En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© WALTER DIAZ / AFP
Sciences

Peut-on vraiment réutiliser le CO2 que l'on produit ?

Publié le 27 juin 2019
Si l'entreprise paraît séduisante dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, réutiliser le CO2 présent dans l'atmosphère est bien plus difficile à dire qu'à faire.
Samuele Furfari est docteur en sciences appliquées, ingénieur chimiste et ingénieur industriel. Il a été durant trente-six ans haut fonctionnaire à la Direction générale de l'énergie de la Commission européenne. Il enseigne depuis 2003 la géopolitique...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Samuele Furfari
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Samuele Furfari est docteur en sciences appliquées, ingénieur chimiste et ingénieur industriel. Il a été durant trente-six ans haut fonctionnaire à la Direction générale de l'énergie de la Commission européenne. Il enseigne depuis 2003 la géopolitique...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l'entreprise paraît séduisante dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, réutiliser le CO2 présent dans l'atmosphère est bien plus difficile à dire qu'à faire.

Atlantico : Quelles sont les méthodes qui aujourd'hui permettent de capter le CO2 présent dans l'air ou de le capter avant son émission dans l'air et de le réutiliser ?

Capter le CO2 dans un gaz est une technique qui remonte à la fin du 19ème siècle. Lorsque l'on produisait du gaz de ville, on produisait une réaction du gaz à l'eau, on produisait du CO2 et on l'éliminait. Donc éliminer le CO2 par un processus d'amines. L'industrie chimique, depuis la fin du 19ème et le début du 20ème siècle, il n'y a absolument rien de neuf. On sait capter le CO2. Le problème est simple. Le CO2 est en faible concentration dans l'atmosphère et donc il faut des volumes énormes pour capter le CO2. C'est pour cela que l'on a essayé de le faire dans des centrales électriques mais même là, cela est très coûteux en énergie. Donc capter et éliminer le CO2 n'est absolument pas difficile, c'est simplement un problème économique.

Deuxièmement, une fois que vous avez capté le CO2, il faut savoir ce que l'on en fait. Les premières idées ont été lancées il y a une dizaine d'année, c'était de dire qu'on va les enfouir dans le sol. On peut l'injecter dans le sol, c'est une technique tout à fait banale. C'est ce qu'il se fait aujourd'hui en Norvège notamment sur le site de la centrale géothermique de Hellisheidi.

Mais aujourd'hui aucune technique n'est viable économiquement, ce qui explique que tous les programmes qui ont été lancés en 2009 ont été abandonnés.

Plusieurs entreprises à travers le monde tentent de réutiliser le CO2 en le transformant en d'autres produits. Est-ce une initiative viable économique ?

De fait c'est possible. Mais ce n'est plus une question économique à ce niveau-là, c'est une question de pure thermodynamique. Une réaction chimique ne se produit que si elle est exothermique (elle libère de l'énergie). De fait, pour réutiliser le CO2, il faut inévitablement réintroduire de l'énergie, au moins autant que celle utilisée pour produire le CO2 en question. On ne produit pas quelque chose sur la base de rien.

Nous ne sommes pas là dans la politique ou la philosophie. Malgré toutes les déclarations nous ne pouvons ignorer cette réalité. Ces initiatives ne sont pas une nouveauté et elles ont été abandonnées dès les débuts des politiques sur la réduction du CO2 car c'est un simple non-sens chimique. On ne pourra supprimer du Co2 que si le monde entier n'en produit plus et que la production d'énergie repose uniquement sur un modèle énergétique qui n'en produit pas.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

05.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

06.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

07.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tatouzou
- 27/06/2019 - 15:53
À quoi bon ?
Le CO2 est indispensable à la vie végétale, on ne sait pas mesurer sa concentration moyenne dans l'air, ni combien il peut s'en dissoudre dans les océans.
Et on ne sait pas si cette concentration a un rapport avec un suppose réchauffement climatique anthropique.
D'ailleurs on ne sait pas vraiment qu'elle est la définition de la température moyenne de l'atmosphère au niveau du sol, notion vague et mal définie.
A fortiori, en dehors des incantations des fidèles, rien ne permet d'affirmer si un réchauffement climatique serait néfaste ou au contraire très bienvenu.

Mais aujourd'hui le bruit des incantations des adeptes couvre tout le reste.
J'accuse
- 27/06/2019 - 15:44
J'hallucine
Le CO2 sert de fournisseur naturel de carbone aux plantes aériennes et aquatiques, pour leur croissance: il est complétement idiot -non, disons plutôt totalement débile de vouloir les en priver.
La production de CO2 est ce qui permet la vie sur Terre, sa pérennité et sa diversité.
En brûlant les fossiles (charbon et pétrole), on permet le recyclage du carbone en matière vivante, d'abord végétale, ensuite animale, en produisant au passage la chaleur ou l'énergie dont nous avons besoin.
Il faudrait juste filtrer les polluants (CO, méthane, particules fines, goudron).
Continuons à balancer du CO2 dans l'atmosphère, et laissons agir la nature: c'est tout bon.