En direct
Best of
Best of du 22 au 28 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

07.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Social
Violence
Incendies déclenchés à Paris lors d'affrontement entre manifestants et force de l'ordre
il y a 4 heures 59 min
pépites > International
Coronavirus
La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"
il y a 6 heures 35 min
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 9 heures 44 min
décryptage > Politique
Municipales

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

il y a 11 heures 20 min
décryptage > Economie
Mauvais pari ?

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Santé
Directives et recommandations sanitaires

Mesures contre la propagation du Coronavirus : derrières les déclarations publiques, la pagaille sur le terrain ?

il y a 12 heures 32 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 14 heures 1 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 23 heures 25 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 1 jour 40 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Consommation
Consommation
Les steaks hachés bio de supermarché épinglés par 60 millions de consommateurs
il y a 5 heures 45 min
pépite vidéo > International
Immigration
Après la mort de 33 de ses soldats en Syrie, la Turquie décide de ne plus bloquer les migrants à sa frontière
il y a 8 heures 1 min
décryptage > International
Tribune

L’espace maritime marocain et la question du Sahara Occidental

il y a 10 heures 59 min
décryptage > Politique
L'infini et la bêtise

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

il y a 11 heures 28 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
Comment poser la question du séparatisme islamiste en France ?
il y a 11 heures 54 min
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 12 heures 59 min
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 14 heures 26 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 23 heures 59 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 1 jour 4 heures
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Recours

Le sarkozysme (les idées de 2007) sans Sarkozy (l’homme) : combien de divisions ?

Publié le 30 juin 2019
L'idée d'un retour de Nicolas Sarkozy fait régulièrement surface à droite. Mais que représente réellement le sarkozysme aujourd'hui ?
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'idée d'un retour de Nicolas Sarkozy fait régulièrement surface à droite. Mais que représente réellement le sarkozysme aujourd'hui ?

Atlantico : En termes d'électorat, que représente le sarkozysme aujourd'hui ?

Jérôme Fourquet : En terme électoral c'est difficile à dire. Quand on parle du sarkozysme parle-t-on du corpus idéologique qu'il avait forgé ou son capital électoral personnel et l'audience qui pourrait être la sienne ? Il faut faire la part des choses. Pour ce qui est de son audience électorale on rappellera que même dans un paysage sinistré il apparaît comme un recours potentiel. On se tourne vers une figure tutélaire. Même s'il a ce statut de valeur refuge, on rappellera qu'en 2016 il avait été sévèrement défait à la primaire de la droite. Sans même parler donc de l'ensemble des électeurs français, juste sur l'électorat de droite et son public le plus impliqué (qui s'est mobilisé pour la primaire), il n'a pas été en capacité d'accéder au second tour.

Il convient donc de différencier un succès en librairie ou une popularité sondagière avec un succès électoral réel. On rappellera également qu'au moment de cette primaire de la droite quelques temps avant Nicolas Sarkozy avait déjà sorti un livre lui permettant de faire le tour de France et avec lequel il avait suscité un véritable engouement. Ce qui l'a certainement incité à se lancer.

Celui qui 'la battu François Fillon, avait une ligne assez droitière et avait repris ce qui avait fait la marque de fabrique de l'ancien président notamment à la fin de son quinquennat (travail, sécurité immigration). Tous ces sujets continuent de peser sensiblement dans la galaxie de l'électorat de droite. Même si la droite est aujourd'hui très diverse.

Il faut faire là encore la distinction entre les valeurs et le poids électoral du personnage. Encore une fois il faut aire attention aux effets distordant d'un succès en librairie qui ne se traduirait pas dans les urnes.

Le fait qu'il soit en retrait de la vie politique joue-t-il sur sa popularité ?

Bien sûr. Comme pour Jacques Chirac ou même pour François Hollande dans une certaine mesure, une fois que le président n'est plus perçu comme faisant parti de la vie politique active (même si Nicolas Sarkozy reste dans l'univers politique), il bénéficie d'un certain regain de popularité. Le jugement devient moins politique à votre égard qu'il ne l'était par le passé.

Ce reliquat du Sarkozysme n'a-t-il pas dérivé vers le Rassemblement national ou La République En Marche ?

Une autre des spécificités de Sarkozy dans sa période présidentielle est qu'il était parvenu à réaliser une certaine forme de synthèse idéologique à droite et avait agrégé une coalition électorale assez large autour de son programme (31% au premier tour de l'élection de 2007, 11 points de plus que François Fillon). Il y avait donc une capacité d'agrégation importante du fait de sa capacité à marcher sur deux jambes, la revalorisation du travail et un discours ferme sur les questions régaliennes. Parallèlement un certain nombre de marqueurs posés visaient à élargir la cible de la droite. Sous son quinquennat on voit arriver en nombre important des figures issues de l'immigration comme Rachida Dati. Il avait cette capacité à faire bouger les lignes et de brasser large idéologiquement.

Le problème est qu'aujourd'hui on peut trouver des traces du sarkozysme idéologique différentes familles politique des Républicains en passant par LREM et le RN. C'est une difficulté supplémentaire si un retour se concrétise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

07.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 14/08/2019 - 17:21
Il a été le sauveur en 2008!
Qui pourrait oublier l'action décisive du Président Nicolas Sarkosy à qui fut prêtée en 2008 le sauvetage de l'économie mondiale... Sans vouloir négliger bien sûr, l'injection de 26.000 milliards de dollars dans les circuits financiers par la Banque fédérale américaine.
Frangipanier123Tours
- 14/08/2019 - 13:47
Sarko
En politique, rien n'est pire pour un (ex-)dirigeant que d'avoir trahi son électorat: j'ai fait sa campagne de 2006/7 ET voté pour lui en mai 2007 sur la base du Kärcher !!
ET puis IMMEDIATEMENT APRES SON ARRIVEE 1/ il a fait mine de perdre les clés du Kärcher et 2/ il a mis dans son gouvernement des "clowns de gauche" type Kouchner.
Depuis cette date, je suis SON MEILLEUR ENNEMI (et des millions d'électeurs de droite comme moi qui ont la mémoire longue et n'oublieront JAMAIS sa trahison de 2007). D'où sa pitoyable défaite à la primaire de droite de novembre 2016.
Et son copinage avec Macron a encore plus terni son image car, bien évidemment, qui se ressemble s'assemble.
"Last but not least": la chienlit en Libye est DE SON ENTIÈRE RESPONSABILITÉ - SUR LES CONSEILS DU KHÔNNARD BHL mais il n'était pas obligé de les suivre !- Demandez à n'importe quel officier DGSI et surtout DGSE, obligées de faire le ménage derrière lui en Libye: ils le haïssent et le méprisent copieusement.
Xenophon
- 14/08/2019 - 11:56
Perplexté abyssale!
Et, de plus, il ne lui répugne pas de servir de faire valoir à Macron! Curieuse approche pour un retour éventuel!