En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

04.

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

ça vient d'être publié
Rien que ça !
Chicha, piscine gonflable et système "chromecast" : les objets improbables dont disposait un détenu dans sa cellule de prison
il y a 7 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Le chant du périnée" : Une conférence musicale pianotée par André Manoukian

il y a 10 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"La fin de l’individu ; voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle" de Gaspard Keonig : Bientôt la naissance d’une intelligence égale à celle de l’Homme ?

il y a 10 heures 33 min
light > Media
Franche rigolade
Johson, Trudeau et Macron se moquant de Trump à l'Otan : SNL recrée la vidéo et parodie les trois chefs d'Etat
il y a 10 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
(Lourdes) peine
Mélenchon condamné à trois mois de prison avec sursis : le président de LFI dénonce un "cirque médiatico-judiciaire"
il y a 12 heures 10 min
décryptage > Economie
Visions critiques

Critiques intelligentes de la nouvelle finance

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Défense
Manipulation ?

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

il y a 13 heures 59 min
décryptage > Economie
Mauvais résultats

Les mauvais chiffres de l’industrie réveillent les craintes sur la croissance allemande

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

« Jamais autant de gens n’auront dû autant à si peu ! »

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Europe
L’Union fait les faibles

Meurtre de Daphné Caruana : Malte ou le révélateur d’une certaine faillite (morale) européenne

il y a 15 heures 2 min
pépites > Economie
Fraude
E-commerce : Fraude à la TVA massive découverte par Bercy
il y a 8 heures 26 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

il y a 10 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Berlin 33" de Sébastien Haffner : Seul (en scène et dans la salle) face à Hitler

il y a 10 heures 39 min
pépites > Politique
Oupsi
Retraites : Jean-Paul Delevoye avait oublié de faire état de ses liens étroits avec le monde de l'assurance
il y a 11 heures 49 min
décryptage > Santé
Vraie viande, fausse viande, même combat

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

il y a 12 heures 28 min
décryptage > Faits divers
Voulez-vous mourir comme lui ?

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

il y a 13 heures 55 min
décryptage > Style de vie
Développement personnel

Et si les routines du matin n’étaient pas vraiment la recette pour une vie épanouie

il y a 14 heures 5 min
décryptage > Economie
Mauvaise idée ?

« Reprendre » la dette des hôpitaux, après celle de la SNCF, par l’État : c’est pour la faire… reprendre de plus belle ?

il y a 14 heures 21 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Faut-il avoir peur des applications que nous chargeons sur nos smartphones ?
il y a 14 heures 49 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

il y a 15 heures 18 min
© Sameer Al-Doumy / AFP
© Sameer Al-Doumy / AFP
mauvais placement

La droite libérale conservatrice hors les murs n’a pas encore trouvé sa nouvelle garde

Publié le 01 octobre 2019
A trop virer à droite, et chasser sur les terres trop bien protégées du Rassemblement National, Marion Maréchal risque de reproduire les erreurs de Laurent Wauquiez. Une ligne libérale, et un conservatisme moderne, lui permettraient pourtant d’offrir enfin une offre politique nouvelle.
Diplômé d'école de commerce, Nicolas Moreau a exercé en tant qu'auditeur pendant une décennie, auprès de nombreux acteurs publics, associatifs et privés.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Moreau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé d'école de commerce, Nicolas Moreau a exercé en tant qu'auditeur pendant une décennie, auprès de nombreux acteurs publics, associatifs et privés.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A trop virer à droite, et chasser sur les terres trop bien protégées du Rassemblement National, Marion Maréchal risque de reproduire les erreurs de Laurent Wauquiez. Une ligne libérale, et un conservatisme moderne, lui permettraient pourtant d’offrir enfin une offre politique nouvelle.

Ce samedi 28 septembre 2019 s’est tenue autour de Marion Maréchal la « convention de la droite », visant à établir des ponts entre les Républicains, le Front National, et leurs satellites.

Eric Zemmour, Laurent Alexandre, Robert Menard, Raphaël Enthoven et bien d’autres ont tour à tour apporté leur contribution, et l’événement s’est conclu par la présentation d’une feuille de route, sans programme défini, par Marion Maréchal.

Dans celle-ci, l’ancienne députée du Front National voit 5 défis auxquels la France devra répondre : le grand remplacement, le grand déclassement, le grand réchauffement, le grand bouleversement anthropologie et le grand affrontement des nations.

Ces 5 axes se basent sur des constats justes, mais la ligne esquissée mène Marion Maréchal dans un corner politique.

Des constats difficiles à nier

L’expression « grand remplacement » fait grincer des dents. Popularisée par Renaud Camus, et teintée d’accents complotistes, la formule d’extrême droite est pleinement assumée par Marion Maréchal. Et pour cause, elle met depuis longtemps des mots sur les résultats de la récente enquête Ipsos Sopra-Steria pour le Monde, selon laquelle 64% des sondés pensent "qu’on ne se sent plus chez soi comme avant", et 63% ressentent qu’il y a trop d’étrangers dans l’hexagone.

Par ailleurs, les témoignages des gilets jaunes, et de leurs équivalents dans le monde, ont mis en lumière cette indéniable fracture entre les gagnants de la mondialisation, dans les villes-monde, et ses perdants déclassés dans les périphéries.

Le réchauffement climatique est correctement pris en compte, tout comme les grands défis anthropologiques à venir (PMA, GPA, incidence de l’intelligence artificielle, transhumanisme…). Les thèmes internationaux ne sont pas oubliés, et s’appuientsur de bons constats sur les dysfonctionnements de l’Union Européenne et le développement des nouvelles puissances.

Cette convention de la droite aura a minima fait honneur à Charles Péguy qui écrivait : « Il faut toujours dire ce que l'on voit : surtout il faut toujours, ce qui est plus difficile, voir ce que l'on voit. »

Oser les bons constats contre le politiquement correct est une belle avancée pour une droite historiquement honteuse, mais elle ne saurait être suffisante à mettre le mouvement de Marion Maréchal sur orbite.

Un mauvais placement sur l’échiquier politique

L’Histoire nous enseigne deux leçons : ne jamais envahir la Russie, et ne jamais croire que le FN est mourant. La prestation pitoyable de Marine Le Pen lors du débat présidentiel, suivie du départ de Florian Philippot et Marion Maréchal, auraient dû sonner le glas du Front National.

Celui-ci a pourtant terminé en tête des dernières élections européennes, et il a su faire surgir un nouveau visage en la personne de Jordan Bardella. Le Rassemblement National est increvable. Il sait depuis des années capter le vote contestataire, et lui prendre des voix n’est plus aussi simple qu’au bon vieux temps où le vote FN était honteux.

De l’autre côté, après la présidentielle et avant de devenir inaudible, LR s’était droitisé puis divisé en deux lignes. Les anciens Juppéistes, progressistes, sont naturellement allés rejoindre En Marche, soit directement, soit par l’intermédiaire de petits partis comme Agir ou l’UDI. Les anciens Sarkozystes, lorgnant plus volontiers sur les voix du RN, ont pour leur part accompagné l’échec de Laurent Wauquiez. La ligne Fillon, libérale et conservatrice, a été reniée dès les élections législatives de 2017 par un François Baroin peu inspiré, et les Fillonistes sont retournés errer dans le néant.(Cette ligne oubliée a pourtant fait 20% à la présidentielle, malgré les tonnes de purin déversées sur son candidat pendant des mois…)

L’échec de Laurent Wauquiez, concrétisé par le score de François-Xavier Bellamy aux européennes de 2019 (8,5%), aurait dû en principe décourager quiconque de s’aventurer à nouveau sur une ligne trop proche du FN, teintée de catholicisme bourgeois. C’est pourtant ce chemin que Marion Maréchal arpente, en s’opposant à la PMA pour des raisons « conservatrices », et en s’installant franchement à droite.

Chercher à réunir toute la droite face à un large centre est parfaitement logique. Mais dans le détail, à se placer sur la même ligne que Laurent Wauquiez, la logique veut que le destin de Marion Maréchal soit le même.

Assumer son libéralisme

Lorsqu’elle remet en cause la toute-puissance de l’Etat, qu’elle recommande de baisser les impôts pour les entreprises, ou qu’elle propose de recentrer la dépense publique sur le régalien (police, justice, armée, diplomatie, collecte de l’impôt), Marion Maréchal a des accents libéraux, et ses ouailles applaudissent le discours.

Pourtant, prononcer le mot « libéralisme » lui est impossible tant celui-ci a été sali ;au premier chefpar les intervenants précédents, fustigeant un « néolibéralisme » qu’ils seraient bien incapables de définir si on leur demandait.

Tout l’art de Marion Maréchal consiste maintenant à défendre les valeurs libérales sans jamais le reconnaitre.On pourrait pourtant rêver à une réhabilitation à droite du libéralisme, la philosophie de Locke et Montesquieu, de Bastiat et Tocqueville, de Revel et Aron, de Churchill, de la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, des Lumières, de la liberté et de l’égalité en droits…

Le libéralisme se marie du restetrès bien au concept de nation que Marion Maréchal cherche à réhabiliter. Celle-ci marque une volonté de vivre-ensemble qui est la condition sine qua non du fonctionnement du libéralisme. 

Cela permettrait également aux plus identitaires de connaitre enfin les tenants de cette identité qu’ils cherchent désespérément. De ces gens qui invoquent un combat de civilisations sans savoir que la civilisation occidentale, par le libéralisme des Lumières, a concrétisé les apports de Jérusalem, d’Athènes et de Rome.

Comment peut-on décemment se définir comme occidental et nier ce libéralisme qui en est l’esprit civilisationnel ?

Conservateurs, pas réactionnaires

L’autre erreur commise par Marion Maréchal est de ne pas saisir les nuances sur l’opposition entre progressisme et conservatisme.

Face à un progressisme devenu fou, qui pense que toute innovation est un progrès, la réponse n’est pas dans l’immobilisme et le refus de tout changement. Entre les progressistes et les réactionnaires, il existe un courant, qu’on devrait nommer « conservatisme », qui accepte le changement à condition que la société y soit prête, comme pour le mariage homosexuel.

Les progressistes veulent utiliser la puissance de l’Etat pour forcer une société à changer, quand les réactionnaires veulent utiliser cette puissance pour empêcher tout changement. Entre les deux, les conservateurs laissent la société changer si elle est prête pour cela.

Ce conservatisme est celui de l’héritage. Celui de la transmission. Celui de la protection des paysages. Celui de l’entretien du patrimoine. Celui de l’acceptation de l’Histoire. Celui de l’acceptation du changement. Celui des évolutions en douceur.

Le conservatisme n’est pas catholique et réfractaire au changement. Nous ne sommes pas l’Espagne. Nous ne sommes pas la Pologne. Nous sommes un pays laïque depuis un siècle, dans lequel la religion ne fait plus recette depuis longtemps. Aligner le conservatisme sur des valeurs archaïques, c’est le trahir. C’est appeler « conservatisme » ce qui n’est que réaction.

Et ce conservatisme, qui est invoqué par tous mais appliqué par aucun, a son rôle à jouer dans la société qui vient. Dans un monde de plus en plus postmoderne, où la logique s’efface, où l’expérience est préférée à l’expertise, et où les croyances sont préférées aux faits, le conservatisme doit devenir l’outil de protection et de transmission des valeurs de la modernité, de croyance en la science, au progrès technique, à la rationalité.

Ce conservatisme demain sera celui qui saura accepter le mariage homosexuel mais refuser la GPA, accepter le progrès technique mais refuser le massacre des paysages, accepter la nouveauté tout en entretenant son patrimoine vernaculaire.

Ce conservatisme sera moderne, faute de quoi Marion Maréchal risque de devenir la CGT de la droite, réfractaire au changement et immobiliste par principe, à la fois sourde et inaudible.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

04.

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 04/10/2019 - 21:46
Le réchauffement climatique est correctement pris en compte,
Déjà tout est dit et on arrête la lecture: on ne s'est pas abonné au Figaro
clo-ette
- 01/10/2019 - 22:48
Marion Marechal
a peut-être tort de ne pas se présenter, le prophète Attali ayant prédit une jeune femme de son âge présidente .
clo-ette
- 01/10/2019 - 13:22
certes,
mais sa tante Marine ? Il est fort possible qu'elle ait trouvé sa nouvelle garde, et les sondages la placent haut actuellement .