En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Allan Ajifo / Flickr
Memento
Pourquoi il est très difficile de se fier à ses souvenirs de petite enfance
Publié le 21 mai 2019
Selon une étude menée par le Centre for Memory and Law de la City University of London, environ quatre personnes sur dix ont fabriqué leurs premiers souvenirs d'enfance. Des experts ont déjà entrepris d'utiliser cette caractéristique du cerveau humain pour soigner des traumatismes ou lutter contre certaines maladies.
Chrisophe Julia est psychologue clinicien diplômé de l'université de Paris 8 - IED. Il est spécialisé dans l'apprentissage de la gestion difficile des émotions (peur, colère, anxiété, perte de confiance…). Il est formé à l'hypnose...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Julia
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chrisophe Julia est psychologue clinicien diplômé de l'université de Paris 8 - IED. Il est spécialisé dans l'apprentissage de la gestion difficile des émotions (peur, colère, anxiété, perte de confiance…). Il est formé à l'hypnose...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude menée par le Centre for Memory and Law de la City University of London, environ quatre personnes sur dix ont fabriqué leurs premiers souvenirs d'enfance. Des experts ont déjà entrepris d'utiliser cette caractéristique du cerveau humain pour soigner des traumatismes ou lutter contre certaines maladies.

Atlantico: D'après les conclusions de cette étude, il est peu probable que les souvenirs d'enfance soient des événements réels en raison de l'âge auquel ils ont été capturés.  La mémoire infantile est-elle fiable ?

Christophe Julia : Selon Jacques Touchon, médecin chercheur sur la mémoire, la maturation de l'hippocampe ne se fait qu'après cinq ans, ce qui signifie qu'avant cinq ans, la mémoire est très peu fiable. Au fond, elle est d'autant moins fiable que les gens assurent que c'est une vérité. En réalité, la mémoire fonctionne en deux temps : par encodage et par récupération. On croit récupérer des souvenirs et ensuite on les ressasse à plusieurs (ses parents, ses proches etc.) : c'est ainsi qu'on construit une mémoire. Pour ce qui fait la vérité scientifique des choses, il n'y a pas d'objectivité si ce n'est dans le débat. Quand il s'agit d'une mémoire familiale, c'est entièrement teinté par une émotion : c'est donc très peu accessible à la discussion et à l'échange de points de vue. La plupart du temps, les souvenirs avant cinq ans sont très peu fiables. En fait, il y a une sorte de convergence des recherches pour arriver à un certain point de connaissances : c'est relativement objectif, mais c'est une objectivité sous le rapport intersubjectif du débat des chercheurs.

Puisqu'on peut modifier ses propres souvenirs, peut-on aussi manipuler les souvenirs des autres ? En créer de nouveaux ?

C'est évident que chez certaines personnes vulnérables, d'autant plus s'il s'agit d'enfants, on peut leur mentir pendant très longtemps, toute une vie, et même parfois sans le faire exprès. Des chercheurs des années 1980-1990 sont parvenus à créer des faux souvenirs : ils ont réussi à soigner des traumatismes de la petite enfance, souvent sexuels sous l'inspiration freudienne, ou faire ressortir des événements qui n'avaient jamais existé. Le thérapeute, au lieu d'être catalyseur d'un processus autonome, était manipulateur, grâce à une psychothérapie ou grâce à l'hypnose, profitait de la vulnérabilité de la personne jusqu'à créer des faux souvenirs. Cela se trouve actuellement dans les conflits de couple : pour se débarrasser d'une des personnes du couple, on fait créer à l'enfant des faux souvenirs, quitte à manipuler des dessins d'enfant. Il ne s'agit d'ailleurs pas seulement de thérapie. Sous la pression des émotions des uns et des autres, on peut avoir une influence sur quelqu'un qui peut croire en cette reconstruction de ses souvenirs.

Le mécanisme général est le suivant : il y a 2% des neurones qui s'occupent de la perception extérieure, ce qui est très peu. Or le monde intérieur est constitué de la mémoire et de l'imagination : ici, l'on peut capturer ou inventer des images et des souvenirs que l'on croit vrai. En réalité, même la perception est une reconstruction. Il y a une double traduction de signaux lumineux et sonore qui sont des flux nerveux qui se traduisent en modification chimique, puis une traduction électrique pour arriver jusqu'au cerveau. De fait, notre pensée est une reconstruction. C'est facile de vaciller si l'on n'est pas en interaction incessante avec l'environnement (relationnel et scientifique) : on peut donc créer des souvenirs complètement autonomes et délirants.

Le souvenir n'est pas encodé dans un coin du cerveau. Le cerveau est un réseau qui contient de nombreuses informations codées dans des endroits différents, avant la reconstruction. On peut donc reconstruire un souvenir fictif  à partir d'éléments de base qui sont vrais.

Quels sont les avantages et les dangers médicaux, psychologiques et éthiques des "fausses suggestions autobiographiques" telles qu'elles sont pratiquées par certains médecins pour supprimer une allergie lutter contre l'obésité ou libérer d'un traumatisme ?

Erickson avait créé un faux souvenir, qui s'appelle "l'homme de février", à une enfant abandonnée : il lui a créé le souvenir d'un homme qui venait lui rendre visite en février, alors qu'elle n'a jamais eu personne de réellement proche dans sa vie. Elle fait de cet homme un ami : quelqu'un sur qui elle comptait et en qui elle a cru. Il peut y avoir des fausses suggestions autobiographiques qui soient dévastatrices : si l'on crée des événements traumatisants qui n'existaient pas dans le passé et qui créent une scission au présent pour une fille qui rejette son père sans raison.

Au fond la vraie question est de savoir si c'est bénéfique ou pas, et si la personne y croit. J'ai travaillé avec une personne qui avait des lésions au niveau de l'estomac : elle a eu plusieurs opérations faites et la chirurgie ne fonctionnait pas. Grâce à la psychologie, il y a eu réveil de souvenirs, le problème de deuils pas réalisés. Nous avons réglé le problème par l'hypnose sur un souvenir qu'elle a eu à quatre ans. Il s'agit donc d'un problème de croyance. Si cela fait du bien au patient et cela transforme sa vie, cela lui sera bénéfique.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
mémoire, enfants, amnésie
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires