En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

04.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

05.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

06.

Camelia Jordana accuse la police française de "massacrer quotidiennement des gens pour leur couleur de peau"

07.

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 5 heures 25 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 8 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 9 heures 36 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 10 heures 14 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 12 heures 9 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 13 heures 27 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 15 heures 33 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 16 heures 5 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 17 heures 35 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 5 heures 40 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 8 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 9 heures 51 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 11 heures 18 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 12 heures 48 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 14 heures 7 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 15 heures 50 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 16 heures 20 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 17 heures 6 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 17 heures 58 min
Remember me

Le droit à l'oubli sur Internet, une bataille de titans !

Publié le 06 juillet 2012
Alors que tout est conservé sur Internet, les notions d'éphémère et d'oubli s'emparent petit à petit du web.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que tout est conservé sur Internet, les notions d'éphémère et d'oubli s'emparent petit à petit du web.

Tout se conserve sur Internet. Les e-mails, les photos, les achats. Les sites gardent tout en mémoire. Le site d'achat en ligne Amazon vous suggère livres, films, musique en rapport avec vos précédents achats, quand Facebook vous soumet le nom de personnes que vous devez probablement connaître.

Souvent critiqués et comparés à Big Brother, l'Internet et ses outils comme Facebook et Google attirent pourtant toujours plus de monde, et les données qui vont avec
: profession, religion, amis, photos…Facebook conserverait donc par exemple les messages privés, les liens entre les personnes, les photos, les statuts, les goûts ("like") et encore beaucoup d'autres choses, même après effacement par l'internaute, comme l'a montré Max Schrems, cet étudiant autrichien en droit qui a réussi à se procurer l'ensemble des données que Facebook avait sur lui, un dossier de 1222 pages tout de même ! Internet ou le parfait outil d'archivage. Mais de nouveaux sites et applications remettent en question ce rôle attribué au web. Et si les innovations digitales n'étaient plus liées à l'idée d'archivage de données, mais au contraire, à la destruction de ces archives ?!

L'application Snapchat fait clairement partie de cette nouvelle vague d'innovations. Snapchat, application mobile gratuite de discussion en temps réel pour le partage de photos, permet en effet d'envoyer des clichés "éphémères". L'expéditeur de la photo peut choisir le temps d'affichage, compris entre une et dix secondes, sur le téléphone portable du destinataire. Passé cette durée, la photo ne sera plus accessible. Les développeurs affirment que les photos stockées sur leurs serveurs sont effacées rapidement. Ils ne garderaient donc aucune trace. L'application fait déjà parler d'elle car elle faciliterait le Sexting, ces conversations où deux personnes s'échangent des photos compromettantes. Si elle a probablement en effet été conçue dans cet objectif, elle pose toutefois la question de l'éphémère sur Internet. Snapchat, ou le produit qui prône l'oubli, et non plus le souvenir.

La semaine dernière, le site Internet News.me a lancé Last Great Thing, qui ne publie par jour qu'une nouvelle trouvée sur le web, sans inclure de liens URL. La notion de stockage s'efface.

Ces nouveaux types d'applications et sites pourraient changer le mode de fonctionnement des internautes, comme Internet l'a fait auparavant. Avec l'arrivée d'Internet et des outils d'archivage, l'être humain aurait perdu une certaine capacité à se souvenir, à stocker. C'est en tout cas ce qu'explique la journaliste Megan Garber dans un article publié sur The Atlantic. "La considérable mémoire d'Internet change la façon dont ses utilisateurs pensent à se souvenir des choses en général. Nous devenons moins porté sur la préservation, pas seulement parce que Google nous sert de cerveau extérieur, mais aussi parce que nous sommes conditionnés à l'idée que les choses qui nous importent seront de toute façon automatiquement stockées". Mais ces outils à "mémoire éphémère" rappelleraient à l'homme l'importance de se souvenir des choses par soi-même, lui donneraient la chance de se "réapproprier le souvenir".

Pour autant, selon Nicolas Colin, maître de conférence à l’Institut d’études politiques de Paris et ancien rapporteur de la mission "Création et internet", l’impact de ces outils et applications reste, pour le moment marginal. "Ces propositions touchent assez peu le public, comme l'a prouvé l'échec de Diaspora vis-à-vis de Facebook. Le fait que nos informations ne soient pas stockées peut séduire sur le papier mais ne suffit pas à nous faire changer d'application", explique-t-il. Pour l’heure, "nous sommes aussi rassurés par la permanence du stockage. Il existe un fantasme de la thésaurisation lié à la volonté de transmettre ou à la peur d'oublier soi-même. Stocker vos informations est une proposition probablement plus séduisante que de les oublier."

Ces outils peuvent séduire par leur originalité, leur manière de s’inscrire à contre-courant. Mais rien n’indique qu’ils peuvent être adoptés par le grand public. "Lorsque les offres sont personnalisées à l'extrême, ça a de la valeur de proposer une offre rigide et standardisée. Lorsqu'il y a trop de choix, certains retrouvent du plaisir à ne pas choisir. Mais ce type de stratégie de distinction, caractéristique par exemple de l'industrie du luxe, ne peut concerner qu'un marché de niche", indique-t-il.

Cette "mémoire éphémère" est d’autant plus en marge que le stockage de données représente une réelle révolution des modes de consommation. "L'étalement et la mémoire des informations personnelles sont une révolution comparable à la révolution sexuelle dans les années 1960. Comme après la révolution sexuelle, certains vont s'égarer, aller "trop loin", avec des conséquences parfois dramatiques. Mais cette révolution sera essentiellement émancipatrice. Nous allons parvenir progressivement à un nouvel équilibre très différent de ce que nous avons connu. Il y aura des réflexes réactionnaires, la tentation de revenir en arrière. Mais ces réflexes resteront marginaux et plutôt mal vus par la société - comme sont mal vus les militants de la "Christian Right" qui, aux États-Unis, prônent l'abstinence comme principal moyen de contraception. Tout le monde, tous les secteurs devront s'adapter aux conséquences de cette révolution : la santé, la banque, l'assurance, la gestion des ressources humaines. Et s'il le faut, le législateur forcera cette adaptation, par exemple en interdisant à une société d'assurance de refuser d'assurer un individu ayant posé une question sur une maladie grave dans un forum de discussion."

Autant dire que les militants du droit à l'oubli sur Internet ont encore du "pain sur la planche".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ElPorkito
- 06/07/2012 - 11:55
A propos d'oubli,
Tuff, Atlantico n'est plus aussi bien sans toi. Reviens stp.