En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

05.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 13 heures 43 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 15 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 17 heures 56 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 19 heures 55 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 21 heures 18 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 21 heures 42 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 21 heures 42 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 22 heures 11 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 7 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 14 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 17 heures 43 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 19 heures 30 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 20 heures 47 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 21 heures 34 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 21 heures 42 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 21 heures 42 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 22 heures 7 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 22 heures 16 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 7 heures
© Pixabay
© Pixabay
C'est du propre

Les «cleanfluenceurs », ces spécialistes du ménage et du rangement qui fascinent de plus de plus de fans sur les réseaux sociaux

Publié le 10 août 2019
Au Canada, aux Etats-Unis ou encore en Angleterre la tendance des cleanfluencers monte sur Youtube ou Instagram. Le principe : usant de time lapse, ces influencers se filment en train de faire le ménage. Des vidéos qui comptabilisent des milliers de vues.
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au Canada, aux Etats-Unis ou encore en Angleterre la tendance des cleanfluencers monte sur Youtube ou Instagram. Le principe : usant de time lapse, ces influencers se filment en train de faire le ménage. Des vidéos qui comptabilisent des milliers de vues.

Atlantico : Sur Instagram, la cleanfluencer Mrs Hinch est suivie par pas moins de 2.6 millions d'abonnés. Sur son compte, des photos de sa maison parfaitement propre et rangée, des photos des produits d'entretien qu'elle utilise, des story où on peut la voir faire le ménage... Comment expliquer qu'une activité aussi banale que le ménage, bien loin des photos glamours partagées par les influencers stars traditionnels, suscitent l’intérêt de millions d'individus (et followers)?

Nathalie Nadaud-Albertini : Si l’on suit l’anthropologue Mary Douglas dans De la souillure. Essai sur les notions de pollution et de tabou, créer une séparation entre le pur et l’impur est la base des institutions, quelle que soit la société. Dans nos sociétés occidentales actuelles, du fait de la tendance à la désinstitutionalisation, nous vivons dans un monde que l’on vit comme en désordre, parce qu’il pose plus de questions qu’il ne donne de réponse. En effet, c’est à l’individu qu’incombe la charge d’inventer sa vie et de définir qui il est, alors qu’auparavant les institutions le faisaient en grande partie pour lui. Nous y avons tous gagné en liberté. Mais il arrive que cette liberté pèse, car elle oblige l’individu à plus de responsabilités et de questionnements, de sorte qu’il a le sentiment d’une société brouillée, en désordre.

Dans ces conditions, à un moment où il n’y a plus vraiment de rituels sociaux forts qui tiennent la société, c’est à chacun de s’inventer ses rituels personnels. Et regarder des gens en train de faire le ménage via les réseaux sociaux peut être vu comme une sorte de rituel par média interposé qui permet de renouer avec un partage entre le pur et l’impur, et qui par conséquent donne symboliquement le sentiment d’un ordre sociétal et institutionnel retrouvé.

Si l'idée de remettre de l'ordre dans une société de moins en moins cadrée est présente, n'y-a-t-il pas également un côté thérapeutique ? Regarder l'autre nettoyer a-t-il tendance à  relaxer ?

Oui, également. Exercer une activité manuelle comme le jardinage, le bricolage ou le ménage procure la sensation d’accommoder le monde environnant pour façonner un lieu de vie agréable et accueillant, pour soi et les siens. C’est une façon d’avoir le sentiment d’agir sur le monde, de reprendre le contrôle, d’avoir la main quand on a l’impression que les choses nous échappent ou nous dépassent.

Outre l'idée qu'un espace propre, rangé est propice à davantage de bien-être, le côté très terre à terre, simple de ces influencers qui plutôt que de partager des photos ou vidéos de vacances sur des yatchs ou de vêtements de créateurs n'est-il pas également un facteur attractif (on note également que les produits utilisés par les cleanfluencers à l'inverse des fonds de teint et poudres des ifnluenceuses beauté sont très peu chers, l'idée n'est pas d'investir dans des produits de ménage "luxe") ? 

Il y a également  un sentiment de proximité avec les cleaninfluencers, car ils montrent des choses du quotidien alors que les influencers traditionnels montrent une vie éloignée de ce que vit tout un chacun dans sa vie de tous les jours. Les cleaninfluencers peuvent en outre répondre à des questions pratiques que les gens se posent. Par exemple, j’ai beaucoup de calcaire sur une douche en ardoise, comment l’enlever sans abîmer la pierre ?

De plus, nettoyer sa maison pour la rendre agréable peut s’accommoder de moyens modestes, de sorte qu’en achetant un produit bon marché comme une bougie parfumée et en la disposant dans un intérieur propre, on peut avoir un certain sentiment de luxe, alors qu’il est impossible d’avoir ce même sentiment à peu de frais en suivant les autres influencers.

Enfin, peut-on établir un lien entre le niveau de popularité de ces comptes et photos et le succès rencontré par les mukbanger (ces youtubers qui filment en train d'avaler des quantité de nourriture) ? Alors qu'avant Youtube ou Instagram était quelque part le royaume du rêve, ne cherche-t-on pas désormais à voir des séquences de la vie de tous les jours (un peu comme la téléréalité finalement) ? 

Ce sont des phénomènes différents. Car dans le mukbang, on attend du youtuber qu’il réalise une transgression par rapport à ce qu’il est normal et habituel de faire en ingurgitant une grande quantité de nourriture. Ce sont des scènes réalisées avec des éléments du quotidien, mais on est dans le domaine du hors du commun négatif. On veut voir jusqu’où ils peuvent aller, et il y a une sorte de fascination-répulsion à regarder. Dans le cas des cleanfluencers, on cherche à regarder l’ordre et l’harmonie, dans le cas des mukbangers, on cherche à contempler le désordre. De plus, dans le cas des cleanfluencers, les followers se sentent proches des personnes qu’ils regardent parce qu’ils ont le sentiment de partager avec eux les choses du quotidien.

On cherche des choses très différentes sur Youtube ou Instagram suivant les personnes que l’on suit. Cela peut être du rêve, du hors du commun (positif ou négatif), ou du quotidien. La même personne peut d’ailleurs suivre des comptes proposant ces différents types de contenu. Elle les regardera simplement à des moments différents, en fonction de son humeur et de ses envies. 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

05.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 10/08/2019 - 22:28
Si ça peut aider les adolescents
à nettoyer leur chambre, eux qui ont les yeux en permanence sur leur smartphone, pourquoi pas? Mais tenir l'aspirateur d'une main et le téléphone dans l'autre, n'est pas chose aisée.
Anouman
- 10/08/2019 - 22:18
Ménage
Il faut croire que les gens sont devenus tellement cons qu'il leur faut des vidéos pour apprendre à faire le ménage, et même pour avoir l'idée de le faire.