En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

02.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

03.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

04.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

05.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

06.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

07.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

LR : le tigre de papier

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Comeback
Ségolène Royal annonce la création d'une association politique en vue de 2022
il y a 25 min 10 sec
pépites > International
Défi planétaire
Changement climatique : 18 % des Américains n'y croient pas, contre 9 % des Européens et 1 % des Chinois
il y a 2 heures 13 min
pépites > Politique
Maintien
Cote de confiance : lègere hausse pour Emmanuel Macron en janvier
il y a 3 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amazon, main basse sur le futur" : Amazon nous promet la lune mais à quel prix ? Enquête instructive sur un mastodonte.

il y a 4 heures 8 min
décryptage > France
Baisse

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

il y a 6 heures 15 min
décryptage > Politique
Ils ont le plus grand respect l’un pour l’autre

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

il y a 6 heures 37 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Quand la religion sert de justification à la violence contre les femmes : pour en finir avec la gynépathie

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : la cruelle absence de vision et le manque de réel projet au sein du ministère de la Santé

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Europe
Basculement

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

il y a 7 heures 10 min
décryptage > Politique
Alternative

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

il y a 7 heures 28 min
pépites > France
Bout du tunnel
Paris : le syndicat Unsa-RATP suspend la grève, le trafic du métro devrait fortement s'améliorer lundi
il y a 1 heure 4 min
light > Insolite
Disparition
L'homme le plus petit du monde, qui mesurait 67 cm, est décédé
il y a 2 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amertume Apache, Une aventure du Lieutenant Blueberry" : Le renouvellement d’un mythe

il y a 4 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
Soirée perturbée
Emmanuel Macron évacué d'un théâtre où tentaient d'entrer des manifestants
il y a 5 heures 22 min
décryptage > International
Régime autoritaire

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

il y a 6 heures 25 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La laïcité et le féminisme : les deux atouts de la société française pour lutter contre l'obscurantisme religieux

il y a 6 heures 46 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Gilets jaunes : les perspectives concrètes pour le mouvement après la phase insurrectionnelle

il y a 6 heures 47 min
décryptage > France
La réalité dépasse la caricature

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

il y a 6 heures 59 min
décryptage > International
Retournement

Les trois locomotives de l’économie américaine qui avaient combattu Donald Trump s’allient désormais à lui pour sa réélection

il y a 7 heures 23 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles
il y a 7 heures 37 min
11 septembre, 18 ans après

Terrorisme : l’intensité de la menace perçue par les Français recule nettement

Publié le 11 septembre 2019
Un sondage exclusif Ifop pour Atlantico réalisé après les attaques aux couteaux de ces derniers jours.
L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Kraus est Directeur des études politiques au département Opinion de l'Ifop.   
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ifop
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.
Voir la bio
François Kraus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Kraus est Directeur des études politiques au département Opinion de l'Ifop.   
Voir la bio
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sondage exclusif Ifop pour Atlantico réalisé après les attaques aux couteaux de ces derniers jours.

Atlantico : Les attentats du 11 septembre 2001 ont dix-huit ans aujourd’hui. A cette occasion, l’IFOP a réalisé une étude pour Atlantico sur la perception du niveau de menace terroriste en France. Quelles sont les grandes évolutions dans la perception de cette menace depuis 2001 ?

François Kraus : On voit bien que par rapport à 2001, année où on a commencé à mettre en place ces baromètres, la perception de la menace terroriste reste très élevée. Cependant, depuis novembre 2017, on a un tassement du sentiment d’une menace terroriste élevée en France. Cela rejoint l’oubli progressif de ce dramatique anniversaire, et cela vient aussi probablement d’un traitement médiatique moins important de ces dates. L’anniversaire du 13 novembre 2015 est de moins en moins exposé médiatiquement, de la même manière, de même que l’attentat contre Charlie Hebdo, qui est moins consensuel dans l’opinion. L’absence de traitement médiatique fort autour de ces anniversaires conduit naturellement à réduire le sentiment de menace terroriste. Ce qu’il faut regarder en premier lieu dans ce sondage, c’est l’élément « sentiment d’une menace très élevée » dont le niveau est aujourd’hui de 18% des sondés. C’est trois fois inférieur à ce qu’on pouvait observer il y a deux ans.

C’est à partir du moment où le terrorisme de masse a touché la France, c’est-à-dire à partir de janvier 2015 que le sentiment d’une menace très élevée a vraiment surgi. Auparavant, la menace était ressentie, notamment depuis 2012 avec l’affaire Merah, mais elle n’avait pas atteint ce stade de 2015. En une semaine en janvier 2015, le sentiment d’une menace très élevée est passé de 18% des sondés à 49% des sondés. Après cette période, on était dans des seuils très élevés jusqu’à novembre 2017 où il y a eu décroissance.

Alain Rodier : La date clé, elle est très simple, c’est 2015, avec les attentats en France. Jusqu’à 2015, personne n’avait vraiment conscience de cette menace terroriste djihadiste d’origine salafiste. Le premier attentat contre Charlie Hebdo, c’était Al-Qaida qui l’avait programmé, et les deuxièmes, ceux de novembre, venaient de Daech. Il est évident qu’à ce moment-là, les Français se sont sentis menacés, parce que, quand des actions violentes se passent outre-mer, ils ne se sentent pas directement visés. Tous les autres attentats n’ont fait que développer cette crainte de l’attentat terroriste en France, jusqu’il y a peu.

Le 11 septembre est en partie oublié par rapport à ces dates de 2015. La nature de la mémoire humaine fait qu’on a tendance à oublier. Les nouvelles générations ont oublié ce qui s’est passé à ce moment-là. Elles le savent historiquement, mais l’évènement est entré dans l’Histoire sans qu’il renvoie à une réalité dramatique. La date qui a remplacé le 11 septembre dans la mémoire collective, ce sont les dates de 2015.

Dans quelle mesure la perception de la menace a-t-elle changé avec l'évolution de la nature de la menace ?

Alain Rodier : En janvier et en novembre 2015, les commandos avaient été préparés à l’extérieur. C’était une menace commanditée, préparée par des acteurs extérieurs. Ensuite on a eu une série d’attentats qui ont été le fait de gens qui n’avaient jamais été à l’étranger mener le djihad. Les derniers attentats ont été commis par des gens qui ont répondu à des appels au meurtre sur les réseaux sociaux et qui passent à l’action en faisant allégeance à Daech d’une manière ou d’une autre, mais de façon à ce que Daech puisse ensuite revendiquer l’action, bien qu’en termes de logistique et de préparation, l’organisation ne soit par intervenue directement. C’est l’attentat de Nice, les attaques au couteau. Il est évident qu’il y a eu, suivant les attentats de 2015, il y a eu une montée des inquiétudes beaucoup plus importantes au sein de la population française, parce que les méthodes étaient celles de commandos extrêmement préparés, et que les images de guerre en plein Paris tournaient sur les chaînes de télévision.

François Kraus : C’est à partir du moment où le terrorisme de masse a touché la France, c’est-à-dire à partir de janvier 2015 que le sentiment d’une menace très élevée a vraiment surgi. Auparavant, la menace était ressentie, notamment depuis 2012 avec l’affaire Merah, mais elle n’avait pas atteint ce stade de 2015. En une semaine en janvier 2015, le sentiment d’une menace très élevée est passé de 18% des sondés à 49% des sondés. Après cette période, on était dans des seuils très élevés jusqu’à novembre 2017 où il y a eu décroissance.

Comment expliquer que la perception d’une menace élevée soit de moins en moins importante ?

François Kraus : Depuis les attentats de Nice, la nature de la menace a changé. C’est l’amateurisme qui semble réunir toutes les attaques terroristes qui ont lieu à partir de ce moment-là. Les attaques au couteau, à Paris ou à Villeurbanne, les attentats ratés, donnent le sentiment que la menace de masse, que le terrorisme armé et organisé est de moins en moins présent. Depuis l’attentat de juillet 2016, on est sur une baisse lente mais qui semble constante de ce sentiment de la menace.

Alain Rodier : Il y a deux grandes organisations qui organisent le terrorisme islamiste : Al-Qaida et Daech de l’autre. Ces deux organisations ont d’autres soucis à l’heure actuelle que déclencher des opérations commanditées en Europe et en Occident. Al-Qaida s’en était rendu compte avant, Daech un peu après : quand un attentat est déclenché en Occident, il y a forcément une réaction. En fin de compte, à terme, le bénéfice est discutable. Si cela marque les opinions publiques sur le coup, cela ne renverse par les gouvernements, cela ne provoque pas de révoltes intérieures, mais cela provoque ces pays qui réagissent et qui essaient de neutraliser la menace à la base. Donc, sans crier victoire (bien au contraire, parce qu’Al-Qaida et Daech sont encore extrêmement actifs), il n’est pas de leur intérêt de déclencher une opération d’envergure en Occident. Cela explique qu’on soit dans une période de danger intérieur : cela n’exclue pas d’une initiative individuelle. Il ne s’agit pas de loups solitaires, parce que les nouveaux terroristes appartiennent à un environnement qui les prépare à l’acte terroriste. Nous risquons toujours d’avoir des actions de groupuscules isolés qui agissent à leur initiative en suivant les ordres passés sur internet. C’est ce qui explique que la menace soit perçue de manière totalement différente.

Est-ce que ce phénomène a des conséquences politiques ? Lesquelles ?

François Kraus : Dans l’opinion, ce genre de sentiment de menace est souvent en faveur du parti de l’ordre et favorise donc la droite, républicaine ou non. La droite peut donc profiter de ce genre de sentiments de menace élevée dans la mesure où c’est elle qui met en avant des dispositifs judiciaires, législatifs et policiers qui luttent contre le terrorisme. A l’inverse, les soutiens de la gauche, au nom de la défense des droits de l’homme et des libertés individuelles, sont plutôt hostiles à tout dispositif contraignant les libertés en faveur d’une surveillance des terroristes islamistes. C’est un clivage qui a beaucoup compté, notamment après Charlie. Après le 13 novembre, le débat était un peu moins fort. Mais aujourd’hui, depuis que la loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme de 2017, qui a mis fin à l’état d’urgence en mettant un certain nombre de dispositifs administratifs pour lutter contre le terrorisme, il y a moins de débat politique. Les grands médias traitent de moins en moins la question du terrorisme en France si ce n’est sous une forme de faits divers, où sont mis en avant le caractère psychiatrique ou le destin individuel qui serait à l’origine du terrorisme. C’est ce qui s’est passé après Villeurbanne, l’acte n’ayant pas été présenté par les terroristes et les médias comme un acte de terrorisme.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

02.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

03.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

04.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

05.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

06.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

07.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

LR : le tigre de papier

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 12/09/2019 - 09:23
braves français
Si les médias n'en parlent plus, il en va de même pour les immigrés clandestins qui nous envahissent, ils n'y pensent plus.
Retour au sports, aux people, à la transition écologique et au progrès sociétal .....
Mais l'islamisme continue de gagner du terrain avec l'aide des collabos d'une certaine gauche et des associations.
La soumission (chercher la traduction en arabe) chaque jour progresse, dormez braves gens.
assougoudrel
- 11/09/2019 - 09:56
Quand un village a été inondé par
des crues diluviennes, les pompiers disent que cela recommencera un jour ou l'autre, ce qui est vrai. Il est est criminel de dire que les français pensent que l'intensité de la menace recule. Il faudrait qu'il y ait beaucoup moins de personnes indésirables en France, mais il suffit d'un ou de quelques individus pour faire des dégâts considérables. Donc, Comme le danger diminue, Macron peut réduire les effectifs de sa garde personnelle qui est la même qu'une Compagnie d'Infanterie (environ 150 hommes).