En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

Comment l’imaginaire occidental a réinventé la Rome antique

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 6 heures 5 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 6 heures 35 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 7 heures 28 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 8 heures 13 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 12 heures 27 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 12 heures 48 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 13 heures 20 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 14 heures 15 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 14 heures 17 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 6 heures 18 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 6 heures 46 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 7 heures 56 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 8 heures 25 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 9 heures 21 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 12 heures 37 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 13 heures 8 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 14 heures 18 min
© Flickr
© Flickr
Vision

Pourquoi le capitalisme d’aujourd’hui ferait hurler Adam Smith

Publié le 05 septembre 2019
La critique du capitalisme est de plus en plus courante dans la sphère politique et médiatique. Adam Smith, s'il revenait sur Terre, serait-il surpris par l'état du monde et de nos économies ?
Erwann Tison est le directeur des études de l’Institut Sapiens. Macro-économiste de formation et diplômé de la faculté des sciences économiques et de gestion de Strasbourg, il intervient régulièrement dans les médias pour commenter les actualités liées...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwann Tison
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwann Tison est le directeur des études de l’Institut Sapiens. Macro-économiste de formation et diplômé de la faculté des sciences économiques et de gestion de Strasbourg, il intervient régulièrement dans les médias pour commenter les actualités liées...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La critique du capitalisme est de plus en plus courante dans la sphère politique et médiatique. Adam Smith, s'il revenait sur Terre, serait-il surpris par l'état du monde et de nos économies ?

Atlantico : Si Adam Smith revenait sur terre, qu’est-ce qu’il trouverait surprenant dans nos économies ?

Erwann Tison : C’est un sujet sur lequel  les économistes qui défendent le libéralisme devraient en effet se pencher, parce qu’Adam Smith serait sans doute surpris par ce qu’on a compris de sa pensée d’une part, et par le fonctionnement de ce qu’on appelle l’économie libérale d’autre part. Quand on regarde comment le capitalisme et le libéralisme ont été pensés il y a 250 ans, il y a eu un dévoiement pour trois raisons.

Il y a d’abord une mauvaise interprétation de ce qu’est le moteur du capitalisme. Dans De la richesse des nations, Adam Smith a certes théorisé l’idée selon laquelle chacun est mu par son égoïsme, mais cette condition est rééquilibrée par l’existence de la main invisible, qui se charge d’accorder les égoïsmes de chacun. Ce que les gens oublient, c’est qu’Adam Smith a aussi mis en avant dans la Théorie des sentiments moraux que chaque individu n’est pas mu que par son égoïsme mais par une plus forte empathie que ne l’est son égoïsme. On est mu par la recherche du profit social, par le fait de vouloir faire du bien autour de soi.

Dans un second temps, les économistes libéraux auraient du mal à reconnaître l’économie libérale telle qu’elle fonctionne aujourd’hui. Aujourd’hui on a des Etats qui veulent réguler le capitalisme, et qui veulent imposer une vision du libre-échange. Si on lit par exemple Pierre le Pesant de Boisguilbert, qui est un des premiers économistes français, contemporain de Louis XIV. Il a défini l’essentiel de la théorie libérale, en observant le fonctionnement de l’économie de marché la plus simple. Selon lui, la recherche de régulation d’une économie par l’Etat est tout à fait néfaste et il a par conséquent eu l’idée du laissez-faire. L’économie ne serait prospère selon lui que sur la base du libre-échange. 

Enfin la concentration monopolistique serait aujourd’hui une surprise pour les libéraux. Sans rentrer dans des considérations sur la concurrence pure et parfaite et l’atomicité des acteurs, force est de constater qu’il y a une énorme concentration d’entreprises sur la data par exemple, avec les géants du numérique par  exemple. Ces concentrations peuvent être éphémères mais nuisent à la promesse capitaliste. Cette concentration restreint les possibilités de chacun d’avoir accès au libre-échange. Le libre-échange est une formidable opportunité de sortir de la pauvreté pour tous. Mais l’hyper-concentration restreint cette opportunité.

Sur ces deux derniers éléments, comment expliquer qu’on se soit éloigné des recommandations de la théorie libérale ?

Le pouvoir politique doit se contenter de régner et non de gouverner, selon les physiocrates. Le roi doit se contenter de protéger les frontières et de garantir la sécurité des citoyens. Le problème c’est que l’Etat a une tradition interventionniste presque maladive : tout ressort du régalien selon ses serviteurs. Il faut réguler n’importe quelle activité. Il y a une cupidité dans cette recherche de normalisation et de régulation.

A propos de la concentration des entreprises, certes elle est néfaste, mais elle n’est pas irrémédiable. Comme je l’ai dit, les géants d’aujourd’hui ne seront peut-être pas les géants de demain. A quoi peut-on l’imputer ? Justement, c’est peut-être au manque de liberté économique.  On ne laisse peut-être pas assez de liberté aux petits entrepreneurs, et cela crée des effets de rente pour les géants.

La critique du capitalisme est devenue une antienne politique et médiatique. Qu’est-ce qui explique cette critique ?

On assiste en effet à une remise du capitalisme et du libre-échange. Il est bien de convoquer l’histoire pour comprendre  ce qui est en jeu aujourd’hui. Quand on assiste au débat qui existe aujourd’hui sur la question du poids relatif de la sphère financière et de la sphère réelle, avec l’idée que cette-dernière n’est pas assez valorisée, on peut se référer à un débat qui a eu lieu à la transition entre mercantilistes et physiocrates. Le point de divergence qui existait entre ces deux mouvements intellectuels est que les mercantilistes estimaient qu’il n’existait que deux richesses, l’or et la nation, et les physiocrates estimaient que les richesses étaient : les vêtements, l’éducation et l’habitat. On assiste sûrement à un débat du même genre entre ceux qui défendent un capitalisme plutôt financier, où la richesse c’est la valorisation, et ceux qui ont une vision plus libérale et matérielle de ce qu’est le capitalisme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

Comment l’imaginaire occidental a réinventé la Rome antique

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires