En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

05.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 3 min 43 sec
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 23 min 13 sec
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 37 min 27 sec
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 48 min 48 sec
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 13 heures 1 min
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 14 heures 53 min
pépites > Politique
Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI
Election présidentielle : Marine Le Pen confirme son "envie d'être candidate" en 2022
il y a 17 heures 5 min
pépites > Justice
Dénonciation calomnieuse
Alexandre Benalla a déposé une plainte contre l'association Anticor
il y a 18 heures 35 min
pépites > Politique
Voix sociale et républicaine
Des élus PS et des soutiens d'Emmanuel Macron signent une tribune en faveur de la création d'un "pôle de gauche" dans la majorité
il y a 19 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Le dernier hiver du Cid" de Jérôme Garcin : le chagrin et la piété

il y a 21 heures 8 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 14 min 34 sec
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 30 min 4 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 45 min 30 sec
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 1 heure 14 sec
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 14 heures 34 min
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 15 heures 21 min
pépites > Politique
Neutralité religieuse
Elections municipales : Bruno Retailleau propose un projet de loi pour interdire les "listes communautaristes"
il y a 17 heures 57 min
pépite vidéo > Europe
Avenir du Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson se résigne à demander un nouveau report
il y a 19 heures 14 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 22 min
décryptage > Société
Culpabilisation à grande échelle

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

il y a 22 heures 13 min
© JEFF PACHOUD / AFP
© JEFF PACHOUD / AFP
Hors-la-ville

Disparition des classes moyennes à Paris : ces autres - et nombreuses - villes françaises touchées par le phénomène

Publié le 12 juin 2019
Paris, mais aussi Lyon, Lille, Bordeaux, Strasbourg... voient tous leurs classes moyennes quitter les centres-villes. Un phénomène qui suit le processus en cours de métropolisation des grandes agglomérations.
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paris, mais aussi Lyon, Lille, Bordeaux, Strasbourg... voient tous leurs classes moyennes quitter les centres-villes. Un phénomène qui suit le processus en cours de métropolisation des grandes agglomérations.

Atlantico : Un récent article du Monde souligne la disparition des classes moyennes de Paris, voire parfois même de l'agglomération parisienne. Ce phénomène est-il spécifique à Paris ou retrouve-t-on des situations similaires dans d'autres grandes villes françaises ? Métropolisation ? Gentrification ? Quels en sont les ressorts de ces évolutions ?

Laurent Chalard : Le phénomène de métropolisation, qui caractérise l’ensemble du monde développé, repose sur la concentration des emplois les plus qualifiés dans les plus grandes agglomérations. Il s’en suit qu’au fur-et-à-mesure du temps, les populations les plus diplômées et aux plus hauts revenus y sont de plus en plus nombreuses. Cependant, ces populations se répartissent inégalement au sein de ces métropoles, privilégiant ces dernières années une localisation dans le centre-ville, aux nombreuses aménités répondant à la demande en services des classes supérieures, plutôt qu’en périphérie, dans un contexte de raréfaction de l’offre en logements individuels. On parle alors d’un phénomène de gentrification des cœurs urbains car auparavant leur population était plus hétérogène socialement qu’aujourd’hui avec des classes populaires qui y résidaient dans des quartiers anciens dégradés, ce qui est désormais de moins en moins le cas.

La France n’échappe pas à la règle générale, les plus grandes agglomérations du pays étant touchées par le phénomène de métropolisation. Assez logiquement, ce dernier est corrélé à la taille de l’agglomération, étant plus important en région parisienne, unique ville globale hexagonale qui affiche le plus fort taux de cadres du pays, que dans des agglomérations de taille moindre. Plus on descend dans la hiérarchie urbaine, plus le taux de cadres est faible. Le phénomène de gentrification du centre-ville, concomitant de la métropolisation, est donc, en règle générale, moins important dans les agglomérations de taille moindre que Paris, où il est exacerbé. Lyon, deuxième métropole de France, est la seconde ville la plus touchée par le processus, qui concerne aussi Lille, Bordeaux ou Toulouse. La gentrification du cœur de ville constitue d’ailleurs un bon indicateur de la dynamique de métropolisation d’une agglomération. Lorsqu’elle est peu développée, comme à Marseille, elle traduit une moindre dynamique métropolitaine qu’ailleurs.

Seule Marseille semble encore être une véritable ville pour classes moyennes. Comment expliquer cette exception ? Existe-t-il une limite au phénomène de métropolisation actuel dans certaines villes françaises ?

Cette exception, que nous avions mis en exergue avec Maryne Buffat dans un article de la revue Sur-Mesure paru en janvier 2018, s’explique par des spécificités locales. Tout d’abord, il convient de rappeler que si le centre de Marseille paraît moins gentrifié que ceux de Lyon ou Paris, il n’en demeure pas moins que le phénomène existe, que ce soit dans le quartier du Panier ou plus globalement dans le périmètre du projet urbain Euroméditerranée. Mais, cette gentrification demeure limitée pour deux principales raisons. La première est une métropolisation moindre, comme nous l’avons vu précédemment, liée à la difficulté de relance économique de l’agglomération marseillaise suite à l’effondrement du système industrialo-portuaire dans un contexte de criminalité importante obérant son attractivité. La seconde raison est un processus de périurbanisation, plus massif qu’ailleurs, des classes moyennes aisées vers un habitat pavillonnaire périphérique depuis les années 1970, qui fait qu’habiter en périphérie reste plus attractif pour les catégories sociales favorisées qu’habiter en centre-ville, d’autant que le centre de Marseille souffre de la concurrence du centre-ville d’Aix-en-Provence, seconde commune de l’agglomération, traditionnel lieu de résidence de la bourgeoisie provençale.

Concernant les limites au phénomène de métropolisation en France, elles tiennent essentiellement à la faible taille démographique des agglomérations hexagonales, dont beaucoup n’atteignent pas des seuils d’emplois et de populations suffisamment élevés pour espérer enclencher une dynamique métropolitaine, sauf hyperspécialisation dans les hautes-technologies. C’est pour cela que le processus ne semble concerner qu’une dizaine de grandes agglomérations, qui tirent l’économie nationale ces dernières années, alors que les autres ne suivent pas. Par ailleurs, pour les agglomérations à l’héritage industriel important, la reconversion n’est pas toujours évidente, comme c’est, par exemple, le cas à Rouen. Le changement d’orientation économique ne va pas de soi, d’autant que la France a du mal à maintenir des métropoles de taille intermédiaire au tissu industriel traditionnel important affichant de bonnes performances économiques, contrairement à ses voisins européens, dont l’Allemagne. 

La dynamique générale de disparition des classes moyennes dans les centres-villes risque-t-elle de se confirmer dans les années à venir ? Quels sont les freins possibles à cette dynamique ?

Le processus de gentrification des centre-villes des principales métropoles françaises devrait se poursuivre dans les prochaines années, étant donné les tendances structurelles à l’œuvre. En effet, la métropolisation ne fait que s’accentuer, les principaux investissements publics sont destinés aux plus grandes agglomérations, comme par exemple le réseau de métro du Grand Paris Express, et les plus gros projets urbains du pays s’y localisent (Bordeaux Euratlantique, Lyon Confluence, Nice Méridia, Ile de Nantes…). Il s’en suit que le pourcentage de cadres devrait continuer de s’accroître dans les plus grandes agglomérations du pays ainsi que leur concentration dans les centre-villes, qui, au fur-et-à-mesure du temps, voient leur parc de logement monter en gamme.

Deux principaux freins à cette dynamique pourraient apparaître. Un, d’ordre structurel, serait un changement de paradigme économique, mettant fin au processus de concentration des emplois les plus qualifiés dans les grandes métropoles. S’il est techniquement envisageable, à travers le développement du télétravail, il paraît peu probable à l’heure actuelle. Un second frein relèverait plutôt de la mise en place de politiques publiques volontaristes, visant à contrecarrer la concentration des populations les plus aisées dans le centre-ville. Etant donné que le processus de gentrification des cœurs de ville est lié à l’embourgeoisement du parc de logements relevant du secteur privé, sur lequel il paraît difficile d’agir dans un contexte de marché de l’immobilier libre, le seul moyen de maintenir des catégories populaires serait de construire massivement des logements sociaux dans les centre-villes. Cependant, sur le terrain, cette politique semble quasiment impossible à mener, pour la simple raison que les centre-villes sont déjà entièrement urbanisés. Les perspectives de construction de logements y sont donc limitées, à moins de construire en hauteur des tours de logements sociaux, ce qui n’est pas à l’ordre du jour dans les communes concernées car ce serait suicidaire électoralement pour les municipalités qui les dirigent, d’autant que le fort tropisme écologique des urbains de centre-ville ne les rendrait probablement guère favorable à cette potentielle solution. En conséquence, la gentrification des centre-villes des grandes métropoles françaises a de beaux jours devant elle !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

05.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AZKA
- 22/08/2019 - 21:33
Les 10 villes du boboland
Et les classes moyennes dans le reste du pays. Guilluy a tout expliqué, les GJ l'ont démontré et la guerre de France y mettra un terme.
Loupdessteppes
- 22/08/2019 - 14:55
Définition de la classe moyenne ?
Elle n'existe plus entre prolos, cas sociaux, déséquilibrés et soi-disantes élites ! Ces universitaires franchouillards sont vraiment des tacherons de basse besogne. Cet article ne fait pas exception mais notez bien que 10% de ces soi-disantes élites finirons SDF, cela nous rassure un peu...
ajm
- 22/08/2019 - 14:55
Gentrification inégale.
Pour " gentrifier" Marseille il y a du boulot !!!