En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

04.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

05.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 12 heures 37 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 13 heures 51 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 15 heures 13 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 16 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 16 heures 55 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 19 heures 55 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 20 heures 8 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 20 heures 51 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 21 heures 24 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 13 heures 13 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 14 heures 31 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 15 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 19 heures 49 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 20 heures 7 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 20 heures 38 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 21 heures 31 sec
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 21 heures 28 min
© DR
© DR
Niveau des océans

Dérèglement climatique : vers une montée des océans plus importante que prévue ?

Publié le 24 mai 2019
Une étude publiée dans les comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS) lundi 20 mai estime que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100. Ce nouveau scénario alarmiste pose la question des méthodes de projection climatique.
François Gervais est physicien, spécialiste de thermodynamique et professeur émérite à l'Université François-Rablais de Tours. Il est l'auteur de L'innocence du carbone aux éditions Albin Michel (2013).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Gervais
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Gervais est physicien, spécialiste de thermodynamique et professeur émérite à l'Université François-Rablais de Tours. Il est l'auteur de L'innocence du carbone aux éditions Albin Michel (2013).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude publiée dans les comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS) lundi 20 mai estime que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100. Ce nouveau scénario alarmiste pose la question des méthodes de projection climatique.

Atlantico : Selon les chercheurs, si la situation reste inchangée, le niveau des océans s'élèverait très probablement de 62 à 238 cm d’ici à 2100, tandis que le rapport du GIEC prévoyait en 2013 une augmentation de moins d'un mètre. Que penser de ces résultats ? Pourquoi sont-ils si différents ?

François Gervais : L’article des chercheurs de l’Institut de Postdam publié dans PNAS appelle quelques remarques. Dans les tableaux 1 et 2 de l’article, l’unité (millimètres ou centimètres ?) dans laquelle sont exprimées les hypothèses de hausse du niveau des océans n’est pas indiquée. Dans le contexte de l’article, on croit comprendre que l’unité serait des centimètres mais un comité de lecture qui se respecte n’aurait jamais dû laisser passer une telle légèreté. Par ailleurs, pourquoi les 22 experts interviewés n’ont-ils pas eux-mêmes écrit un article en commun au lieu que d’autres chercheurs se fassent leur porte-parole ? Une telle information « de seconde main » est assez inhabituelle en Science. Le point commun entre le rapport du GIEC et cette étude est une incertitude qui reste exagérément élevée, même pour une même hypothèse de hausse de température de la Terre. Depuis le début de l’accélération des émissions de CO2 en 1945, cette température moyenne s’est accrue de 0,4°C hors fluctuations selon le Hadley Center britannique (HADCRUT4). On reste loin des hypothèses d’augmentation de température de 2°C, voire de 5°C sur lesquelles sont basées les projections de l’article.  Parker et Ollier (Phys. Science Int. J. 6, 119-130) rapportent une hausse moyenne du niveau des océans mesurée par les centaines de marégraphes qui bordent les côtes du monde entier de seulement 1,04 millimètre par an, soit une hausse extrapolable à 8,3 centimètre d’ici 2100 puisqu’aucune accélération n’est décelée. Les mesures par satellites, initiées plus récemment, donnent 3 millimètres par an, extrapolable à 24 centimètres en 2100. Cela pose une autre question : pourquoi de tels écarts entre mesures et surtout entre mesures et projections ?

Comment endiguer la fonte des glaciers, notamment des inlandsis du Groenland et de l'Antarctique ? Les moyens mis en place jusque-là sont-ils efficaces ?

Mayewski et coauteurs en 2017 (Quaternary Science Review 155, 50-66) rapportent une légère diminution de la température moyenne de l’Antarctique lors des 35 années précédentes. L’inlandsis Antarctique est de loin la plus grande masse de glace de la Planète. Pourquoi fondrait-elle si sa température diminue ? Les satellites ont mesuré en 2018 dans l’Antarctique le record absolu de froid : -98,6°C.      

La divergence des prévisions entre le dernier rapport du GIEC (2013) et cette étude ne témoigne-t-elle pas d'une division au sein même de la communauté scientifique quant aux méthodes à employer pour les prévisions ? Faut-il préférer le modèle physique prôné par le GIEC à la méthode semi-empirique de ces études ?

Les projections de hausse du niveau des océans dépendent des projections de température moyenne de la Terre. On ne peut qu’inviter les experts à nous indiquer quelles seraient leurs projections non pas en fonction de projections de modèles de climat qui ne sont d’ailleurs pas d’accord entre eux comme le montre l’amplitude considérable des incertitudes tant du GIEC que de l’article de l’Institut Postdam, mais sur l’extrapolation de la hausse de 0,4°C observée depuis 1945. Le Professeur Nix-Axel Mörner de l’Université de Stockholm qui a beaucoup publié sur le sujet ces dernières années ne fait par exemple pas partie des experts consultés dans l’article et il n’est pas cité. Ses conclusions basées non sur des modèles de climat virtuel mais sur des observations en particulier dans les iles du Pacifique ou les Maldives, minimisent considérablement les projections. Par ailleurs, Luijendijk et coauteurs ont publié en 2018 dans Nature Science Report (DOI:10.1038/s41598-018-24630-6) qu’en dépit de l’érosion de certains rivages, les plages du monde entier voient en moyenne leur superficie augmenter. Là encore, les travaux faisant appel aux observations se démarquent des projections basées sur des modèles de climat. Ces quelques exemples soulignent effectivement une division au sein de la communauté scientifique quant aux méthodes à employer pour les prévisions. Celles basées sur les observations et les mesures concluent à des perspectives de hausse des océans systématiquement moindres que celles basées sur des modèles de climat.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

04.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

05.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jipebe29
- 25/05/2019 - 11:10
Elémentaire, mon cher Watson
Les marégraphes mesurent les variations de niveau sur les côtes, car c’est cela qui intéresse nos sociétés. Les satellites font des mesures globales sur les océans, ce qui est très différent. Au début, les satellites étaient en cohérence avec les marégraphes mais un changement de calibration a fait grimper leurs mesures à 3,2mm/an, ce qui pose question, comme le dit avec diplomatie le climatologue Ole Humlum sur http://www.climate4you.com/ onglet oceans, see level from tide gauges.
Depuis le début des années 2000, il y a divergence croissante entre les observations de la TMAG (température moyenne annuelle globale) par satellites (et ballons-sondes) et celles prévues par les modèles numériques. Plus le temps passe, plus le quasi non-réchauffement perdure (tendance d’environ +0,1°C/décennie-mesures UAH et Hadcrut4), plus les projections de température par les modèles numériques se révèlent erronées. Comme les variations de niveau des océans sont pilotées par les variations de la TMAG, et comme la crédibilité des projections d’évolution de la TMAG est nulle, celle des augmentations de niveau des océans l’est également. Elémentaire, mon cher Watson !

pierre de robion
- 24/05/2019 - 22:30
Pipeau
Depuis toujours je dis que l'Homme n'y est pas pour grand chose: le climat évolue depuis que la Terre a une atmosphère!
Mais c'est si bon d'affoler les populations, et c'est si jouissif de jouer à se faire peur!
Les seuls qui gagnent sont les enfumeurs de bobos et ceux qui leur piquent leur pognon!
Mais nous aussi nous en sommes victimes avec les taxes!
Jardinier
- 24/05/2019 - 17:03
Un article climato realiste suit un article climato alarmiste,
La on est dans le débat, merci atlantico.