En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

03.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

04.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

05.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

06.

Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion

07.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 40 min 9 sec
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 4 heures 14 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 4 heures 57 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 17 heures 32 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
Journée sans voiture : les images surréalistes des rues de Paris
il y a 20 heures 1 min
pépites > Société
Engagement
Extension de la PMA : Agnès Buzyn ne partage pas les réserves émises par l'Académie de médecine
il y a 21 heures 28 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 1 heure 42 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 3 heures 32 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 3 heures 44 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 4 heures 8 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 4 heures 27 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 4 heures 43 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 17 heures 38 sec
pépite vidéo > International
Epicentre
L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans
il y a 19 heures 19 min
pépites > Politique
Secret de polichinelle
Municipales à Paris : Anne Hidalgo devrait officialiser sa candidature "dans les prochaines semaines"
il y a 20 heures 48 min
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 22 heures 41 min
© Brendan Smialowski / AFP
© Brendan Smialowski / AFP
Electron libre

Trump alimente les risques de conflit avec l’Iran. Peut-être. Mais est-il le véritable décisionnaire de la politique étrangère américaine ?

Publié le 21 mai 2019
Donald Trump a menacé sur Twitter de provoquer la "fin officielle de l'Iran" si Téhéran "veut se battre".
Professeur agrégé d'histoire CPGE. Spécialiste de politique américaine. Il est le co-auteur des EtatsUnis et le monde (1823-1945) aux Editions Atlande (2018).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Corentin Sellin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Professeur agrégé d'histoire CPGE. Spécialiste de politique américaine. Il est le co-auteur des EtatsUnis et le monde (1823-1945) aux Editions Atlande (2018).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Donald Trump a menacé sur Twitter de provoquer la "fin officielle de l'Iran" si Téhéran "veut se battre".

tlantico : Dans quelle mesure cette menacede Donald Trump est-elle sérieuse ? 

Corentin Sellin : Cette menace n'est pas très sérieuse si l'on considère d'abord qu'un régime iranien exsangue ne cesse de répéter au travers de toutes ses composantes (président Rohani, ministre des Affaires étrangères Zarif, et même commandant des Gardiens de la Révolution Salami) qu'il ne veut pas la guerre et ne fera rien pour la déclencher. Par ailleurs, ce tweet du jour de Trump contredit sa propre déclaration de vendredi, quand il disait espérer ne pas faire la guerre à l'Iran. Il faut se souvenir que les tweets de Trump ne sont pas nécessairement destinés à d'éventuels rivaux ou partenaires diplomatiques mais à sa propre base politique intérieure, qui le suit sur les réseaux sociaux, et à laquelle il veut diffuser en permanence une image de force et de virilité prêtes à frapper à tout instant. 

Plus largement, Donald Trump a-t-il vraiment les moyens de prendre seul de telles décisions en matière de politique internationale ? Comment la politique étrangère s'élabore-t-elle au sein des institutions américaines ? Quels obstacles pourrait rencontrer Trump au sein de ces mêmes institutions ?

L'évolution de la présidence US au XXe siècle a fait du chef de l'Etat le décideur ultime, de dernier ressort, pour la politique étrangère et les interventions militaires extérieures. Si le Congrès a tenté, lors du Watergate, de reprendre ses prérogatives originelles (War Powers Act de décembre 1973, qui contraint théoriquement le président à soumettre à l'aval du Congrès tout déploiement extérieur de forces dans un délai de 60 jours), la présidence a développé de nouveaux moyens de contournement de l'autorité du Congrès. Ainsi, Trump lui-même a pu déjà frapper deux fois militairement  le régime de Bachar par des frappes aériennes en Syrie en arguant qu'il ne s'agissait pas de déploiement de troupes au sol et d'opérations ponctuelles. Quant à la présence de soldats étatsuniens en Syrie contre l'Etat Islamique, elle a été justifiée sous Obama puis sous Trump par des autorisations votées par le Congrès en 2001-2002 pour la lutte contre le terrorisme islamique d'Al Qa'ida. Si Trump décidait de frapper l'Iran, il pourrait utiliser de nouveau cette autorisation parlementaire de 2001-2002 en arguant des activités terroristes financées par Téhéran. Le Congrès paraît donc dépassé comme contre-pouvoir en politique étrangère, d'autant que le Sénat possède une majorité républicaine confortable. Les lignes de fracture éventuelles passent actuellement davantage à l'intérieur de l'exécutif entre un Trump soucieux de conserver la dimension isolationniste et sans guerre longue de son America First et son conseiller à la Sécurité nationale Bolton ou son secrétaire d'Etat Pompeo, tous deux issus, à des degrés divers, de l'école néoconservatrice d'interventionnisme militaire direct pour imposer les valeurs étatsuniennes. Cependant, au sein même du Conseil à la Sécurité Nationale (NSC) qui reste l'organe central de conception et de décision de la politique étrangère et de défense US, si Bolton y contrôle la bureaucratie et les propositions, Trump reste le seul décideur. 


Paradoxalement, Donald Trump prône depuis le début de son mandat une politique à rebours de l'interventionnisme et exprime une ferme volonté de désengager les Etats-Unis des théâtres d'opération internationaux et des instances internationales. Est-ce crédible et faisable ? Peut-il décider seul ? Quelles forces s'opposent à ce "désengagement" unilatéral à l'intérieur des institutions américaines ?

Pour l'heure, Trump a, en effet, tourné le dos à beaucoup d'engagements internationaux multilatéraux dont il estimait qu'ils desservaient l'intérêt national au sens strict, dont le fameux accord nucléaire avec l'Iran de 2015 (JCPOA) mais aussi les traités de libre-échange, l'accord de Paris sur le climat etc. Et conformément à l'exercice de la présidence impériale, ce repli unilatéral des Etats-Unis voulu par Trump n'a pu être contrarié dans ses grandes lignes. Cependant, la crise actuelle avec l'Iran fait ressortir une nouvelle étape de la présidence Trump. Il a défait l'accord nucléaire signé avec Obama car il voulait un nouveau traité englobant des interdictions sur la prolifération balistique iranienne et le soutien de ce régime à des forces déstabilisatrices au Moyen-Orient. Trump, aussi paradoxal que celui puisse paraître, répète qu'il veut renégocier avec l'Iran, d'où les fortes sanctions économiques… après avoir cassé le seul accord déjà conclu sur le nucléaire. Mais Bolton et Pompeo paraissent eux beaucoup plus soucieux de renverser le régime religieux et dictatorial de Téhéran, dont ils dénoncent à l'envi la corruption et l'illégitimité. On voit donc un président "circonscrit" par ses conseillers qui tentent de poursuivre leurs propres objectifs sous son autorité. Cette tendance à la dissonance bureaucratique- voire à la résistance- est manifeste en politique étrangère où, par exemple, le département d'Etat n'a toujours pas exécuté l'ordre de retrait de l'aide financière au Honduras, au Guatemala et au Salvador annoncé par Trump fin mars (Ignoring Trump’s Orders, Hoping He’ll Forget).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Donald Trump, Twitter, guerre, Iran
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

03.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

04.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

05.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

06.

Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion

07.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires