’il ne peut pas se comporter comme une monade irresponsable.

Je ne crois pas à d’autre avenir pour la démocratie que le conservatisme ou le nationisme, dans le siècle où nous vivons. La social-démocratie s’est épuisée dans la montée des déficits publics et la prolifération des services de l’Etat. Lorsqu’il a fallu faire machine arrière, on s’est adonné au néo-libéralisme, qui est en fait un néo-individualisme. Aujourd’hui, on ne peut imaginer que deux manières de rendre le sens du collectif: soit on se trouve dans un pays comme le Royaume-Uni, qui a toujours été un rassemblement de petites nations et la démocratie sera conservatrice. Soit on est dans un pays comme le vôtre où l’Etat s’est ingénié à détruire les particularismes à l’époque moderne et c’est la nation qui donnera la solution. Je préfère parler de nationisme que de nationalisme, là encore pour sortir des débats conceptuels écrits d’avance. Le nationalisme est rangé par les individualistes du côté obscur de l’humanité - alors même qu’il fut strictement l’application du principe d’individualisme à la réalité nationale. Hitler n’est guère qu’un disciple de Sade devenu dictateur, il suffit pour s’en rendre compte de lire les innombrables et lassants développements du diabolique marquis sur le droit du plus fort.

Lors du conflit des Gilets Jaunes en France, on a vu, sur vos ronds-points, se recréer des liens entre des individus condamnés à l’individualisme par quarante à cinquante ans de politiques qui ont déstructuré la société. En fait, 1968 a porté au paroxysme l’idée du contrat social: les individus choisiraient librement d’entrer dans tel ou tel regroupement politique. C’est sur cette fiction que toutes les nations modernes ont voulu se construire. Comme si un peuple, au sens politique, n’était pas le fruit d’une histoire beaucoup plus que celui du hasard ou d’affinités capricieuses. Vos révolutionnaires ont aboli les libertés locales, les corporations, ils ont proclamé la nation. Et ils s’attendaient, avec la naïveté des cyniques, à ce que tous les « citoyens du monde » veuillent rejoindre la nation française. Mais la France de 1790 n’était rien d’autre que l’héritière d’une histoire, aux frontières non complètement stabilisées. Lorsque votre pays a commencé à exporter sa république, les armes à la main, elle s’est heurtée à des résistances, des refus. Certes, le droit du plus fort fut d’abord irrésistible, surtout lorsqu’il fut porté par un général au talent stratégique sans pareil. Mais progressivement, les pays occupés prirent conscience du fait qu’ils ne voulaient pas être soumis au règne de l’individualisme français ! Les Européens se débarrassant du joug napoléonien eurent tendance à se diviser entre conservateurs, soucieux de rétablir ou défendre une forme « d’Ancien Régime » et nationalistes, ayant l’ambition de construire des nations sur le modèle français.

En 1989, on voit de la même manière comment il s’est installé un grand malentendu entre les Occidentaux et les peuples libérés du joug soviétique. Les baby-boomers arrivant au pouvoir dans les années 1990 ont voulu installer le règne de l’individualisme. Alors que les démocraties d’Europe centrale et orientale se sont vécues sur un mode « nationiste ». Elles avaient redécouvert l’histoire en regagnant leur liberté; tandis qu’à l’Ouest on cherchait à abolir l’histoire, le sens du collectif, en laissant libre champ à l’individu. Au fond, on ne peut pas imaginer deux tempéraments politiques plus opposés que Viktor Orban et votre Emmanuel Macron. Le premier préserve la démocratie, en la rendant au conservatisme; le second prend le risque de tuer la démocratie en poussant jusqu’au bout la logique de l’individualisme occidental. Viktor Orban n’est pas illibéral ! Il est conservateur et démocrate. Emmanuel Macron n’est plus libéral, s’il l’a jamais été. Il est individualiste et capricieux, sinon tyrannique.

Ce qui distingue John Bercow d’Emmanuel Macron, c’est que le premier est pris dans un régime lentement construit, de génération en génération, depuis le Moyen-Age, et qui limite l’arbitraire et les caprices. John Bercow quittera son poste de speaker le 31 octobre 2019, au fond détesté par l’opinion publique. Emmanuel Macron, lui, est l’enfant gâté et tyrannique, d’un régime politique qui n’a que quelques décennies et qui porte en lui les contradictions de votre histoire des deux derniers siècles. Macron est à la fois très puissant et très illégitime. Il réussira à se maintenir à son poste plus longtemps que notre Bercow. Mais il se peut aussi qu’il en soit chassé par une révolte dont le conflit des Gilets Jaunes n’aura été que la répétition.

Bien fidèlement à vous

Benjamin Disraëli

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires