En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

02.

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

03.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

06.

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

07.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Insolite
Spectateurs virtuels
Denver Broncos : les personnages de South Park s'invitent au stade pour les matches de NFL
il y a 9 heures 6 min
pépites > Défense
Chemin de la paix...
L'Arménie saisit d'urgence la Cour européenne des droits de l'homme après les tensions militaires avec l'Azerbaïdjan
il y a 10 heures 47 min
pépites > Economie
Outils de lutte contre la crise et face à la pandémie
Le gouvernement présente son projet de budget 2021
il y a 11 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contes et légendes" de Joël Pommerat : Pommerat au firmament

il y a 14 heures 16 min
Alimentation
Plus de la moitié des produits végétariens étudiés par une association contiennent de l’eau comme ingrédient principal
il y a 14 heures 55 min
pépites > Religion
Séparatisme
Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes
il y a 16 heures 20 min
décryptage > Economie
Nécessité d'un compromis

Sécurité sanitaire et emploi : les difficultés du "en même temps"

il y a 16 heures 47 min
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 17 heures 8 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 17 heures 40 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 18 heures 22 min
light > Media
"En toute franchise"
Ségolène Royal va intervenir régulièrement sur le plateau de LCI dans le cadre d'un débat
il y a 9 heures 33 min
pépites > Politique
Candidature
Rachida Dati se confie dans la presse britannique sur son souhait de vouloir "gagner l'élection présidentielle de 2022"
il y a 11 heures 15 min
décryptage > France
Les entrepreneurs parlent aux Français

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

il y a 14 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vagabondages" de Lajos Kassak : sur les routes de Budapest à Paris avant 14, le savoir survivre d’un artiste prolétaire… une pépite de la littérature hongroise

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Economie
Coronavirus

Impact du Covid-19 : vers un budget 2021 en apesanteur

il y a 15 heures 44 min
décryptage > Société
Licence to kill

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

il y a 16 heures 28 min
Crise
La paralysie de l'économie due au coronavirus menace New York déjà très endettée
il y a 16 heures 57 min
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 17 heures 25 min
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 17 heures 55 min
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 18 heures 26 min
© Naohiko Hatta / POOL / AFP
© Naohiko Hatta / POOL / AFP
Matières premières

La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?

Publié le 23 mai 2019
Alors que la guerre commerciale avec les Etats-Unis semblent s'intensifier, le Président chinois Xi Jinping ont laissé entendre qu'elle pourrait faire valoir sa domination sur le marché clé des terres rares.
John Seaman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
John Seaman est chercheur à l'IFRI, spécialiste de la Chine.Il effectue notamment des recherches sur la production d'énergie et de terres rares.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la guerre commerciale avec les Etats-Unis semblent s'intensifier, le Président chinois Xi Jinping ont laissé entendre qu'elle pourrait faire valoir sa domination sur le marché clé des terres rares.

Atlantico : Alors que la guerre commerciale avec les Etats-Unis semblent s'intensifier, le Président chinois Xi Jinping ont laissé entendre qu'elle pourrait faire valoir sa domination sur le marché clé des terres rares. Est-ce un réel atout dans la manche de la Chine, ou s'agit-il de bluff selon vous ? 

John Seaman : La Chine est toujours dominante dans le secteur des terres rares, sans aucun doute, mais la situation n'est pas aussi grave que par le passé. 
 
D'abord, la production mondiale s'est diversifiée, même si cette diversification reste relative. La Chine est toujours de loin le premier producteur mondial de l'ensemble des 17 terres rares, à maintenant bien moins de 80% de l'extraction minière, voire plus pour certains éléments comme le dysprosium, mais c'est n'est plus à 97%, comme en 2010-2011. D'autres producteurs non-chinois ont pu émerger, notamment en Australie, et même aussi aux Etats-Unis (mais avec un succès plus aléatoire dans le cas de ce dernier, avec une production qui s'arrête et qui redémarre), ce qui a permis une diversification relative de la production au niveau mondial. 
 
Ensuite, le paysage de la demande a changé. Lorsque la Chine a mis en place ses quotas d'export en 2010, et les prix on flambées en 2011-12, de nombreux consommateurs ont trouvé des moyens pour résister - soit via des substituts (voir par exemple la quasi disparition des ampoules CFL en faveur des LED, ou encore le choix des batteries Li-ion plutôt que NiMH), soit à travers une meilleure efficacité dans l'usage de la matière première. Néanmoins, les terres rares restent toujours cruciales pour de nombreux produits - dans le raffinage du pétrole ou les pots catalytiques, par exemple, ou encore tous ceux qui dépendent des aimants permanents, par exemple dans l'industrie automobile (surtout plusieurs models de véhicules électriques), des de nombreux produits électroménagers ou de ICT, ou encore les éoliens - où les alternatifs ne sont pas aussi faciles à trouver. 
 
Mais la vraie force chinoise réside non seulement dans sa production des minerais, mais dans sa capacité de les raffiner et les transformer. Au-delà de la matière première, la Chine maitrise davantage les chaines de valeur - des minerais et des oxides aux alliages et jusqu'à même aux aimants permanents, par exemple. La Chine est donc le premier producteur mondial des terres rares, mais elle en est aussi le premier consommateur.

Quel est le degré de dépendance des Etats-Unis vis-à-vis de son adversaire chinois ?

C'est dans le cas des Etats-Unis où la maitrise de la chaine de valeur chinoise est le plus visible. Après avoir fermée ses portes en 2002, réouvert en 2012 et fait faillite en 2015, la mine historique de Mountain Pass en Californie s'est réouverte l'année dernière. Mais toute sa production est aujourd'hui envoyée en Chine pour être transformée - et c'est désormais la Chine qui les taxe à l'arrivée. Aucune capacité américaine n'existe aujourd'hui pour raffiner les minerais extrait de Mountain Pass en produits industriels, donc la dépendance des Etats-Unis, et de la Chine en particulière, est élevée. D'ailleurs c'est l'une des rares lignes d'importations provenant de Chine qui a pu résister aux taxes douanières identifiées par l'administration Trump. Des projets potentiels existent pour ouvrir une usine de raffinage aux Etats-Unis - à Hondo, au Texas - mais elle reste toujours théorique pour l'instant. 
 
Comme les Etats-Unis n'ont non-seulement perdu leur capacité de raffiner les minerais riches en terres rares, ils ont aussi perdu en grande partie les maillons de la chaine de production qui consomment les matières premières raffinées. On ne trouve plus de producteurs d'aimants permanents aux Etats-Unis, par exemple - au Japon, en Allemagne, oui, et surtout en Chine, mais pas aux Etats-Unis. Les industries américaines qui se servent de ces aimants n'importent pas des terres rares directement, mais des produits bien transformées fait à base de. La consommation américaine des terres rares en tant que matière première est surtout concentrée dans le raffinage du pétrole et les pots catalytiques d'automobiles.  

Quel serait l'effet d'un embargo sur les matières premières ? Et sur les produits transformés contenant des terres rares ?

A mon avis, un embargo sur les terres rares en tant que matière première serait assez limité s'il ne cible que les Etats-Unis. Ces derniers peuvent toujours passer par des intermédiaires pour se fournir. Il y aurai une prime à payer, certes, mais ce ne serait pas un accès à la ressource totalement bloqué. Pour être efficace, il faudrait que l'embargo soit quasiment mondial, et à mon avis ce n'est pas ce que les autorités chinoises auraient en tête - ou bien ce serait une option pour garder pour bien plus tard, dans la malheureuse l'éventualité où un nombre plus large de pays fassent clairement front uni avec les Etats-Unis contre la Chine. Un embargo sur l'exportation des produits transformés - par exemple des aimants permanents - aurait nécessairement un impact aussi, mais encore une fois, tant qu'il y aura de la demande côté américain, il y aura des traders qui n'hésiteraient pas à jouer l'intermédiaire pour gagner une marge - donc un cout à payer côté Etats-Unis, mais pas nécessairement plus. 
 
En revanche, le symbolisme de tels mesures serait très important, et ne ferait que confirmer la nécessité ressenti côté américain de reconstituer une maitrise plus complète de la chaine de valeur des terres rares et, de manière plus large, défendre la stratégie poussée par certains aux Etats-Unis de forcer un découplage plus profond entre les économies américaines et chinoises. 
 
A mon avis le ressenti en Europe, au Japon, ou dans d'autre pays consommateurs d'un éventuel embargo chinois, même s'il ne cible que les Etats-Unis, ne serait pas non plus négligeable. En effet, notre dépendance vis-à-vis la Chine dans le domaine des terres rares, ainsi que d'autres métaux "critiques" et les chaines de valeur qui y sont liés - par exemple le cobalt et les batteries, où la Chine prend des positions importantes - est aussi une vraie source d'inquiétude.  
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires