En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

03.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

04.

Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France

05.

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

06.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

07.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Mais qui sont ces hommes qu’un nombril déchaîne(rait) ?

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

il y a 12 min 52 sec
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 16 heures 2 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 17 heures 22 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 19 heures 55 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 20 heures 56 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 21 heures 14 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 21 heures 38 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 22 heures 10 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 22 heures 25 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 22 heures 47 min
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 14 heures 23 min
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 16 heures 58 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 18 heures 10 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 20 heures 48 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 21 heures 5 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 21 heures 14 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 21 heures 54 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 22 heures 12 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 22 heures 34 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 22 heures 56 min
© DALE DE LA REY / AFP
© DALE DE LA REY / AFP
Mainmise du parti

Manifestations à Hong-Kong : l’Occident est-il en train de perdre gros ?

Publié le 15 juin 2019
Les manifestations qui ont ébranlé Hong-Kong ces dernières semaines sont la preuve que le modèle de démocratie libérale adossée au capitalisme est moins universel qu'on ne le pensait.
Jacques Gravereau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Gravereau, fondateur et directeur de l'Institut HEC Eurasia, professeur à HEC, est l'un des grands experts européens des développements de l'Asie et de la mondialisation, auteur entre autres du Japon au XXe siècle et de L'Asie...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les manifestations qui ont ébranlé Hong-Kong ces dernières semaines sont la preuve que le modèle de démocratie libérale adossée au capitalisme est moins universel qu'on ne le pensait.

Atlantico : En quoi les manifestations qui ont ébranlé Hong-Kong ces dernières semaines sont-elles la preuve que le modèle de démocratie libérale adossée au capitalisme est moins universel qu'on ne le pensait ?

Jacques Gravereau : Les manifestations de cette semaine à Hong Kong ont fait massivement descendre dans la rue toutes les couches de la population de ce territoire de 7 millions d’habitants, devant la menace d’une nouvelle loi permettant l’extradition de Hongkongais vers la Chine, où le Parti communiste monopolistique n’offre aucune garantie d’Etat de droit au sens occidental, c’est le moins que l’on puisse dire.  Les citoyens de Hong Kong sont viscéralement attachés à l’Etat de droit hérité des Britanniques. En 1997, lors de la « restitution » de Hong Kong à la Chine, la charte dite de« un pays (la Chine), deux systèmes », juridiquement contraignante en principe, assurait à Hong Kong une très large autonomie, au moins pendant une période transitoire de cinquante ans, soit jusqu’en 2047. Il était gravé dans le marbre, d’accord partie entre le Royaume-Uni et la Chine, que Hong Kong resterait un Etat de droit, avec notamment une justice indépendante, une commission indépendante de lutte contre la corruption (la très efficace ICAC), une liberté d’opinion et d’expression, une monnaie indépendante (le Hong Kong dollar), une Bourse des valeurs réellement transparente, bref des garanties réelles et stables d’absence d’arbitraire ou de manipulations. Pékin se met à grignoter sérieusement ces garanties et entreprend d’accélérer l’avènement du modèle socio-politique chinois pour les Hongkongais. Ces derniers le redoutent plus que tout n’en veulent pas.

Dans les années 1980, Hong-Kong était considéré par les ultra-libéraux américains, tels que Milton Friedman et l'école de Chicago, comme un îlot de liberté et le modèle idéal à suivre. Pourquoi ce modèle n'est-il pas tenable ?

L’économiste-vedette Milton Friedman a eu son heure de gloire autour des années de son prix Nobel d’économie en 1976, ce qui fait tout de même 43 ans. Il a instrumentalisé Hong Kong au service de ses théories sur le libéralisme, sans vraiment se pencher sur la réalité de ce territoire, et à une époque où Hong Kong était encore une colonie britannique. A l’époque, personne ne votait à Hong Kong, pour ou contre une assemblée de députés, ni pour ou contre le dirigeant du territoire, le gouverneur nommé par Londres. Friedman a fait opportunément l’impasse sur ce système non-démocratique, qui perdure sous une autre forme, depuis 1997 où le drapeau chinois flotte sur Hong Kong.

Autant Hong Kong a toujours été un modèle de liberté économique, avec une réussite fulgurante qui a porté son PIB par habitant à 41.000 Euros aujourd’hui (France : 31.000 Euros), autant elle n’a jamais été une démocratie. Après 1997, une assemblée élue, le LegCo, a été constamment manipulée par la Chine afin qu’y perdure une majorité indéboulonnable de membres « politiquement corrects » vis-à-vis de Pékin, à commencer par la « chiefexecutive » actuelle de Hong Kong, Carrie Lam. Au passage,  il est curieux ou symptomatique, comme on voudra, que celle qui est censée gouverner politiquement Hong Kong soit affublée d’un titre tout droit sorti du business !

À l'aune des événements qui ont lieu à Hong-Kong, la prospérité et la liberté économique sont-elles encore en mesure d'apporter la démocratie et les libertés politiques ? Cette croyance n'est-elle pas mise à mal ?

L’éminent politologue Benjamin Barber écrivait en 1996 dans son ouvrage majeur  «Jihad vs. McWorld» :«Des capitalistes peuvent être démocrates, mais le capitalisme n’a pas besoin de démocratie et n’y conduit pas. […] L’économie de marché a fait preuve d’une remarquable capacité d’adaptation et a prospéré dans de nombreuses dictatures. » La Chine est éminemment capitaliste et a accédé à une prospérité certaine. Elle a su faire passer son PIB du quasi-néant il y a trente ans à 12 trillions de dollars aujourd’hui, et rattrapera le PIB américain dans dix ans. Et pourtant on n’y vote toujours pas. Les 90 millions de membres du Parti communiste chinois y veillent et n’ont nullement l’intention de se lancer dans un aventurisme qui fut fatal à la feu-URSS. De cela, nous pouvons être certains à vue humaine.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 15/06/2019 - 15:08
Capitalisme d'état
La Chine n'a pas une économie libérale comme aux USA ou en Suisse. C'est un capitalisme d'état contrôlé de très près par le pouvoir politique, pouvoir dont les enfants ou amis dirigent beaucoup d'entreprises, avec une justice vérolée aux ordres et des performances qu'il faut relativiser car l'appareil statistique Chinois n'est pas du tout fiable et délivre des chiffres contradictoires , très sujets à caution. HK garde des attributs d'une vraie économie libérale avec un "état de droit" à la Britannique mais pour combien de temps ?