En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 12 heures 11 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 13 heures 3 sec
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 13 heures 45 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 15 heures 12 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 15 heures 31 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 18 heures 56 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 19 heures 35 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 19 heures 57 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 19 heures 58 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 20 heures 4 sec
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 12 heures 35 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 13 heures 22 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 14 heures 37 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 15 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 18 heures 37 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 19 heures 23 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 19 heures 58 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 19 heures 59 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 20 heures 18 sec
© HECTOR GUERRERO / AFP
© HECTOR GUERRERO / AFP
Règne de la terreur

Mexique : le Cartel de Jalisco Nouvelle Génération considéré comme une des cinq organisations criminelles les plus puissantes de la planète

Publié le 08 juillet 2019
Le cartel mexicain ferait partie du « top five » des organisations criminelles, aux côtés des yakusa japonais de Yamaguchi Gumi, de la mafia moscovite Solnseskaya Bratva et des mafias italiennes Camorra et ‘Ndrangheta.
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le cartel mexicain ferait partie du « top five » des organisations criminelles, aux côtés des yakusa japonais de Yamaguchi Gumi, de la mafia moscovite Solnseskaya Bratva et des mafias italiennes Camorra et ‘Ndrangheta.

Le 30 janvier 2019, López Obrador le nouveau président mexicain élu fin 2018 a officiellement mis fin à la "guerre contre la drogue" débutée en 2006. Il faut reconnaître que les résultats de cette guerre sont restés très mitigés car les cartels n’ont pas été défaits malgré les nombreuses arrestations (122 000 "narcos" seraient aujourd’hui sous les verrous) et l’extradition vers les États-Unis d’importants responsables criminels inculpés par le Département de la justice US dont Joaquín Archivaldo Guzmán Loera alias "El Chapo" (arrêté en 2016, extradé en 2017) qui devrait être condamné à la prison à vie sans possibilité de libération anticipée en juillet de cette année. Il n’en reste pas moins que cette guerre aurait fait au minimum 120 000 victimes en dix ans (2007-2018). Certains chiffres font même état de 200 000 tués car ils prennent en compte les disparitions. La presse italienne appelle cela la lupara bianca, la mort blanche ; le corps de la victime n'est jamais retrouvé. Il convient de souligner que ni Daech ni Al-Qaida n’ont rien inventé dans l’horreur, les tortures, décapitations et autres démembrements (spécialité mexicaine) filmés pour impressionner les populations. Cela est pratiqué depuis les lustres en Amérique latine en général et au Mexique en particulier. La seule différence est que le "but pédagogique" revendiqué par les sicarios est destiné aux locaux et pas à l’international. Selon des repentis, les sicarios sont formés très jeunes à l'école du crime afin d'être littéralement décérébrés (Daech a fait de même). Ils se situent au bas de l'échelle "sociale" des organisations criminelles qui compteraient trois niveaux. Les exécutants au propre comme au figuré, les cadres intermédiaires qui transmettent les ordres, vérifient sur le terrain et font du renseignement mais qui, parfois, doivent mettre la main à la pâte. Enfin il a les décideurs qui, eux, tentent de ne pas intervenir directement. Comme tous les boss du crime organisé, leur objectif personnel est d'être intégrés à la bonne société en apportent des capitaux frais qui sont ainsi blanchis et convertis dans l'économie légale.   

Certes, les cartels mexicains ont évolué avec le temps, certains comme La Familia ou celui de Beltran Leyva disparaissant du paysage. Même les redoutables Zetas dont les cadres avaient servi dans les forces spéciales de la police mexicaine ont connu des scissions internes qui ont considérablement affaibli leur pouvoir de nuisance. Les cartels de Juarez et des Chevaliers templiers (héritier de La Familia) sont aussi en perte de vitesse.

Il n’empêche que les Organisations criminelles transnationales (OCT) principales sont toujours actives malgré les coups qui leur ont été portés, soit par les autorités, soit par les impitoyables guerres des gangs qui ont fait rage. Elles étaient - et sont encore - destinées à conquérir des territoires et/ou de nouveaux marchés. En tête de liste on retrouve les cartels du Golfe et de Sinaloa. Ce dernier survit malgré l'incarcération de son leader, "El Chapo" Guzman. Pour la petite histoire mais c'est un fait très significatif, le juge fédéral mexicain chargé du cas Guzman a été assassiné peu après l'arrestation de son client. La devise "plata o plomo" (de l'argent ou du plomb") est toujours d'actualité au Mexique. Le pire est que les sicarios n'hésitent pas à s'attaquer aux membres de la famille de leurs cibles.

Selon le département de la justice US, l’OCT mexicaine la plus puissante aujourd’hui est le Cartel de Jalisco Nouvelle Génération (CJNG). Il a détrôné le cartel de Sinaloa auprès du "top five" aux côtés des yakusa japonais  de Yamaguchi Gumi, de la mafia moscovite Solnseskaya Bratva (actuellement en recherche de chef, elle pourrait être rétrogradée dans l’avenir), des mafias italiennes Camorra et ‘Ndrangheta. Le CJNG est relativement récent puisqu’il a été fondé en 2009 par Nemesio Oseguera Cervantes "El Mencho", un ancien passeur de drogue ayant purgé trois ans de prison aux États-Unis avant de devenir une éphémère policier municipal. Ce dernier est toujours en fonction ce qui relève d’un haut niveau de professionnalisme, de cruauté personnelle mais aussi de beaucoup de chance. Depuis la fin de l’année dernière, sa tête est mise à prix aux États-Unis pour dix millions de dollars. Les autorités mexicaines n’offrent "que" trente millions de pesos (1,6 million de dollars) pour tout renseignement permettant sa neutralisation.

Washington accuse ce cartel d’importer aux États-Unis cinq tonnes de cocaïne et cinq tonnes de méthamphétamine par mois ! Elle possèderait plus de cent laboratoires de transformation au Mexique et des fermes de cannabis sur le territoire US.

La belle santé de cette organisation provient du fait que le CJNG est présent dans 22 des 32 États mexicains, aux États-Unis (Chicago, New York, Atlanta, Los Angeles) et en Amérique latine (Brésil, Colombie, Pérou, Uruguay et Bolivie). Toujours selon la même source, ce cartel aurait débarqué en Europe, en Asie et en Australie.

Pour revenir à la "fin de la guerre contre la drogue", il s’agit tout simplement d’une abdication du pouvoir mexicain qui reconnaît par là qu’il n’a pas la puissance nécessaire pour obtenir des résultats tangibles. La raison en est simple : les cartels ont plus de moyens humains et financiers (avec la corruption qui va avec) que le gouvernement. Les forces de sécurité sont désormais priées de combattre prioritairement les trafics liés au pétrole car ils font perdre beaucoup de recettes à l’État qui là, se retrouve intéressé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires