En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 7 heures 30 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 8 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 9 heures 49 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 10 heures 39 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 13 heures 17 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 15 heures 24 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 17 heures 14 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 19 heures 29 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 20 heures 6 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 7 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 9 heures 24 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 10 heures 9 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 12 heures 52 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 13 heures 42 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 16 heures 20 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 17 heures 48 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 19 heures 41 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 21 heures 1 min
© Josh Edelson / AFP
© Josh Edelson / AFP
Jail Zuckerberg ?

Et encore des contacts "volés" à ses utilisateurs : l’heure de dissoudre Facebook est-elle venue ?

Publié le 19 avril 2019
Facebook est au coeur d'un nouveau scandale qui va nuire à son image. La société de Mark Zuckerberg aurait téléchargé les contacts e-mails de 1.5 millions d'utilisateurs depuis 2016.
Directeur général associé du groupe ASK’M / KER-MEUR. Expert en cyber sécurité. Conférencier sur les menaces émergentes, spécialisé dans la sensibilisation auprès des entreprises.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Mouffle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur général associé du groupe ASK’M / KER-MEUR. Expert en cyber sécurité. Conférencier sur les menaces émergentes, spécialisé dans la sensibilisation auprès des entreprises.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Facebook est au coeur d'un nouveau scandale qui va nuire à son image. La société de Mark Zuckerberg aurait téléchargé les contacts e-mails de 1.5 millions d'utilisateurs depuis 2016.

Atlantico.fr : Selon l'agence Reuters, la société Facebook a déclaré ce mercredi 17 avril avoir "non intentionnellement téléchargé" les contacts emails de 1.5 million de ses nouveaux utilisateurs apparus depuis mai 2016. En l'espèce, ne peut-on pas considérer que nous avons dépassé le stade de l'acceptable ? Faut-il simplement arrêter Facebook d'une façon ou d'une autre ou s'agit-il d'un problème de direction ? 

Frédéric Mouffle : Ce n’est pas la première fois que la gestion des données personnelles confiées à Facebook fait scandale. Chacun place le stade de l’acceptable ou il le veut puisque même s’il n’est pas normal que des données personnelles puissent être partagées sans autorisation, il est nécessaire d’arrêter de penser que l’on peut disposer d’une vie privée sur Facebook ou tout autre réseau similaire. Ce n’est plus un secret que les données personnelles sont utilisées pour permettre aux annonceurs de mieux cibler leurs publicités. D'ailleurs, fin 2018 déjà, une enquête du New York Times révélait que plus de 150 entreprises avaient bénéficié d’un accès à des données initialement confidentielles.   

Cette affaire s’inscrit dans une longue liste d’affaires similaires et les scandales de ce genre n’ont pas fini de défrayer la chronique. Les internautes sont de plus en plus sensibles à ces problématiques et inévitablement, cette affaire va contribuer à intensifier la chute de Facebook, qui, sous prétexte d’être tout puissant, pense pouvoir tout se permettre. 

Les justifications que fournit la direction de Facebook ne font que renforcer cette dynamique. Facebook ne manque pas de jouer la carte de la transparence, en parlant de « bug » cette fois mais aussi parfois en rappelant que les utilisateurs étaient clairement informés de l’utilisation de leurs données. Il ne fait aucun doute qu’à la longue, la politique plus que douteuse de Facebook finira par mener le réseau à sa perte et par encourager les utilisateurs à se tourner vers d’autres réseaux. En revanche, rien ne permet aujourd’hui de penser que d’autres réseaux pourraient apporter une meilleure protection des données personnelles, d’autant plus que de nombreux réseaux ont déjà été rachetés par le groupe Facebook…

Quelles sont les failles du management de Mark Zuckerberg, qui a pu être critiqué au sein des compagnies rachetées par Facebook, comme WhatsApp ou Instagram ? 

Depuis quelques années maintenant, Facebook a fait l’objet de nombreux scandales, ce qui a convaincu de nombreux utilisateurs de se tourner vers d’autres réseaux. Conscient de la popularité grandissante de ces derniers, Facebook a racheté certains d’entre eux, comme ce fut le cas pour WhatsApp et Instagram. Des rumeurs laissent entendre que la direction de Facebook aurait également cherché à racheter Snapchat, ce qui n'a pour l'instant pas été concrétisé. Suite à ces rachats, les fondateurs respectifs de ces plateformes ont rapidement eu des divergences d’opinions avec la direction de Facebook et, effectivement, beaucoup soulèvent des failles de management de la part de Mark Zuckerberg. 

En septembre dernier, six ans après le rachat d’Instagram par Facebook, on a assisté à la démission des deux fondateurs d’Instagram. Si ces derniers n’ont pas donné d’explications, il semblerait qu’ils soient rentrés en conflit avec Mark Zuckerberg. Instagram, dont la popularité est grandissante, a d’abord profité d’une certaine indépendance mais celle-ci a progressivement été réduite. Au final, Instagram, comme les autres réseaux sociaux rachetés par Mark Zuckerberg, risquent de devenir de simples branches de Facebook. 

Ce fut le même schéma pour WhatsApp. Rachetée en 2014, la plateforme est restée indépendante au départ mais des désaccords se sont rapidement installés entre Mark Zuckerberg et le fondateur de WhatsApp qui a quitté ses fonctions en avril 2018. A priori, cela serait dû à des désaccords concernant l’utilisation des données personnelles, le chiffrement des messages mais aussi la mise en place d’options payantes et de publicités ciblées. 

A chaque fois, Facebook entre donc dans une logique de rentabilité et instaure la monétisation des données. Par le rachat de ces plateformes, le plus grand des réseaux sociaux du monde parvient à récupérer de plus en plus de données qui permettent à Facebook d’augmenter le coût de leurs fichiers clients. Finalement, ce qui semble motiver le management de Mark Zuckerberg c’est l’argent bien plus que la sécurité de ses clients. 

Quels sont les précédents de ce type - visant la sécurité des utilisateurs- les plus importants dans l'histoire de Facebook, qui devraient nous alerter, et pousser les gouvernements ou les utilisateurs à agir ? 

Depuis la création du Facebook, de nombreux problèmes relatifs à la sécurité et à la confidentialité des données ont été révélés. On peut citer la consultation de 200 millions de mots de passe par les employés de Facebook en mars dernier ou encore l'accès à des données initialement confidentielles par plus de 150 entreprises telles que Netflix, Amazon, Apple ou encore Yahoo, fin 2018. On a également beaucoup entendu parler de nombreux piratages mais aussi de l'implication de Facebook dans l'ingérence russe lors des élections présidentielles américaines. 

Le scandale Cambridge Analytica en mars 2018 est certainement l’épisode qui a le plus ébranlé la confiance des utilisateurs envers Facebook. Cette société de profilage politique avait capté les données de millions d’internautes sans leur consentement, ce qui aurait notamment servi la campagne de Donald Trump. Selon un sondage IFOP publié en 2018 dans la Parisien Magazine, un français sur quatre envisageait de supprimer leur compte à la suite de ce scandale. 

Si Facebook avait affirmé renforcer sa politique de protection de la vie privée à la suite du scandale de Cambridge Analytica, force est de constater que les fuites de données n’ont pas cessé et qu’elles ne cesseront certainement pas. Même s'il semble difficile pour les gouvernements d'agir face à une entreprise aussi puissante, ils ont peut être effectivement un rôle à jouer là dedans. L'année dernière, le gouvernement britannique avait d'ailleurs utilisé tous les moyens à sa disposition pour saisir des documents internes à Facebook. Certains de ces documents, notamment des mails, montraient que la patron de Facebook avait menti au Congrès concernant sa politique de confidentialité et qu'il était parfaitement conscient des failles de sécurité qui avaient permis à Cambridge Analytica de récolter les données de millions de personnes. 

Ce qui est essentiel aujourd'hui, c'est de garder à l’esprit que nos données personnelles valent de l’or pour des sociétés comme Facebook et qu’elles nous échappent dès lors qu’elles sont communiquées sur les réseaux sociaux. Peu importe que nous ayons communiqué ces données de manière volontaire ou non, elles seront utilisées et monétisées, notamment à des fins publicitaires. 

Puisque le constat est posé, c’est peut-être à chacun d’entre nous d’être prudent et raisonné dans l’usage de réseaux sociaux tels que Facebook. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires