En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

02.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

03.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

04.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

05.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

06.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

07.

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

ça vient d'être publié
pépites > High-tech
Apple Pay
2020 : 99 % des cartes françaises seront compatibles Apple Pay
il y a 2 heures 46 min
pépite vidéo > Media
Un bad buzz
Rognée d'une photo officielle : Vanessa Nakate dénonce un acte raciste
il y a 5 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dépendances" : une pièce de théâtre où la fratrie est mise en avant

il y a 8 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Là où chantent les écrevisses" : un roman qui a déjà conquis 4 millions de lecteurs

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Santé
Un nouveau débat ?

Fongicides : ces lanceurs d’alerte qui plombent les débats scientifiques

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 11 heures 19 min
décryptage > High-tech
Adieu l'intimité !

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

il y a 11 heures 39 min
décryptage > Economie
Attention !

Alerte au Coronavirus sur l’économie mondiale : une panique planétaire couve sur les marchés

il y a 12 heures 10 min
décryptage > Politique
Un parti à bout de souffle ?

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

il y a 12 heures 47 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Coronavirus : l'OMS fait évoluer son évaluation de la menace en la qualifiant "d'élevée" à l'international
il y a 1 jour 9 min
pépites > Politique
Et après ?
Brexit : Quelles sont les démarches que les Français devront effectuer pour se rendre en Grande-Bretagne ?
il y a 3 heures 35 min
pépites > Santé
Conoravirus
Coronavirus : comment les Français atteints du virus sont-ils pris en charge sur le territoire ?
il y a 6 heures 20 min
décryptage > Politique
C'est grave docteur ?

Et Benjamin Griveaux dérailla gravement à la gare de l'Est…

il y a 8 heures 39 min
décryptage > Politique
Nouvelle technologie

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

il y a 9 heures 29 min
décryptage > Politique
Lendemains qui déchantent

L’Europe face à une gueule de bois post Brexit

il y a 10 heures 31 min
décryptage > Santé
Le fugitif

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Société
Inquiiétude

De l’inquiétant au dramatique : ces réalités diverses qui se cachent derrière le chiffre global de la hausse des actes racistes et xénophobes

il y a 11 heures 54 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit à J-4 : Boris Johnson doit tout changer pour que rien ne bouge

il y a 12 heures 20 min
pépite vidéo > Social
Aucune réponse du gouvernement
Eric Drouet se confie sur sa décision de se retirer du mouvement des Gilets jaunes
il y a 23 heures 28 min
pépites > Politique
Officialisation
Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, s’engage dans la campagne des municipales et sera tête de liste à Tourcoing
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Réveil en sursaut ?

Le G7 signera-t-il la fin du rêve éveillé d’Emmanuel Macron ?

Publié le 24 août 2019
Emmanuel Macron veut consacrer le G7 à la question des inégalités économiques, du réchauffement climatique, des nouveaux dangers numériques et des nouveaux enjeux fiscaux avec les GAFA. Des points qui pourraient diviser considérablement les sept états présents.
Barthélémy Courmont est maître de conférences à l’Université catholique de Lille, et directeur de recherche à l’IRIS, où il est en charge du programme Asie-Pacifique. Il dirige la collection Asia Focus à l’IRIS, et a publié de nombreux ouvrages, dont L...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barthélémy Courmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barthélémy Courmont est maître de conférences à l’Université catholique de Lille, et directeur de recherche à l’IRIS, où il est en charge du programme Asie-Pacifique. Il dirige la collection Asia Focus à l’IRIS, et a publié de nombreux ouvrages, dont L...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Macron veut consacrer le G7 à la question des inégalités économiques, du réchauffement climatique, des nouveaux dangers numériques et des nouveaux enjeux fiscaux avec les GAFA. Des points qui pourraient diviser considérablement les sept états présents.

Atlantico : Le thème principal choisi pour ce G7 est la lutte contre les inégalités. L'institut Montaigne a sorti une note sur ce sujet à l'occasion du G7 : elle reprend les conclusions de Branko Milanovic, qui a distingué les inégalités (croissantes) dans les pays occidentaux des inégalités internationales en diminution. Ce thème choisi par Emmanuel Macron n'est-il pas le plus à même de créer un fossé entre les dirigeants des pays développés ?

Barthélémy Courmont  : A l’occasion de la rencontre des ministres des affaires étrangères du G7 à Dinard et à Saint-Malo les 5 et 6 avril, la lutte contre les inégalités fut énoncée comme le principal thème du G7, et une session spécifique a été consacrée à l’Afrique, pendant laquelle les ministres ont évoqué la mobilisation de la communauté internationale pour soutenir les opérations africaines de paix et pour lutter contre les trafics au Sahel. La réduction des inégalités entre les femmes et hommes a été au centre des discussions, qu’il s’agisse de la protection des femmes contre les violences sexuelles dans les conflits ou du renforcement du rôle des femmes dans les processus de paix et le règlement des crises. En clair, la question des inégalités s’attache à la fois à l’identification des déséquilibres entre pays riches et pauvres, ce qui justifie la présence de pays africains au sommet ; mais aussi aux inégalités au sein des sociétés. Ces questions peuvent diviser quant à l’urgence des mesures qui doivent être adoptées, mais elles n’en constituent pas moins un socle universel, en vertu des instances des Nations unies. Si fossé il y a parmi les membres du G7, ceux qui portent un discours minimisant l’urgence de lutter contre les inégalités devront l’assumer en leur âme et conscience.

La question fiscale sera abordée au cours du G7. Emmanuel Macron a fustigé mardi « le statut de paradis fiscal permanent » des géants de la Tech. Peut-il convaincre de la pertinence d'une taxation des GAFA ?

Autant la lutte contre les inégalités est inscrite au programme des discussions et fut préparée depuis des mois par les Etats participant au sommet, autant le contexte international actuel invite à la prudence quant à l’omniprésence d’autres thématiques, moins consensuelles, qui seront abordées par les chefs de gouvernement. Nous pouvons par exemple mentionner les guerres commerciales, mais aussi en effet la « taxe GAFA » récemment adoptée en France pour taxer les activités des géants du numérique, et qui fut fortement critiquée par l’administration Trump. A l’occasion du G7 finances à Chantilly (17 juillet 2019), le ministre français de l’économie et des finances, Bruno Le Maire, est revenu sur ce point pour clarifier la position française et justifier la pertinence de cette mesure, notamment en expliquant que si les membres du G7 ne peuvent s’entendre sur cette question, ce sera encore plus difficile au sein de l’OCDE. C’est pourquoi il est important de noter la présence à Biarritz de représentants de la société civile, identifiés sous l’appellation de groupes d’engagement du G7 : les jeunes (Youth 7), les femmes (Women 7), les organisations non gouvernementales (Civil 7), les syndicats (Labour 7), les employeurs (Business 7), les centres de recherche (Think tank 7), les académies des sciences (Science 7), les avocats (Avocats 7) et les universités (University 7). Dans les faits, il ne faut aps se faire d’illusion sur la possibilité de voir Emmanuel Macron convaincre Donald Trump à l’occasion du sommet de Biarritz. Mais est-ce vraiment l’objectif ? Si les autres membres se rangent à la position de Paris et que les Etats-Unis sont isolés, ce sera un succès pour le président français.

La responsabilité des GAFA ne s’arrête cependant pas aux questions fiscales. Les ministres de l’Intérieur du G7 ont décidé lors d’un sommet préparatoire à Paris les 4 et 5 avril de renforcer leurs exigences vis-à-vis des plateformes et réseaux sociaux de l’Internet afin qu’ils retirent les contenus à caractère terroriste mis en ligne. Ces contenus contribuent en effet à la radicalisation et à la conduite d’attentats. Les représentants de Facebook, Twitter, Google et Microsoft ont été invités à participer à la discussion. Les membres du G7 leur ont demandé de perfectionner leurs logiciels empêchant automatiquement la publication de contenus terroristes déjà connus, mais aussi de mettre en place des protocoles d’urgence afin de retirer sur le champ des contenus terroristes dont la diffusion pourrait devenir virale. Dans ce contexte, la taxation des GAFA ne constitue qu’une des facettes des dossiers qui seront abordés sur le numérique.

Emmanuel Macron a lancé l'alerte aujourd'hui concernant les feux ravageant la forêt amazonienne. Que faut-il attendre du G7 concernant les questions climatiques ?

La question climatique n’est pas inscrite au calendrier des discussions du G7 cette année, l’importance étant accordée aux inégalités et, accessoirement, à la démocratie et à la sécurité. Cependant, à la manière de la taxe GAFA, elle restera omniprésente. De même, les membres du G7 ont déjà évoqué, lors de la rencontre des ministres de l’intérieur, la lutte contre la criminalité environnementale. On peut ainsi s’interroger sur la question de la sécurité environnementale, que pourraient soulever des pays invités, africains notamment. Le Chili sera représenté à Biarritz, mais pas le Brésil, et c’est un signe. Sans doute les feux de forêt en Amazonie seront commentés, mais il est peu probable qu’ils fassent l’objet d’une position forte des membres du G7, sinon à considérer qu’il s’agit d’un acte criminel, et donc à pointer du doigt la culpabilité de Brazillia. Emmanuel Macron semble sur cette ligne, mais certainement pas Donald Trump.

Jean-Yves le Drian a accueilli les ministres de la Défense du G7 en avril dernier et a évoqué la nécessité de renforcer les démocraties face aux nouvelles menaces, notamment numériques. Y a-t-il contradiction avec la volonté affichée d'Emmanuel Macron et de Donald Trump de retour de la Russie au G8 ?

Les deux grands absents du sommet sont la Russie et la Chine. Et l’accent mis sur le renforcement des démocraties ne fait évidemment que creuser un peu plus le fossé, qu’Emmanuel Macron a tenté de réduire en accueillant Vladimir Poutine au fort de Brégançon. La même question se pose pour la Chine, tandis que les manifestations à Hong Kong exposent le slogan « un pays, deux systèmes ». La contradiction n’est ainsi pas tant dans les sujets inscrits à l’ordre du jour que dans la représentativité du G7 à échelle mondiale. Certes, la présence de l’Inde, de l’Afrique du Sud, de pays du Sahel ou encore de l’Australie donne une dimension plus internationale au sommet, mais l’absence d’acteurs incontournables en limite considérablement la portée. Emmanuel Macron et Donald Trump se retrouvent sur la nécessité de renforcer le poids de cet évènement en réintégrant la Russie, ce qui ne doit pas pas supposer une quelconque concession. La même question se pose pour la Chine. Doit-on parler d’inégalités, de sécurité, d’environnement ou encore de guerres commerciales dans un entre-soi, ou avoir le courage d’aborder ces questions de front avec des puissances qui ne sont pas sur la même ligne ? Là se trouve, au-delà de Biarritz, l’un des principaux défis du G7.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

02.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

03.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

04.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

05.

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

06.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

07.

Cette si discrète entreprise qui pourrait faire que nos vies privées ne le soient… plus jamais

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

06.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires