En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 32 min 8 sec
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 1 heure 52 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 4 heures 17 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 6 heures 29 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 7 heures 33 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 8 heures 34 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 9 heures 14 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 11 heures 7 min
décryptage > France
Voeux dangereux

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

il y a 12 heures 6 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 1 heure 15 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 2 heures 33 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 4 heures 53 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 7 heures 3 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 7 heures 59 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 9 heures 2 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 9 heures 24 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 10 heures 25 min
décryptage > International
Exemple taïwanais

Taïwan : les leçons médicales et politiques d’une stratégie réussie face au Coronavirus

il y a 11 heures 24 min
décryptage > Politique
Impact de la crise sanitaire

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

il y a 12 heures 22 min
© MARTIN BERNETTI / AFP
© MARTIN BERNETTI / AFP
Protection de la vie sauvage

Pourquoi les législations contre la chasse aux trophées sont une fausse bonne idée

Publié le 31 août 2019
En réponse à une proposition de moratoire sur la chasse aux trophées, des biologistes ont publié une tribune dans Science signalant les conséquences négatives que cette interdiction pourrait avoir. Amy Dickman, l'une des signataires, nous répond.
Le Dr Amy Dickman est biologiste à l'université d'Oxford. Elle est spécialisée dans la préservation des espèces menacées dans des zones habitées et dans la résolution des conflits entre humains et faune sauvage.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Amy Dickman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Dr Amy Dickman est biologiste à l'université d'Oxford. Elle est spécialisée dans la préservation des espèces menacées dans des zones habitées et dans la résolution des conflits entre humains et faune sauvage.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En réponse à une proposition de moratoire sur la chasse aux trophées, des biologistes ont publié une tribune dans Science signalant les conséquences négatives que cette interdiction pourrait avoir. Amy Dickman, l'une des signataires, nous répond.

Atlantico : Dimanche 18 août, une cinquantaine de députés ont publié une proposition de moratoire pour interdire la chasse aux trophées, et vous leur répondez, avec d'autres biologistes, dans une tribune publiée dans Science le 30 août (à lire ici, en anglais), expliquant que cela aurait un impact négatif sur la biodiversité. Si l'on ne parle que des animaux tués, quel est l'impact de ce type de chasse sur les populations d'animaux sauvages en Afrique ?

Amy Dickman : L'impact de la chasse au trophée dépend beaucoup de la façon dont elle est gérée. Une chasse au trophée mal gérée a un impact négatif sur certaines populations individuelles, mais une chasse au trophée bien gérée a également un impact positif sur d'autres populations. Il est également important de garder à l'esprit le tableau d'ensemble et ce qui pourrait se produire en l'absence de chasse au trophée. Les experts s'entendent pour dire que les principales menaces qui pèsent sur des espèces comme les lions sont la perte d'habitat, le collettage de la viande de brousse et les conflits avec les humains. En offrant une incitation économique au maintien de l'habitat faunique, la chasse au trophée peut en fait réduire ces menaces majeures. S'il y a un risque très réel que la chasse au trophée soit arrêtée sans une meilleure alternative pour maintenir l'habitat des animaux et fournir des revenus, il y aura des conséquences négatives importantes tant pour les gens que pour la faune. Il est également important que ces décisions soient prises par les pays et les communautés affectés, et non imposées par des étrangers qui ne comprennent peut-être pas les réalités de la conservation de la faune africaine sur le terrain.  

Certains commentateurs insistent sur les effets positifs de la chasse au trophée : économiquement, par exemple, elle permettrait de soutenir des réserves naturelles. Dans quelle mesure ces arguments sont-ils valables ?

Oui, la chasse au trophée et le phototourisme constituent d'importantes sources de revenus en raison de la présence de la faune, souvent dans des collectivités éloignées et marginalisées. Ni les unes ni les autres ne génèrent suffisamment d'argent pour protéger la plupart des réserves d'espèces sauvages africaines, et la suppression d'une source importante de revenus, comme la chasse au trophée, sans la remplacer, risque fort d'aggraver la situation. Les gens suggèrent souvent que le tourisme photographique pourrait être remplacé dans les zones de chasse aux trophées, mais malheureusement ce n'est pas viable dans de nombreux endroits. Nous avons besoin de modèles nouveaux et additionnels de financement de la conservation, mais si nous supprimons une source de financement avant qu'elle ne soit développée, l'habitat faunique risque d'être converti à d'autres utilisations des terres, comme l'immobilier ou l'agriculture, ce qui aura des répercussions négatives majeures sur la faune.

Vous avez travaillé sur les relations entre les lions et les peuples autochtones en Afrique. Diriez-vous que la plus grande menace pour la faune africaine vient de ces populations, plus que de la chasse au trophée ?  

D'après mon expérience, la plus grande menace est que même si les espèces comme les lions ont une immense valeur mondiale, nous ne parvenons pas à traduire cette valeur au niveau local. Les populations locales supportent tous les coûts de l'entretien des lions sauvages, qui sont des espèces difficiles et dangereuses à côtoyer. Cela conduit souvent à des niveaux de mise à mort beaucoup plus élevés que ceux qui se produiraient lors d'une chasse au trophée. De même, les pays qui ont des lions supportent des coûts énormes pour l'entretien des parcs et d'autres réserves fauniques afin de les conserver. Il est insoutenable de s'attendre à ce que cette situation se maintienne, étant donné les énormes pressions économiques et démographiques que subissent les pays africains. Par conséquent, la communauté internationale doit fournir beaucoup plus de soutien et de financement pour la conservation en Afrique et ailleurs. Malheureusement, l'interdiction de la chasse au trophée sans offrir une alternative viable risque de miner la prise de décision en Afrique, de priver les communautés locales de leur pouvoir, de réduire les revenus tirés de la présence de la faune et de nuire à la conservation de la faune. Il est important que les pays et les communautés concernés prennent ces décisions, et qu'en tant que communauté internationale, nous œuvrions tous ensemble à un avenir plus positif pour les populations et la faune.  

Êtes-vous le seul à défendre ces positions ? Comment comprendre l'action des députés dans ce contexte ?

Non, je ne suis pas le seul - l'autorité mondiale de protection de la nature, l'UICN, a elle-même conclu que la chasse au trophée peut être bénéfique pour la population et la faune sauvage, et que de nombreuses mesures devraient être prises avant que des interdictions soient envisagées. Beaucoup d'autres scientifiques de la conservation partagent également ma position, et les représentants de la communauté sont très préoccupés par les impacts négatifs de l'interdiction de la chasse au trophée. Les actions des députés européens sont très compréhensibles ici - la plupart des gens, moi y compris, sont écoeurés par les images de chasse aux trophées, et les gens supposent (souvent à tort) qu'elle doit représenter une menace pour les espèces sauvages en danger. Cependant, les députés et d'autres personnes ne se rendent généralement pas compte que l'arrêt de la chasse au trophée sans l'élaboration d'une solution de rechange viable risque en fait d'entraîner un plus grand nombre d'animaux pris au piège, empoisonnés et abattus. Ces meurtres ne seront pas sur les réseaux sociaux, mais ils seront très dommageables pour le bien-être et la conservation des animaux. C'est pourquoi nous devons agir avec prudence, en prenant des décisions fondées sur des preuves plutôt que sur l'émotion, et examiner où la chasse au trophée pourrait être substituée de façon viable, et où nous devons la tolérer jusqu'à ce qu'une meilleure alternative soit développée.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires