En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

04.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

05.

Nous aurons la Chine de nos mérites

06.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

07.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 2 heures 26 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 3 heures 46 min
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Economie
Business

Bourse : les nouveaux gagnants et perdants post-Covid

il y a 7 heures 42 min
décryptage > International
Géopolitique

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

il y a 7 heures 57 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Poser des plaques de verre sur la banquise pourrait-il sauver les glaces de l’Arctique ?
il y a 8 heures 18 min
décryptage > Société
La responsabilité du gouvernement… et la nôtre...

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces soutiens vitaux au quotidien pour les personnes âgées et dont la France aura cruellement besoin face au vieillissement de la population

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Politique
Il a lu attentivement le Coran

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

il y a 10 heures 10 min
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 3 heures 13 min
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 4 heures 24 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 5 heures 58 min
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 7 heures 34 min
décryptage > International
Relever le nez du guidon

Nous aurons la Chine de nos mérites

il y a 7 heures 48 min
décryptage > Politique
Claque en vue

Sénatoriales : petit panorama des enjeux à surveiller

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Science
Inventées ou découvertes ?

Mais au fait, c'est quoi les maths ? Et la petite question candide posée par une ado sur Tik Tok déclencha un grand débat entre scientifiques et philosophes

il y a 8 heures 27 min
décryptage > Economie
Pensée magique

Relance made in France : les impasses du techno-colbertisme

il y a 8 heures 53 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron où l'art de la mondialisation heureuse

il y a 10 heures 10 min
© JOSEPH PREZIOSO / AFP
© JOSEPH PREZIOSO / AFP
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

Publié le 21 octobre 2019
Bien sûr, le Jury du Nobel d’économie n’y a pas pensé ce lundi 7 octobre, en lui décernant, avec Abhijit Banerjee et Michael Kremer, pour leurs travaux contre la pauvreté par une approche expérimentale !
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bien sûr, le Jury du Nobel d’économie n’y a pas pensé ce lundi 7 octobre, en lui décernant, avec Abhijit Banerjee et Michael Kremer, pour leurs travaux contre la pauvreté par une approche expérimentale !

Bien sûr, ces lauréats s’intéressent à l’extrême pauvreté en Inde au Kenya ou au Cameroun, moins d’un dollar par jour et par personne, pas à la pauvreté ici, 60% du revenu médian, même si l’Insee vient de calculer qu’en France son taux devrait monter à 14,7% de la population en 2018. 9,3 millions de personnes perçoivent ainsi 1 041 euro par mois, 35 euros par jour. Les très pauvres de là-bas ne sont pas les pauvres d’ici, mais là n’est pas le sujet si on s’intéresse à la croissance, à la stabilité sociale et à la démocratie. Sujets qui concernent Bercy, et Esther Duflo.

Bien sûr, on pourra doctement critiquer les limites de la méthode employée par les lauréats. Elle est empruntée à la médecine, où il s’agit de mesurer comment fonctionne un médicament ici par rapport à un placebo là. En économie, il ne s’agit pas de parler de placebo, mais de se demander s’il vaut mieux donner des moustiquaires ou les faire payer un peu, obliger à vacciner ou l’encourager avec un kilo de lentilles. Donner des moustiquaires conduit souvent à en faire une couverture, le faire payer lui rend son utilité. Un kilo de lentilles convainc de faire vacciner maintenant et pas plus tard, ce qui ne veut bien sûr pas dire qu’il convainc de l’utilité du vaccin. Le monde de la grande pauvreté est très complexe au quotidien, par exemple boire sainement, se nourrir assez et sainement. C’est aussi celui des grands risques (maladie, accident). L’approche Banerjee, Duflot, Kremer étudie finement ces problèmes et certaines solutions.

Les résultats offerts sont multiples, variés, toujours limités. C’est la source des critiques que l’on entend sur le développement de la méthode expérimentale en économie. Mais cette méthode permet des expérimentations in vivo, seule base d’une approche scientifique, avec toutes ses faiblesses, pour éviter les lois et autres décisions d’ampleur nationale ou internationale prises sans vrais tests, au vu de rapports et de discussions entre experts et partenaires sociaux. On en perçoit plus tard les lacunes, défauts et effets pervers. Savoir comment former les jeunes, intéresser à l’apprentissage, améliorer les services d’urgences, inciter à la propreté urbaine ou sensibiliser à la pollution sont des questions qui peuvent au moins s’analyser, peut-être se traiter, par d’autres moyens que les Ipad gratuits (Hollande), le revenu donné aux jeunes sans qualification en chômage, le contrôle de gestion en hôpital, les amendes, bonus-malus et autres sit-ins d’Expulsion-Rébellion.

Evidemment, les résultats obtenus par B-D-K ne seront pas transposables à l’identique dans tout un pays, a fortiori d’un pays à un autre. Ils sont aussi circonstanciels. Mais ils ont l’avantage de rendre compte de la complexité du réel, donc d’éviter les solutions les plus souvent retenues (carotte ou bâton). Ils permettent en même temps d’éclaire les situations, de faire changer les comportements, au vu des résultats obtenus. Lutter contre la pauvreté est une tâche de très longue durée. Il ne s’agit pas de taxer les riches à la Piketty – ce qui les fait fuir, les pollueurs en augmentant de 6 centimes le prix de l’essence – on a les gilets jaunes, ou de taxer la communication sur WhatsApp - ce qui met actuellement le feu aux poudres au Liban. 

Le message d’Esther Duflo n’est pas naïf. Le micro-crédit entend soutenir les microentreprises, mais il peut devenir un crédit à la consommation. Offrir aux jeunes de tester s’ils sont séropositifs et leur donner des préservatifs n’ont pas d’effets suffisants pour endiguer la pandémie. Mettre des forces de police dans des endroits réputés « propices » pour faire des tests d’alcoolémie déplace les buveurs. En revanche, tester dans des lieux variés fait baisser de 17% les accidents nocturnes et de 25% les accidents mortels. C’est l’incertitude qui joue, la peur du gendarme aléatoire, si l’on veut – pourquoi ne pas le tester avec des radars mobiles ?

Le message d’Esther Duflo est anti-Piketty, anti-redistribution à la Bercy et anti-redistribution aveugle. Anti-Piketty puisqu’il ne s’agit pas de taxer les riches pour rendre les pauvres moins pauvres : leur situation obéit à des explications complexes et ne peut se régler monétairement. Anti-redistribution à la Bercy, puisqu’il ne s’agit pas de painoter sur les seuils et taux de fiscalité, les conditions d’accès aux HLM… tout ce maquis de normes qui « chosifient » les pauvres, et que la Cour des Comptes prend un malin plaisir à épingler, sans effet. Anti-redistribution aveugle plus encore, si l’on se rend compte que l’« on distribue un pognon de dingue dans les minima sociaux » sans en tirer de résultats probants et, moins encore, de meilleures pratiques.

« Il y a un risque de rendre les pauvres coupables de leur propre sort » dit Esther Duflo, le mardi 15 octobre. Avec, pour elle, un sous-entendu : « Ils ne sont pas assez responsables par eux-mêmes…. Tout en l'aidant on lui enlève sa dignité… Une fois qu'on vous enlève votre dignité, vous n'êtes pas dans les meilleures conditions possibles pour retomber sur vos pieds. Cela terrorise ceux qui ne sont pas pauvres aujourd'hui et qui se disent que peut-être un jour ils le seront ». C’est du Rawls : la liberté individuelle est fondamentale pour permettre un système de coopération équitable, efficace et durable. C’est la justice distributive, pas la justice allocative, qui fait la société.

Esther Duflo à Bercy : oui, mais pas comme Ministre ! Pour piloter les enquêtes visant à améliorer les situations, en étudiant des problèmes concrets et en testant des solutions, pour les faire mettre en œuvre… par le Ministre ! Les sujets abondent : retards comparés des trains, embouteillages comparés aux urgences, suivis comparés des enfants. Enquêtes anonymisées, comparant des lieux pris au hasard, avec études des réactions à certaines décisions : on imagine que certains fonctionnaires, politiques et syndicalistes ne seront pas hostiles aux enquêtes anonymisées, mais aux enquêtes tout court. La méthode expérimentale commence, comme son nom l’indique, par étudier ce qui se passe. Avoir le Nobel passe, mais chercher plus de croissance en responsabilisant chacun, quelle idée !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 21/10/2019 - 10:07
Une heureuse surprise.
Merci Monsieur Betbeze pour cette défense de l'approche logico-expérimentale de la pensée scientifique.