En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

06.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Accusations
Jean-Luc Mélenchon dénonce les pratiques de Quotidien devant le tribunal
il y a 6 heures 37 min
light > Culture
Bonheur des fans
Un nouvel album posthume de Johnny Hallyday va sortir le 25 octobre
il y a 7 heures 21 min
pépites > International
Idéologie
Chine : les journalistes des médias d'Etat vont être soumis à un test de fidélité envers le président Xi Jinping
il y a 8 heures 28 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
L'avenir de la Syrie au cœur de la réunion tripartite entre l'Iran, la Turquie et la Russie
il y a 10 heures 5 min
décryptage > Santé
Santé

Vers de nouveaux médicaments capables d’atténuer les douleurs liées au vieillissement

il y a 10 heures 40 min
pépites > Politique
"Macron's Moment"
Emmanuel Macron dresse le bilan de son mandat et de la crise des Gilets jaunes dans le magazine Time
il y a 12 heures 3 min
décryptage > Politique
Réformes

Cet obstacle qui bloquera toute véritable simplification administrative aussi longtemps qu’il ne sera pas levé

il y a 14 heures 6 min
décryptage > Environnement
Mobilisation

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

il y a 14 heures 49 min
décryptage > Politique
Grand oral

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

il y a 15 heures 23 min
décryptage > Environnement
Solutions

Pourquoi la taxe carbone ferait plus de mal que de bien

il y a 15 heures 43 min
light > Culture
Principe de précaution
Les Journées du patrimoine menacées par la mobilisation des Gilets jaunes
il y a 7 heures 3 min
pépites > France
Sécurité
Manifestation des Gilets jaunes : dispositif sécuritaire renforcé à Paris ce samedi 21 septembre
il y a 7 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "Les Dictateurs" de Jacques Bainville

il y a 9 heures 46 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les aiguilles se décentrent et quand les couleurs se concentrent : c’est l’actualité des montres quand vient l’automne
il y a 10 heures 21 min
pépites > Justice
LFI
Trois mois de prison avec sursis requis contre Jean-Luc Mélenchon
il y a 10 heures 50 min
pépite vidéo > Politique
Calendrier
Xavier Bertrand "pense" à la présidentielle de 2022
il y a 12 heures 43 min
décryptage > France
Un vrai café
Financement

SOS, le groupe associatif capable de rassembler 200 millions d’euros pour sauver les cafés de nos campagnes (oui, mais les sauver de quoi au juste...?)

il y a 14 heures 32 min
décryptage > Religion
Dieu reconnaîtra les siens

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

il y a 15 heures 10 min
décryptage > Politique
Droite sociale et régalienne

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

il y a 15 heures 39 min
décryptage > France
Prévisions

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

il y a 15 heures 58 min
© FRED DUFOUR / AFP
© FRED DUFOUR / AFP
Plastique

Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal

Publié le 21 avril 2019
Alors que les magasins « en vrac » connaissent un certain succès du fait d'une sensibilisation grandissante de la population aux problèmes de pollution par le plastique, plusieurs études ont démontré que la suppression des emballages plastiques pouvait conduire à une hausse des invendus dans les supermarchés.
Jean Hornain est le directeur général de Citeo, entreprise spécialisée dans le recyclage des emballages ménagers et des papiers graphiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Hornain
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Hornain est le directeur général de Citeo, entreprise spécialisée dans le recyclage des emballages ménagers et des papiers graphiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les magasins « en vrac » connaissent un certain succès du fait d'une sensibilisation grandissante de la population aux problèmes de pollution par le plastique, plusieurs études ont démontré que la suppression des emballages plastiques pouvait conduire à une hausse des invendus dans les supermarchés.

Atlantico : Alors que les magasins « en vrac » connaissent un certain succès du fait d'une sensibilisation grandissante de la population aux problèmes de pollution par le plastique, plusieurs études ont démontré que la suppression des emballages plastiques pouvait conduire à une hausse des invendus dans les supermarchés. Comment expliquer ce résultat ?

Jean Hornain : Cette tendance du « vrac », comme d’autres nouveaux modes de consommation, montre d’abord, et cela va dans le bon sens, que la société cherche à agir pour l’environnement, à travers des choix de consommation responsable. Le tri et recyclage de l’emballage sont des dimensions essentielles de cette responsabilité. La notion de juste emballage est devenue centrale car l’emballage a des fonctionnalités essentielles pour le produit. L’emballage sert avant tout à le protéger, à le transporter et à préserver sa qualité. Si on le supprime, on supprime aussi toutes ces fonctionnalités, avec un risque pour sa conservation ou sa qualité, avec les risques associés que vous rappelez. En tant que tel, l’emballage limite le gaspillage alimentaire, comme il limite d’autres gaspillages liés par exemple à la dégradation du produit pendant son transport ou sa mise en rayons. Le juste emballage au contraire vise à permettre des emballages dont l’impact environnemental global est minimum.

Du coup, prêcher une suppression totale des emballages plastiques n'est-il pas une fausse bonne idée ?

Le plastique reste un matériau relativement jeune. Il s’est rapidement imposé dans nos modes de consommation et de production pour sa praticité et ses avantages, notamment de légèreté et de résistance. L’enjeu des acteurs du recyclage, et en particulier des entreprises de la grande consommation, est d’apporter des solutions à 100 % des emballages afin de les intégrer dans une véritable approche circulaire de la production et de la consommation des produits du quotidien. En matière d’emballages plastiques, 50 % de ceux consommés sont recyclables, 25 % ont des solutions en cours de développement et 25% doivent faire l’objet de solutions d’éco-conception pour en réduire ou en éliminer l’usage. Nous savons que, face à l’épuisement des ressources fossiles et à la nécessité de limiter notre impact environnemental global, nous devons abandonner nos modes de production linéaires et créer des boucles vertueuses, réintégrant les emballages - comme les papiers d’ailleurs - dans la production de nouvelles matières. Avec les entreprises productrices et distributrices qui exercent leur responsabilité environnementale à travers Citeo, nous agissons autour de trois dimensions essentielles : la réduction, grâce à l’éco-conception qui permet de diminuer la quantité de matériau utilisé et de substituer à des résines sans solution de recyclage des matériaux parfaitement recyclables comme le PET, utilisé pour les bouteilles ; le geste de tri ensuite, qui est indispensable à  l’économie circulaire et qui est la responsabilité de chacun d’entre nous au quotidien pour ne pas gâcher ni polluer ; enfin, les solutions de recyclage, qui incluent aujourd’hui le réemploi quand il a une valeur environnementale ou la valorisation énergétique, c’est-à-dire la création de combustibles. Depuis 1992, ces entreprises ont ainsi consacré 9,5 milliards au financement de l’éco-conception, du tri et du recyclage en France. Le résultat est qu’aujourd’hui, 68% des emballages ménagers et 59% des papiers sont effectivement recyclés. Notre ambition est de franchir un nouveau cap dans les années qui viennent.  Plus que le 0 emballage plastique, peu réaliste encore, l’enjeu est d’arriver au juste emballage et d’utiliser toutes les solutions à notre portée pour que 100% de nos déchets deviennent des ressources.

Ne vaut-il pas mieux dès lors continuer à développer des matières toujours plus recyclables et favoriser la recherche et développement dans le secteur de l'emballage ?

Vous avez raison, c’est indispensable. Nous parviendrons à notre objectif sociétal et économique de faire de nos emballages et nos papiers des ressources, uniquement si nous mobilisons toutes les solutions à notre disposition et si nous innovons massivement. L’investissement dans la recherche et le développement est un axe prioritaire pour les entreprises clientes de Citeo qui agissent pour réduire l’impact environnemental de leurs emballages. Citeo consacre chaque année environ 10M€ à la R&D. Là encore, nous cherchons à faire progresser toutes les solutions : en matière d’éco-conception, il faut trouver les matériaux de l’avenir, comme par exemple la fibre cellulosique comme possible substitut à certains plastiques. En matière de technologie de recyclage, Citeo explore les potentiels du recyclage moléculaire qui permet d’arriver à une qualité comparable à celle des résines plastiques vierges, et de faciliter le retour à l’emballage et au contact alimentaire. Il s’agit également de moderniser les centres de tri, qui s’équipent en nouvelles technologies comme le tri optique ou l’intelligence artificielle ; et d’imaginer et stimuler les nouveaux débouchés et les nouveaux usages pour les matières recyclées. Enfin les programmes de R&D peuvent nous aider à développer des modes de collecte innovants pour que le geste de tri devienne un réflexe au quotidien. Tous nos efforts convergent pour offrir à chaque emballage et chaque papier sa solution de réduction, de réemploi, de recyclage ou de valorisation énergétique.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 21/04/2019 - 17:36
Epuisement ?
On est très très loin de l'épuisement des ressources fossiles, tarte à la crème depuis quelques décennies.