En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Japon : une lueur d'espoir au milieu du chaos

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 7 heures 59 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 8 heures 30 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 9 heures 23 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 10 heures 8 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 14 heures 22 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 14 heures 43 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 16 heures 9 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 16 heures 12 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 8 heures 13 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 8 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 9 heures 50 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 10 heures 20 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 11 heures 16 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 14 heures 32 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 15 heures 3 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 16 heures 10 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 16 heures 12 min
© Hokusaï
© Hokusaï
Monstre des océans

Les vagues scélérates sont moins fréquentes mais quand elles déferlent, elles sont de plus en plus “extrêmes”

Publié le 23 mars 2019
Des analyses faites sur la côte ouest américaine suggèrent que les "vagues scélérates" sont de plus en plus violentes.
Mansour Ioualalen est chercheur à l'Institut de recherche pour le développement (IRD), dans l'unité Géoazur.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mansour Ioualalen
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mansour Ioualalen est chercheur à l'Institut de recherche pour le développement (IRD), dans l'unité Géoazur.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des analyses faites sur la côte ouest américaine suggèrent que les "vagues scélérates" sont de plus en plus violentes.

Atlantico : Des analyses faites sur la côte ouest américaine suggèrent que les "vagues scélérates" sont moins fréquentes mais de plus en plus violentes. Qu'est-ce qu'une vague scélérate?

Mansour Ioualalen : Dans cette terminologie le terme important est le mot « scélérates », c’est à dire « qui ne préviennent pas » ou encore « ce à quoi l’on n’est pas préparé ». Arbitrairement, on les définit comme des vagues isolées dont la hauteur est au moins le double de la hauteur significative du champ de vagues avoisinant. Elles sont donc implicitement sporadiques sinon elles contribueraient significativement à cette hauteur ambiante de vagues.

Dans cette terminologie, une vague scélérate est-elle obligatoirement extrême ?

Pas nécessairement: elle est simplement inattendue et in-anticipée par le navigateur. Une forte houle, à laquelle un navigateur est préparé peut causer beaucoup moins de dégâts qu’une vague scélérate de bien moindre hauteur. Il faut ainsi les distinguer des vagues extrêmes issues de conditions météorologiques anormales ou encore des vagues pouvant être importantes issues de la confluence de courants marins. Pour ces deux occurrences les hauteurs de vagues sont statistiquement régulières et donc « non scélérates ».

Et comment se déclenche t'elle ?

Tout d’abord faisons une brève description de ce qu’est un champ de vagues. Depuis bientôt deux siècles, les scientifiques se penchent sur les mécanismes de formation des vagues, leur évolution dans le temps et leur propagation dans l’espace après leur génération (sous l’effet du vent). Plus exactement depuis qu’un physicien anglais, G. B. Airy, a montré qu’une surface libre, e.g., la surface des océans, est un oscillateur naturel et donc une onde marine. Dans un champ de vagues coexistent différentes classes de vagues : par exemple la houle qui se maintient sous l’effetde la force de gravité, les vagues de vent qui sont générées par la force du vent. Ces dernières sont en général plus « jeunes » que les composantes de la houle. Il a été montré, par exemple, il y a près d’un demi-siècle, qu’une instabilité particulière, module une champ de vagues, i.e., certaines crêtes sont plus hautes que d’autres. On observe communément cette propriété lorsque l’on se trouve à la plage. Cette instabilité (modulationnelle), lorsqu’elle est conjuguée avec le phénomène naturel d’atténuation de la houle (dissipation par frottement des particules d’eau entre elles), explique aussi comment  des vagues de vent (qui oscillent très rapidement) se transforment peu à peu en houle qui oscille beaucoup plus lentement. Pour résumer, un champ de vagues accueille des composantes d’ondes d’âges variables, dont les oscillations sont plus ou moins rapides (leur fréquence physique diffère), la distance entre deux crêtes sont plus ou moins longues (leur longueur d’onde), leurs hauteurs sont plus ou moins importantes, et leurs vitesse de propagation varie (ce que l’on appelle la dispersion). Ces composantes interagissent entre-elles et nous avons une bonne connaissance de la plupart des processus mécaniques mis en jeu dans l’évolution d’un champ de vagues.

Pour ce qui concerne les mécanismes de déclenchement des vagues scélérates : avec le temps les observations sont de plus en plus nombreuses, aussi bien par les professionnels de mer (navigateurs ou les occupants de plateformes marines) que par les scientifiques qui installent des instruments de mesure en mer ou en laboratoire en tentant de les reproduire). L’accumulation de ces observations permet de tester et de confronter certains mécanismes cités connus, cités plus haut, de les revisiter en quelque sorte sous la lorgnette « vagues scélérates ». Par exemple il a été montré que la confluence de deux champs de vagues, sous l’effet de l’instabilité modulationnelle, pourrait générer une crête de hauteur décuplée, sous certaines conditions de synchronisation des deux trains initiaux. Egalement, Les différences de vitesse entre plusieurs composantes du champ de vagues peuvent créer une accumulation soudaine de crêtes et une amplification brusque. On appelle cela la focalisation.

Pendant longtemps les vagues scélérates ont été le cauchemar des marins, de nos jours y a-t-il des moyens efficaces pour mieux sécuriser les bateaux ou prévenir le danger ?

L’étude des mécanismes de génération des vagues scélérates (VS), les tentatives de reproduction en laboratoire, et leur modélisation numérique,  sont nécessaire mais elle ne sont pas à ce jour suffisante pour développer des systèmes d’observation et de prédiction des vagues scélérates. Ceci parce que leurs échelles spatio-temporelles (ST) sont trop fines (car sporadiques) pour être modélisées avec précision à l’échelle d’un domaine marin. Une approche statistique (analyse de l’occurrence de VS dans un domaine ST) pourrait être plus abordable mais on dégraderait considérablement la précision ST de leur occurrence, précisément parce que les observations des VS sont rares. Tout au plus pourrait-on donner une cartographie des zones de forte occurrence, si celles-ci existent réellement. Mais à quoi servirait une telle cartographie pour un phénomène si sporadique ? Reste leur possible détection. Les altimètres embarqués sur satellites ne permettent pas de détecter uniformément des phénomènes si ponctuels et de si petite échelle ST. Peut-être des radars embarqués sur navires pourraient-ils détecter ces anomalies de hauteur de vagues à condition de développer des logiciels cohérents d’interprétation des signaux rétrodiffusés. Les choses progressent néanmoins et les efforts pour tenter d’anticiper les VS sont réels.

Parce que les VS sont de plus en plus reportées et étudiées, les marins sont de plus en plus conscients de ce risque. Nous savons qu’un navigateur professionnel et expérimenté peut s’adapter spontanément à des champs de houles extrêmes. Cependant, les VS étant sporadiques et soudaines, elles échappent naturellement à toute vigilance. Contrairement à l’aléa tsunami ou les temps d’arrivée peuvent être suffisants pour se préparer à l’imprévu, la seule préparation possible aux VS, pour le moment, est le respect scrupuleux, à tous les instants, des règles de sécurité en mer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
océan, vague
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Japon : une lueur d'espoir au milieu du chaos

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 23/03/2019 - 20:27
Vagues scélérates : spectacle grandiose et souvent mortel
Essayez donc ce lien photo pour vous en rendre compte !

==> http://bit.ly/2JAHfDh

et dites vous bien qu'on a pas de photo pur les navires qui ont été engloutis en quelques secondes