En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

02.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

03.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

07.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 4 heures 17 min
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 6 heures 52 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 8 heures 4 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 10 heures 42 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 10 heures 58 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 11 heures 8 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 11 heures 48 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 12 heures 6 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 12 heures 28 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 12 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 5 heures 56 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 7 heures 16 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 9 heures 49 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 10 heures 49 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 12 heures 41 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 13 heures 56 min
© Flickr/A Health Blog
© Flickr/A Health Blog
Impact

Harcèlement scolaire : la violence subie par les adolescents impacte profondément le développement de leurs cerveaux

Publié le 08 octobre 2019
Une équipe de chercheurs américains et australiens a publié une étude dans Nature, qui étudie les impacts du harcèlement, notamment à l'école, sur le cerveau des adolescents. Un des auteurs de l'étude répond à nos questions.
Erin Burke Quinlan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Dr Erin Burke Quinlan est maître de conférence au King's College de Londres. Son domaine d'expertise concerne les neurosciences et l’utilisation de la neuroimagerie pour comprendre la plasticité / le développement du cerveau et leur relation avec le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une équipe de chercheurs américains et australiens a publié une étude dans Nature, qui étudie les impacts du harcèlement, notamment à l'école, sur le cerveau des adolescents. Un des auteurs de l'étude répond à nos questions.

Atlantico.fr : . Pouvez-vous nous expliquer votre étude en quelques mots? Quelles sont ses conclusions et quelles sont ses limites ?

Dr Erin Burke Quinlan : Notre étude explique les effets du harcèlement chronique d'adolescents par des pairs (âgés de 14 à 19 ans) sur le développement de leur cerveau et si ce changement accentue la corrélation entre harcèlement et santé mentale. C'est la première étude qui a permis de démontrer que le harcèlement chronique à l'adolescence impacte la santé mentale, généralise l'anxiété, et modifie la structure du cerveau. A l'aide d'IRM, nous avons découvert une diminution plus importante de certaines parties du cerveau tel que le striatum - partie du cortex responsable des mouvements - chez l'adolescent harcelé que chez l'adolescent qui n'a pas subi de harcèlement. 

Nous n'avons pas pu prendre en compte les épisodes de harcèlement ou de violence chez l'enfant avant l'âge de 14 ans. Egalement, l'utilisation des IRM ne nous permet pas d'étudier les modifications du cerveau à plus petite échelle (cellules, molécules). Enfin, nous n'avons pas pris en compte les changements dans l'activation cérébrale par IRM fonctionnelle qui pourraient nous aider à comprendre les changements neurobiologiques reliant le harcèlement et l'anxiété. TEST

Vous dites que le "cerveau est semblable au plastique", donc modifiable. Cela veut-il dire que le cerveau d'un adolescent harcelé peut retourner à sa forme initiale à un moment de sa vie, ou est-ce qu'une fois endommagé, pas de retour en arrière possible? 

Effectivement, le cerveau est sensible aux expériences de la vie mais l'adolescence est l'une des périodes clés dans le développement et la maturation du cerveau, voilà pourquoi nous nous concentrons la-dessus. 

Il n'est pas approprié d'utiliser le mot "normal" car il n'y a pas de norme biologique, pas de définition de ce qui est "normal" pour le cerveau d'une personne. De plus, il est important de noter que les différences que nous avons observées ne sont pas des "dommages". Le volume de la structure cérébrale que nous avons étudiée (striatum) diminue au cours de l'adolescence dans le cadre du développement et de la maturation typiques du cerveau ; le volume  du cerveau des adolescents qui ont subi du harcèlement par des pairs a également diminué, mais la différence notable est qu'il semble diminuer plus rapidement - par conséquent, il semble être sur une voie de développement différente que ceux qui ne l'ont pas subi de façon chronique. Nous ne pouvons pas savoir à l'aide de l'IRM ce qui se passe aux niveaux cellulaire et moléculaire pour influencer une plus grande diminution du volume du striatum.

Ce que nous espérons, c'est que des interventions précoces pour limiter le harcèlement par des pairs puissent atténuer les changements de développement du cerveau de l'adolescent, peut-être à l'origine du développement de l'anxiété.

L'étude concerne uniquement les pays européens. Pourquoi ne pas avoir pris en compte certains pays comme le Japon par exemple, connu pour son taux de suicide élevé chez les adolescents?

Cette étude a été fait sous le patronage financier d'IMAGEN, un colloque de chercheurs européens qui a pu suivre ces adolescents depuis qu'ils ont 14 ans. Les adolescents venaient d'Angleterre, de France, d'Allemagne et d'Irlande. Le but d'IMAGEN a toujours été d'étudier le développement du cerveau dit "adolescent" et des troubles de la santé mentale. Egalement, le projet IMAGEN est un précurseur dans l'étude de la modification du cerveau lié au stress, et nous sommes ravis de voir que d'autres chercheurs rejoignent nos rangs. 

Ce type de projet doit évidemment être élargi à d'autres pays, d'autres cultures. Par ailleurs, notre équipe est actuellement entrain de faire une étude de cet ordre à travers l'Inde, mais aussi en Chine et aux Etats-Unis. 

Pensez-vous que cette étude puisse influencer les pouvoirs publics à aller dans le bon sens? Comme la prévention par exemple.

Etant donné que cette étude est unique en son genre, je ne sais pas quelle influence elle aura ou peut avoir sur les pouvoirs publics. Cependant, je crois qu'il s'agit d'un bon premier pas et j'espère que nous pourrons continuer à comprendre comment des facteurs de stress comme le harcèlement affectent le cerveau. Cela permettra sûrement aux pouvoirs publics de changer, sur le long terme, de prendre des décisions plus réfléchies et importantes concernant le harcèlement. 

Cette étude montre que plus tôt nous arrêtons le harcèlement, moins le cerveau des adolescents est changé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires