En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 55 min 59 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 1 heure 21 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 2 heures 51 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 6 heures 45 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 7 heures 49 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 8 heures 7 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 8 heures 26 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 8 heures 52 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 9 heures 48 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 1 heure 9 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 2 heures 9 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 3 heures 56 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 7 heures 16 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 7 heures 54 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 8 heures 24 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 8 heures 47 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 9 heures 31 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 10 heures 32 sec
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 10 heures 34 min
© Naohiko Hatta / POOL / AFP
© Naohiko Hatta / POOL / AFP
Matières premières

La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?

Publié le 23 mai 2019
Alors que la guerre commerciale avec les Etats-Unis semblent s'intensifier, le Président chinois Xi Jinping ont laissé entendre qu'elle pourrait faire valoir sa domination sur le marché clé des terres rares.
John Seaman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
John Seaman est chercheur à l'IFRI, spécialiste de la Chine.Il effectue notamment des recherches sur la production d'énergie et de terres rares.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la guerre commerciale avec les Etats-Unis semblent s'intensifier, le Président chinois Xi Jinping ont laissé entendre qu'elle pourrait faire valoir sa domination sur le marché clé des terres rares.

Atlantico : Alors que la guerre commerciale avec les Etats-Unis semblent s'intensifier, le Président chinois Xi Jinping ont laissé entendre qu'elle pourrait faire valoir sa domination sur le marché clé des terres rares. Est-ce un réel atout dans la manche de la Chine, ou s'agit-il de bluff selon vous ? 

John Seaman : La Chine est toujours dominante dans le secteur des terres rares, sans aucun doute, mais la situation n'est pas aussi grave que par le passé. 
 
D'abord, la production mondiale s'est diversifiée, même si cette diversification reste relative. La Chine est toujours de loin le premier producteur mondial de l'ensemble des 17 terres rares, à maintenant bien moins de 80% de l'extraction minière, voire plus pour certains éléments comme le dysprosium, mais c'est n'est plus à 97%, comme en 2010-2011. D'autres producteurs non-chinois ont pu émerger, notamment en Australie, et même aussi aux Etats-Unis (mais avec un succès plus aléatoire dans le cas de ce dernier, avec une production qui s'arrête et qui redémarre), ce qui a permis une diversification relative de la production au niveau mondial. 
 
Ensuite, le paysage de la demande a changé. Lorsque la Chine a mis en place ses quotas d'export en 2010, et les prix on flambées en 2011-12, de nombreux consommateurs ont trouvé des moyens pour résister - soit via des substituts (voir par exemple la quasi disparition des ampoules CFL en faveur des LED, ou encore le choix des batteries Li-ion plutôt que NiMH), soit à travers une meilleure efficacité dans l'usage de la matière première. Néanmoins, les terres rares restent toujours cruciales pour de nombreux produits - dans le raffinage du pétrole ou les pots catalytiques, par exemple, ou encore tous ceux qui dépendent des aimants permanents, par exemple dans l'industrie automobile (surtout plusieurs models de véhicules électriques), des de nombreux produits électroménagers ou de ICT, ou encore les éoliens - où les alternatifs ne sont pas aussi faciles à trouver. 
 
Mais la vraie force chinoise réside non seulement dans sa production des minerais, mais dans sa capacité de les raffiner et les transformer. Au-delà de la matière première, la Chine maitrise davantage les chaines de valeur - des minerais et des oxides aux alliages et jusqu'à même aux aimants permanents, par exemple. La Chine est donc le premier producteur mondial des terres rares, mais elle en est aussi le premier consommateur.

Quel est le degré de dépendance des Etats-Unis vis-à-vis de son adversaire chinois ?

C'est dans le cas des Etats-Unis où la maitrise de la chaine de valeur chinoise est le plus visible. Après avoir fermée ses portes en 2002, réouvert en 2012 et fait faillite en 2015, la mine historique de Mountain Pass en Californie s'est réouverte l'année dernière. Mais toute sa production est aujourd'hui envoyée en Chine pour être transformée - et c'est désormais la Chine qui les taxe à l'arrivée. Aucune capacité américaine n'existe aujourd'hui pour raffiner les minerais extrait de Mountain Pass en produits industriels, donc la dépendance des Etats-Unis, et de la Chine en particulière, est élevée. D'ailleurs c'est l'une des rares lignes d'importations provenant de Chine qui a pu résister aux taxes douanières identifiées par l'administration Trump. Des projets potentiels existent pour ouvrir une usine de raffinage aux Etats-Unis - à Hondo, au Texas - mais elle reste toujours théorique pour l'instant. 
 
Comme les Etats-Unis n'ont non-seulement perdu leur capacité de raffiner les minerais riches en terres rares, ils ont aussi perdu en grande partie les maillons de la chaine de production qui consomment les matières premières raffinées. On ne trouve plus de producteurs d'aimants permanents aux Etats-Unis, par exemple - au Japon, en Allemagne, oui, et surtout en Chine, mais pas aux Etats-Unis. Les industries américaines qui se servent de ces aimants n'importent pas des terres rares directement, mais des produits bien transformées fait à base de. La consommation américaine des terres rares en tant que matière première est surtout concentrée dans le raffinage du pétrole et les pots catalytiques d'automobiles.  

Quel serait l'effet d'un embargo sur les matières premières ? Et sur les produits transformés contenant des terres rares ?

A mon avis, un embargo sur les terres rares en tant que matière première serait assez limité s'il ne cible que les Etats-Unis. Ces derniers peuvent toujours passer par des intermédiaires pour se fournir. Il y aurai une prime à payer, certes, mais ce ne serait pas un accès à la ressource totalement bloqué. Pour être efficace, il faudrait que l'embargo soit quasiment mondial, et à mon avis ce n'est pas ce que les autorités chinoises auraient en tête - ou bien ce serait une option pour garder pour bien plus tard, dans la malheureuse l'éventualité où un nombre plus large de pays fassent clairement front uni avec les Etats-Unis contre la Chine. Un embargo sur l'exportation des produits transformés - par exemple des aimants permanents - aurait nécessairement un impact aussi, mais encore une fois, tant qu'il y aura de la demande côté américain, il y aura des traders qui n'hésiteraient pas à jouer l'intermédiaire pour gagner une marge - donc un cout à payer côté Etats-Unis, mais pas nécessairement plus. 
 
En revanche, le symbolisme de tels mesures serait très important, et ne ferait que confirmer la nécessité ressenti côté américain de reconstituer une maitrise plus complète de la chaine de valeur des terres rares et, de manière plus large, défendre la stratégie poussée par certains aux Etats-Unis de forcer un découplage plus profond entre les économies américaines et chinoises. 
 
A mon avis le ressenti en Europe, au Japon, ou dans d'autre pays consommateurs d'un éventuel embargo chinois, même s'il ne cible que les Etats-Unis, ne serait pas non plus négligeable. En effet, notre dépendance vis-à-vis la Chine dans le domaine des terres rares, ainsi que d'autres métaux "critiques" et les chaines de valeur qui y sont liés - par exemple le cobalt et les batteries, où la Chine prend des positions importantes - est aussi une vraie source d'inquiétude.  
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires