En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

07.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 1 heure 35 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 2 heures 17 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 3 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 4 heures 20 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 16 heures 13 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 22 heures 47 sec
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 22 heures 51 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 23 heures 34 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 1 jour 3 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 2 heures 4 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 4 heures 32 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 21 heures 16 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 22 heures 12 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 23 heures 28 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 23 heures 46 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 1 jour 34 min
© Reuters
© Reuters
Pouvoir d'achat des retraités

Retraités dans la rue : ces facteurs qui pèsent sur leur pouvoir d’achat bien au-delà du montant de leurs pensions

Publié le 11 avril 2019
Suite à l'appel des syndicats, les retraités manifesteront dans toute la France ce jeudi 11 avril, pour défendre leur pouvoir d'achat.
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite à l'appel des syndicats, les retraités manifesteront dans toute la France ce jeudi 11 avril, pour défendre leur pouvoir d'achat.

Atlantico : Du montant des pensions, en passant par la fiscalité, les évolutions de prix, notamment dans l'immobilier, ou dans le domaine de la santé...quels ont été, au cours de ces dernières années, les principaux freins à l'amélioration du pouvoir d'achat des retraités ?

Philippe Crevel : Les retraités ont connu une augmentation de leur pouvoir d’achat jusqu’en 2012. Les mesures prises depuis, fiscalisation des majorations familiales, réduction de la demi-part supplémentaire pour les veufs et les veuves, augmentation de la CSG, désindexation des pensions, ont sensiblement modifié la donne. Certes, aujourd’hui, encore, le niveau de vie moyen des retraités est de plus de 3 points supérieur à celui de l’ensemble de la population. Mais, le ressenti est tout autre notamment en raison de la concentration dans le temps des mesures les visant. Les retraités sont, en revanche, peu touchés par l’envolée des prix de l’immobilier car 75 % d’entre eux sont propriétaires de leur résidence principale. Par ailleurs, ils détiennent une part importante du patrimoine sous forme de placements financiers et immobiliers. Ils sont, en revanche, plus atteints par l’augmentation des prix des services qui suivent l’évolution des salaires. La faible inflation rend très visible l’absence de revalorisation des pensions. Dans les années 80, l’inflation était de 8 % et les pouvoirs revalorisaient à hauteur de 5 ou 6 %. Les retraités perdaient deux points de pouvoir d’achat mais cela ne se voyait pas.

Ne pourrait-on pas voir la faible dynamique de l'emploi en France, base du financement des pensions, comme la principale menace qui pèse sur le pouvoir d'achat des retraités ?

Les retraites sont conditionnées par le niveau des ressources, essentiellement les cotisations assises sur les salaires, leur montant défini selon les règles en vigueur et l’âge de liquidation ainsi que la démographie (nombre de personnes de plus de 60 ans, espérance de vie). En matière de démographie, la tendance est claire. Le nombre de personnes de plus de 60 ans augmentera dans les trente prochaines années du fait de l’arrivée à cet des générations du baby-boom et de l’allongement de l’espérance de vie. Actuellement, cette dernière est de plus de 25 ans à 60 ans quand elle était de 15 ans en 1950. Le nombre de retraités devrait ainsi passer de 16 à 25 millions de 2018 à 2060. La masse salariale dépend du nombre d’emplois et des gains de productivité avec en filigrane la question du partage de la valeur ajoutée. Sans croissance, sans création d’emploi, il y a un problème pour financer les retraites. Il sera difficile de poursuivre l’augmentation des prélèvements qui auraient comme conséquence de détruire des emplois et donc de rétrécir la masse imposable. Il est délicat ouvertement de baisser les pensions. Les pouvoirs publics préfèrent le faire pour les générations qui viennent. C’est plus indolore mais assez injuste. La solution passe en partie par une amélioration de la situation de l’emploi. En 2018, la France a créé 106 000 emplois contre plus de 300 000 en 2017. Pour réellement améliorer la situation, il faudrait sans nul doute être capable de créer plus de 250 000 emplois par an et ramener le taux de chômage à 5 % contre 8,8 % actuellement. La planche de salut vient de la productivité. Or, celle-ci dans une économie tertiaire se fait plus rare.

Dans quelle mesure une redynamisation de ce marché de l'emploi pourrait apporter une solution à cette problématique ? Quels seraient les remèdes les plus appropriés pour apporter une réponse aux retraités ?

Dans les prochaines années, la France pourrait manquer de spécialistes, de compétences dans de nombreux métiers. Certains secteurs manquent déjà de bras et de cerveaux. Il faut encourager les sorties progressives, inciter le cumul emploi / retraite en autorisant à nouveau ceux qui le pratiquent à se constituer des droits pour leur retraite comme cela était le cas avant 2014. L’affaire des retraites, ce n’est pas que de la comptabilité, de la tuyauterie, il y a beaucoup de psychologie, de pédagogie à réaliser. Les pouvoirs publics pourraient s‘inspirer du modèle suédois qui repose sur les comptes notionnels. La pension dépend de l’espérance de vie à la retraite. Une personne partant à 62 ans aura une pension plus faible qu’une autre décidant de liquider deux ou cinq ans plus tard. Évidemment, il faut avoir des mécanismes correcteurs pour ceux ont été confrontés durant leur vie professionnel à des tâches pénibles. Des compensations sous forme de majorations de points peuvent être imaginées. Il faut bien prendre conscience qu’il n’y a pas d’un côté les retraités et de l’autre els actifs. Il y a une chaine qui lie les uns aux autres. Si les retraites chargent trop la barque, la sphère productive risque d’être asphyxiée. Inversement, des retraités pauvres serait socialement injuste et aurait des conséquences économiques. Il faut trouver un équilibre gagnant-gagnant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

07.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 11/04/2019 - 19:19
35/39
Anguerrand il n'y avait pas d'erreur dans votre texte: Mitterrand/Mauroy 39 heures. En 2000 Chirac/Jospin 35 heures.
Anguerrand
- 11/04/2019 - 17:17
Retraite
Une erreur dans le commentaire ci dessous ; c’était à 35h et non 39 h que Mitterrand avait décidé d’instaurer tout seul sans se rendre compte des conséquences économiques que nous continuons à payer
Anguerrand
- 11/04/2019 - 17:10
Retraite
Personne ne rappelle que c’est Mitterrand qui a instauré les 39 heures au lieu de 40 h que nous avons travaillé jusqu’à 47 h et avec 3 semaines de vacances, y compris le samedi . C’est à partir de cela que la France a diminué dans son niveau de vie, nous étions la 3 ème puissance au monde auparavant. Il n’y a pas de secrets !
C’est maintenant que l’on nous reproche d’être des favorisés. Personne ne rappelle ces réalités et de plus l’ on diminue nos retraites et l’on taxe nos assurances vie alors que c’était sensé être garanti sans impôt à vie. Pour nous c’était un complément de retraite et l’état se sert joyeusement. L’état n’a aucune parole et nous prend pour des c.... le baril a augmenté de 10$ , le carburant n’aurait donc dû augmenter que de 2,5 centimes, l’état s’est donc servi et a rétabli plus que les 2 centimes qu’il avait promis d’annuler. On s’est donc fait avoir une fois de plus.