En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

04.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

05.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

06.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

07.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

ça vient d'être publié
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 3 min 15 sec
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre !

il y a 38 min 1 sec
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 58 min 30 sec
pépites > Education
une prison à ciel ouvert ?
Les guerres de bandes gangrènent des lycées franciliens
il y a 16 heures 2 min
Art et nature font-ils bon ménage ?
Une forêt de 300 arbres voit le jour en plein milieu d’un stade de football
il y a 17 heures 26 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Démanteler les GAFA pour déséquilibrer le monde ? Fausse bonne idée

il y a 18 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"LECTURES D'ETE": "InQarcéré" de Jean-Pierre Marongiu

il y a 19 heures 33 min
décryptage > Science
nouvelle exoplanète k2-18B

Pourquoi la super-terre découverte par les astronomes est moins intéressante en soi que les méthodes qui ont permis de la repérer

il y a 20 heures 55 min
pépite vidéo > Justice
justice a été rendue
Condamné à 10 jours de prison pour cruauté envers un requin
il y a 22 heures 30 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La nouvelle Bataille d’Angleterre

il y a 23 heures 27 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi cette étude qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 18 min 22 sec
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore ?

il y a 45 min 50 sec
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 15 heures 11 min
light > Insolite
constante menace
Un oiseau attaque et tue un cycliste
il y a 16 heures 41 min
pépites > Politique
toujours en poche
Emmanuel Macron évalue ses ministres avec une application
il y a 18 heures 26 sec
pépite vidéo > Loisirs
Jamais deux sans trois
Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux
il y a 18 heures 55 min
light > Science
découverte scientifique
Des ingénieurs du MIT ont mis au point le matériau le plus noir de tous
il y a 20 heures 28 min
pépites > Terrorisme
Retour de tous les djihadistes en France ?
Des familles françaises de djihadistes portent plainte contre Jean-Yves Le Drian
il y a 21 heures 43 min
décryptage > Politique
analyse des résultats de votes des Régionales

Les deux France, celle qui taxe et celle qui paye

il y a 23 heures 2 min
décryptage > France
La fête hélas est finie

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

il y a 23 heures 38 min
© BORIS HORVAT / AFP
© BORIS HORVAT / AFP
A un fil

Les câbles sous-marins, talon d’Achille de l’internet mondial

Publié le 03 août 2019
À plusieurs reprises au cours des décennies précédentes, le réseau Internet a souffert de pannes ou de dysfonctionnements. En cause : la fragilisation ou la panne d'un ou de plusieurs des 380 câbles sous-marins en service dans le monde, main invisible et talon d'Achille du web.
Directeur général "Orange International Networks"
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Vuillemin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur général "Orange International Networks"
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À plusieurs reprises au cours des décennies précédentes, le réseau Internet a souffert de pannes ou de dysfonctionnements. En cause : la fragilisation ou la panne d'un ou de plusieurs des 380 câbles sous-marins en service dans le monde, main invisible et talon d'Achille du web.

Atlantico : Du séisme de magnitude 7,0 au large de la côte sud-ouest de Taïwan (2006) à l'ouragan Sandy (2012), nombreux sont les accidents et les catastrophes naturelles qui ont coupé les câbles sous-marins, provoquant des pannes et des perturbations d'Internet dans les zones concernées. Les câbles sous-marins sont-ils plus vulnérables qu'on ne le croit ? Quels risques présente cette vulnérabilité ?

Jean-Luc Vuillemin : Les câbles sous-marins sont très vulnérables, sont coupés de façon très régulière et ça n'est pas nouveau. La première coupure massive de câbles sous-marins date de 1929 suite à un tremblement de terre au large de Terre-Neuve et tous les câbles de l'époque ont été coupés. C'était à l'époque des câbles morses et il a fallu pratiquement 2 ans pour les rétablir. Ca n'a pas eu d'impact majeur, moins qu'il n'y en aurait actuellement avec les câbles actuels.

Ces câbles marins sont coupés de façon régulière, seulement les gens ne s'en aperçoivent pas en raison du fait que plusieurs câbles relient souvent les mêmes destinations (une quinzaine de câble relient l'Europe aux Etats-Unis par exemple), ce qui permet de rediriger le réseau par les autres câbles en cas de coupure.

Les cas que vous évoquez sont dus à des incidents de très grande ampleur. C'était le cas au Japon lors du séisme de 2011. A cette occasion, tous les câbles ont sauté et il était très compliqué de les réparer, personne ne voulant s'exposer à la radioactivité. Dans d'autres circonstances, c'est le manque de câbles sous-marins qui est à l'origine de coupures massives comme ce fut le cas en janvier lorsque les Iles Tonga ont perdu leur unique câble et ont été privés d'internet durant 12 jours.

Lorsque les câbles sont coupés, ils sont évidemment réparés et c'est l'une des parties de notre travail : les réparer afin de permettre la continuité du trafic et son fonctionnement le plus nominal possible.

 

Dans un document publié en 2017 par le think-tank Policy Exchange, le législateur britannique Rishi Sunak a déclaré, devant la multiplication des sabotages de câbles, que "la sécurité reste un défi" pour les câbles sous-marins. Quel rôle occupent les câbles sous-marins dans les relations internationales et les enjeux économiques mondiaux ? A l'avenir, risquent-ils de devenir des points de désaccord et des armes de diplomatie ?

Lorsque je parlais de coupure, je parlais de coupure naturelle, chose inhérente à la vie des câbles. Les câbles sous-marins sont aujourd'hui essentiellement coupés par des activités humaines comme la pêche ou les dégâts causés par les ancres.

Les risques de sabotage sont, eux, réels et ne sont pas nouveaux non plus. En 1914, la première chose qu'ont fait les Allemands a été de couper l'intégralité des câbles reliant la Grande-Bretagne à ses colonies. C'est un réflexe normal en période de conflit de porter atteinte aux communications de l'ennemi.

Mais l'importance de ces câbles sous-marins varie en fonction des économies. Ça n'est pas quelque chose qui a une importance unilatérale. Si demain tous les câbles reliant la Chine au reste du monde étaient coupés, il y aura probablement quelques traders en dépression nerveuse mais pour 99,99% des Chinois, ça ne changerait rien. Toutes les applications utilisées par les Chinois et l'intégralité de leurs données relatives aux citoyens du pays utilisées par les BATX (les GAFA chinois) sont localisées en Chine. Elle n'est donc pas dépendante des câbles pour son économie numérique.

C'est la même situation que l'on retrouve en Russie et aux Etats-Unis. Moscou développe cette indépendance de façon de plus en plus importante et les Etats-Unis hébergent eux-mêmes tout ce dont ils ont besoin.

In fine, les plus dépendants de ces câbles et ceux qui auraient le plus à souffrir d'une rupture sont les Européens. 70 à 80% du trafic généré par les internautes français part directement aux Etats-Unis via les câbles sous-marins. Les dommages pourraient donc être majeurs pour l'économie numérique européenne et il est très probable qu'une rupture de l'ensemble des câbles provoquerait une perte d'internet sur l'ensemble du territoire européen.

En période crise, on peut envisager que quelqu'un ne s'en prenne aux câbles sous-marins. Ça n'est pas très compliqué à faire mais le faire de façon discrète est plus complexe. On peut donc très bien imaginer que cela n'arriverait qu'en situation de crise de très haute intensité, typiquement à la veille d'un conflit armé. Mais oui, c'est un moyen de pression sur l'Europe.

 

Devant la vulnérabilité grandissante des câbles sous-marins et le risque de leur utilisation à des fins politiques, quelles stratégies mettre en place à l'échelle internationale pour sécuriser ce réseau tout en répondant aux besoins des géants de l'Internet et de leurs consommateurs ?

Il est assez vain de penser que l'on peut protéger une infrastructure comme un câble sous-marin. On parle de plusieurs milliers de kilomètres de câbles posés dans des eaux libres d'accès, on ne peut pas placer un navire de guerre tous les 10 kilomètres sur son passage. On peut imaginer la pose de détecteurs de proximité en cas d'approche de navires mais les informations fournies seraient limitées.

La seule vraie façon de gérer cette problématique est la localisation des données. Ce qui nous rend actuellement vulnérables au fonctionnement des câbles sous-marins c'est le fait que les données utilisées par l'internet européen sont pour la plupart localisées aux Etats-Unis. Nous n'avons pas en la matière de politique comme les Chinois ou les Russes, qui ont une réglementation extrêmement stricte. Si vous désirez avoir une application fonctionnant sur le territoire russe, vos données doivent être stockées sur place.

De notre côté nous n'avons aucune réglementation de ce type, les données sont stockées aux Etats-Unis et c'est pourquoi notre trafic part outre-Atlantique : nous allons y chercher des données correspondant aux requêtes des internautes européens. Si elles étaient stockées en Europe, notre vulnérabilité aux câbles sous-marins serait bien moins importante. On peut certes augmenter le nombre de câbles pour limiter le risque de crise mais nous ne sommes pas là dans le traitement de fond. La seule réelle réponse à ce problème est la localisation des données. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

04.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

05.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

06.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

07.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires