En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

04.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

07.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 1 heure 15 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 3 heures 4 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 4 heures 14 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 4 heures 53 min
décryptage > France
Appel aux autorités

Dans la peau d’un autiste

il y a 5 heures 18 min
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 5 heures 51 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 6 heures 17 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 6 heures 34 min
pépites > Société
Couac
A peine voté, l'article 24 de la loi sécurité globale va être réécrit par une commission indépendante : la majorité est énervée
il y a 7 heures 20 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Violences contre un producteur : ce problème d’encadrement de la police nationale auquel doit absolument s’attaquer le gouvernement

il y a 7 heures 48 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 2 heures 23 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 3 heures 39 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 4 heures 39 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 4 heures 54 min
light > Culture
Star
Isabelle Huppert meilleure actrice du monde au XXIe siècle selon le New York Times
il y a 5 heures 26 min
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 6 heures 2 min
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 6 heures 22 min
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Economie
Solutions pour sauver les emplois

Voilà comment le Covid-19 a exacerbé la fracture entre travailleurs qualifiés et non qualifiés malgré les dispositifs de chômage partiel

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

il y a 8 heures 6 min
© MARTIN BUREAU / AFP
© MARTIN BUREAU / AFP
L’explosion cambrienne, un mythe ?

L’origine de la vie pourrait provenir non pas d’une, mais de plusieurs explosions survenues entre il y a 520 et 540 millions d’années avant notre ère

Publié le 01 mai 2019
Selon une étude scientifique menée par l'Université d'Édimbourg, "plus on regarde l'explosion cambrienne, moins il y a d'explosion". Longtemps considérée comme un "big bang" biologique, l'explosion du Cambrien suscite des débats quant à son déroulement précis. En jeu : la date et les circonstances exactes de l’apparition de la vie sur Terre.
Jean Vannier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Vannier est paléobiologiste, directeur de recherche au CNRS.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude scientifique menée par l'Université d'Édimbourg, "plus on regarde l'explosion cambrienne, moins il y a d'explosion". Longtemps considérée comme un "big bang" biologique, l'explosion du Cambrien suscite des débats quant à son déroulement précis. En jeu : la date et les circonstances exactes de l’apparition de la vie sur Terre.

Atlantico.fr : Dans un récent article, une équipe de chercheurs dirigée par Rachel Wood de l'Université d'Édimbourg soutient qu'il n'y a pas d'explosion cambrienne à proprement parler, que celle-ci n'était qu'une "explosion au milieu d'un artifice prolongé". Pourquoi l'explosion cambrienne fait encore débat aujourd'hui ? Quels sont les nouveaux arguments à prendre en compte dans ce débat ?

Jean Vannier : Petit rappel. L’explosion cambrienne est par définition l’apparition dans les roches d’âge cambrien de fossiles entièrement nouveaux représentant les restes d’animaux inconnus au Précambrien mais par contre très semblables à ceux que nous connaissons dans la nature actuelle (par ex: les arthropodes, mollusques, chordés, etc..). Ceci a étonné beaucoup de scientifiques depuis Darwin (1859) pour lequel cette question restait mystérieuse. Ces premiers animaux du Cambrien sont anatomiquement très complexes (systèmes digestifs et sensoriels, etc) et forment des écosystèmes assez comparables à ceux de la nature actuelle. Tout le monde est d’accord là-dessus. Ces premiers animaux « modernes » sont bien représentés dès 520 Ma (ex: faune de Chengjiang). Etant donnée cette complexité il faut naturellement envisager une origine plus ancienne des animaux avant 520 Ma au cours de la transition Precambrian-Cambrien. Les données moléculaires (comparaison des génomes d’organismes actuels) indiquent une origine très ancienne (précambrienne) de nombreuses lignées animale  mais malheureusement ces prédictions ne sont pas confirmées par les fossiles (très peu de preuves). En clair, les fossiles ne nous nous permettent pas de retracer clairement l’evolution du monde animal à ses débuts.

Dans le Précambrien terminal (Ediacarien) on a essentiellement des organismes macroscopiques parfois très bien conservés (faune de la Mer Blanche) mais qui ne correspondent pas aux plans d’organisation des animaux. Récemment des bio-marqueurs typiques des animaux actuels ont été identifiés chez ces organismes de la Mer Blanche. Ce sont donc probablement des animaux mais on ne sait pas où les placer et les relier aux animaux cambriens et actuels. Ce point reste encore actuellement énigmatique. Au Précambrien terminal on voit également apparaitre des traces d’activité dans le sediment (terriers et pistes) qui indiquent la présence de possibles animaux fouisseurs sans doute vermiformes dotées d’une musculature et d’un système nerveux. Toutefois on ne sait rien des animaux eux-mêmes car seules leurs pistes sont conservées.

La réponse viendra peut-être des fossiles de la base du Cambrien (comme ceux de Kuanchuanpu en Chine datés de 535 Ma que j’étudie avec des collègues chinois). Ce sont des animaux microscopiques pour la plupart des vers et les ancêtres possibles des méduses. Mais ces assemblages sont très différents de ceux de la faune de Chengjiang (520 Ma) et encore plus des faunes précambriennes.

Pour moi, il y a une succession d’assemblages distincts au cours de la transition Précambrien-Cambrian mais pas de preuve d’une unique radiation transitionnelle comme le propose Wood et al.  Cette transition est toutefois réelle à l’Ediacarien (succession d’assemblages; voir Wood et al.) et au passage Cambrien-Ordovicien (GOBE). Par contre le passage Ediacarien-Cambrien reste un grand mystère. On passe radicalement d’un monde à un autre sans transition. L’idée d’un remplacement (contrairement à Wood et al.) me parait plausible même si l’on ne dispose pas d’assez de preuves pour l’affirmer. Le monde précambrien est dominé par les tapis microbiens qui tapissent les fonds marins. L’apparition des premiers terriers montrent une activité a l’intérieur et sur les sédiments. Les premiers animaux sont sans doute responsables de la destruction de ces écosystèmes primitifs stratifiés. L’article de Wood et al. ne discute presque pas ce point important. Il est possible que les ancêtres des animaux qui se développeront au cours du Cambrien de façon spectaculaire, étaient pour la plupart mous et microscopiques au Précambrien (mais bien présents!). On peut imaginer que par leur nature ils n’aient pas été conservés. Je soutiens plutôt cette idée. C’est un peu comme les petits mammifères qui co-existaient avec les dinosaures. Leur développement a été rendu possible après la disparition des dinosaures.

Des découvertes récentes ont également renforcé la continuité entre les mondes pré-explosion et post-explosion. Selon ces études, il faudrait parler de cinq « grands bonds » entre l’Édiacarien et la fin du Cambrien. Évolution linéaire contre rupture géologique brutale : quelles sont les conséquences de cette nouvelle théorie biologique ?

Aucune découverte récente ne vient renforcer l’idée d’une continuité entre le monde vivant Précambrien et Cambrien. Il y a une rupture évidente. Même si je ne suis pas d’accord avec le modèle de Wood et al;, je trouve intéressant sa démarche, celle de combiner données paléontologiques et environnementales (tirées d’études géochimiques). Il est évident pour moi que des changements environnementaux ont façonné l’évolution biologique. Les variations d’oxygénation en particulier. Les épisodes d’anoxie ont provoqué des extinctions mais une fois terminés ont offert aux survivants des conditions favorables de développement (par exemple niches écologiques aisées vacantes). D’où les radiations observées. Ces changements environnementaux insufflent une dynamique certaine et ont bien sûr opéré lors de la transition Précambrien-Cambrien.

Par contre le variations isotopiques observées nous donnent une information indirecte sur ces changements et il faut être assez prudent dans les interprétations. Tout le monde est d’accord pour dire que le taux d’oxygène augmente au début du Cambrien. Un seuil est dépassé qui permet ou favorise de nouveaux métabolismes. La première radiation animale a sans doute bénéficié de cela. Mais ce seul facteur n’explique pas tout.

Je suis d’accord avec une succession de crises environnementales qui ont chaque fois donné de nouvelles possibilités d’évolution au monde vivant. Par contre je ne vois pas bien ces "cinq grands bonds" dans l’évolution biologique. Wood et al. verraient semble-il une évolution finalement linéaire marquée par une succession d’événements. C’est vrai si l’on regarde l’évolution du vivant depuis le début jusqu’à nos jours. Effectivement on pourrait en conclure qu’il y a un continuum avec une succession de crises. Mais pour moi l’Explosion Cambrienne est tout à fait exceptionnelle car c’est vraiment le début d’un monde radicalement différent dominé par les animaux.

Cette controverse entre géologues avait déjà été soulevée il y a cinq ans, lorsqu'une étude apportait des précisions sur l'explosion du Cambrien. Qu'est-ce que ce débat dit de la démarche des sciences de la vie et de la terre, telles que la géologie et la paléontologie ? Les questions qu'il soulève sont-elles seulement d'ordre scientifique ?

Je pense que l’origine du monde animal reste encore très énigmatique. De nouvelles découvertes paléontologiques pourront sans doute nous éclairer sur la chronologie exacte de cet événement qui peut avoir été soudain ou au contraire étalé sur une plus longue période de temps géologique. On reste dans le domaine de la science et de la recherche d’éléments de réponse (fossiles, proxies, etc;). Les créationnistes voient les choses très différemment et pensent que l’Explosion cambrienne est la preuve d’une création divine. Ils ont d’ailleurs utilisé sans mon accord. Certaines de mes images de fossiles cambriens pour étayer leur théorie. Heureusement je ne suis pas cité (ouf !). Pour moi leur discours est du pur délire. La religion c’est en dehors de mon champ de compétence.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pig
- 02/05/2019 - 00:52
il y a 520 et 540 millions d’années "avant notre ère"
Expression ridicule