En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

ça vient d'être publié
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 35 min 56 sec
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 3 heures 9 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 4 heures 9 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 5 heures 24 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 8 heures 20 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 9 heures 16 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 10 heures 41 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 11 heures 37 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 12 heures 7 min
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 1 heure 3 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 3 heures 38 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 4 heures 45 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 6 heures 3 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 7 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 8 heures 32 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 9 heures 51 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 11 heures 24 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 11 heures 54 min
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 12 heures 33 min
© FREDERICK FLORIN / AFP
© FREDERICK FLORIN / AFP
Attention terrain miné

L’Europe à l’épreuve de la validation des commissaires européens

Publié le 02 octobre 2019
Les Eurodéputés ont rejeté cette semaine les candidats hongrois et roumain à la Commission européenne. La Hongrie a décidé de proposer un nouveau candidat.
Christian Lequesne a étudié à Sciences Po Strasbourg ainsi qu'au Collège d'Europe à Bruges et a été directeur du CERI (Centre d'Etudes et de Recherches Internationales) rattaché à Sciences-Po Paris. Il est notamment l'auteur de l'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Lequesne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Lequesne a étudié à Sciences Po Strasbourg ainsi qu'au Collège d'Europe à Bruges et a été directeur du CERI (Centre d'Etudes et de Recherches Internationales) rattaché à Sciences-Po Paris. Il est notamment l'auteur de l'...
Voir la bio
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Eurodéputés ont rejeté cette semaine les candidats hongrois et roumain à la Commission européenne. La Hongrie a décidé de proposer un nouveau candidat.

Atlantico.fr : Les Eurodéputés ont rejeté lundi les candidats hongrois et roumain à la Commission européenne. La Hongrie vient de proposer un nouveau candidat, l'ambassadeur hongrois à Bruxelles, Oliver Verhelyi. Dans quel contexte géopolitique de crise entre l'est et l'ouest des pays membres de l'Union est-ce que cet événement s'inscrit ? 

Christian Lequesne : Il y a effectivement une tension avec l’Europe centrale au sein de l’UE qui est liée à deux facteurs. D’abord, le fait que dans certains pays d’Europe centrale, on a clairement des gouvernements populistes illibéraux. Il y a bien sûr des différences : Babis, le premier ministre tchèque, ne représente pas exactement le même populisme que celui d’Orban en Hongrie. 

Le deuxième facteur, ce sont les séquelles de la crise des réfugiés syriens. Lorsque celle-ci s’est posée en 2015, il y a eu un vrai front commun des pays d’Europe centrale pour ne pas accepter des réfugiés. Cela a été un point de tension important avec les autres Etats membres, et en particulier les grands Etats membres comme l’Allemagne et la France. 

Il y a donc effectivement encore des lignes de clivage est-ouest au sein de l’UE, bien que sur biens des dossiers, ces lignes se sont réduites. Il faut néanmoins éviter de stigmatiser les pays d’Europe centrale. Ils ont une telle mémoire victimaire, un tel rapport à l’hégémonie des grands, qu’il faut éviter à chaque fois que cela est possible de les réactiver. C’est pour cela qu’il faut hésiter de traiter l’Europe centrale comme un bloc, mais considérer que ces pays sont différents et ont des intérêts différents en fonction des politiques de l’UE.

Edouard Husson : A priori, le rejet de la candidature de M. Laszlo Trocasanyi et Mme Rovana Plumb est motivée par des soupçons ou des risques de conflits d’intérêt. La réalité de ces rejets, impossibles à contourner, par le Parlement européen, donne l’impression d’une installation de mécanismes institutionnels correspondant à l’état de droit. Le problème, c’est le contexte dans lequel se déroulent ces deux rejets: celui de tensions croissantes entre l’Europe qui a connu le régime totalitaire communiste pendant quarante ans; et l’Europe de l’Ouest, celle de « l’identité heureuse »,  aujourd’hui menacée par l’emprise d’un totalitarisme mou, le progressisme, qui ne supporte pas la culture politique de l’Est européen. Pendant longtemps l’adhésion commune, en apparence, au libéralisme politique et économique, a maintenu une forme d’unité en Europe. Mais la radicalisation progressiste à l’Ouest, avec son relativisme culturel et son immigrationnisme, a rompu cette unité. Il est significatif que les plus offensifs contre les candidats présentées par la Roumanie et la Hongrie aient été menés en priorité par les Verts et les libéraux de Renew. 

Comment peut faire l’Union Européenne pour gérer ces refus du Parlement européen ? D’un côté, en attendant que ces tensions est-ouest s’apaisent, elle prend en effet le risque que la culture démocratique se dissolve. De l’autre, si elle tranche définitivement, elle risque de faire ressortir les problèmes existentiels de l’UE autour de l’unité non seulement politique mais culturelle des pays membres.

Christian Lequesne : Les refus ne se sont pas opérés en fonction des situations politiques nationales, mais du respect par les candidats d’un code de conduite. Dans les deux cas, pour M. Trocsanyi, le candidat hongrois, et Mme Plumb, la candidate roumaine, le Parlement a pointé des soupçons forts de conflits d’intérêt. C’est uniquement sur cette base individuelle que les deux candidatures ont été rejetées. La tension est pourtant là, j’en conviens. Comment la gérer?

La vigilance qu’il faut avoir du côté de l’Union européenne, c’est déjà de ne pas faire un amalgame simplificateur entre Europe centrale, corruption et illibéralisme. Dans le traitement des candidatures, il est ainsi important de rappeler que pour la candidate tchèque et le candidat slovaque, il n’y a eu aucun problème. Le message qui doit être porté est clair : il n’y a pas de rejet systématique des candidats présentés parce que l’Europe centrale serait politiquement au banc des accusés. Il ne faut surtout pas donner l’impression à l’Europe centrale qu’elle serait dans le collimateur des autres Etats membres. Si les commissaires présentés par l’Europe centrale respectent les règles, tout va bien.

Plus généralement, il faut que les grands Etats de l’UE associent les pays d’Europe centrale aux coalitions qu’ils forment chaque fois que cela est possible. Si vous parlez de l’avenir de la défense européenne, il est possible de compter sur les tchèques et les slovaques. Si vous parlez de la réforme de la zone euro, il est possible d’avancer avec les slovaques. Et c’est bien ce qui se passe car n’oublions tout de même jamais que cela fait 15 ans que les pays d’Europe centrale ont adhéré. Sur l’essentiel, ils se sont socialisés à la négociation européenne.

Edouard Husson : Nous avons la confirmation de ce qui était prévisible dès l’origine: la Commission européenne sera faible car l’Union européenne est traversée de divisions de plus en plus fortes entre les pays et au sein de chaque pays. Le développement d’un ordre institutionnel libéral n’est qu’apparent. Il ne pourrait s’enraciner que dans un peuple européen, qui n’existe pas. Un fonctionnement raisonnable consisterait par conséquent à accepter le candidat présenté par chaque gouvernement national. Mais le Parlement européen veut s’affirmer comme un parlement capable de s’opposer à la constitution d’un exécutif qu’il n’aurait pas validé. On joue à la République européenne. Cela ne peut que mal tourner tant il est vrai que les positions vont se figer, partout, à l’Est comme à l’Ouest. Ursula von der Leyen sera une présidente de la Commission européenne faible.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 02/10/2019 - 14:51
Quand je lis & bien les deux donnent raison au principe
qu'un rejet est toujours une agression contre ce que la personne représente. Un pays, une Région, une Culture etc... ::)
Donc quand un magrébin, un noir ne sont pas pris dans un poste, c'est Bien une agression caractérisée, contre les Magrébins & les Noirs.
Votre argumentation est passionnante & hilarante.
assougoudrel
- 02/10/2019 - 09:59
Si cela continu, cette UE
explosera comme un pop-corn, à vouloir imposer sa volonté, où est l'union dans tout ce cirque?