En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Hokusaï
Monstre des océans
Les vagues scélérates sont moins fréquentes mais quand elles déferlent, elles sont de plus en plus “extrêmes”
Publié le 23 mars 2019
Des analyses faites sur la côte ouest américaine suggèrent que les "vagues scélérates" sont de plus en plus violentes.
Mansour Ioualalen est chercheur à l'Institut de recherche pour le développement (IRD), dans l'unité Géoazur.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mansour Ioualalen
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mansour Ioualalen est chercheur à l'Institut de recherche pour le développement (IRD), dans l'unité Géoazur.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des analyses faites sur la côte ouest américaine suggèrent que les "vagues scélérates" sont de plus en plus violentes.

Atlantico : Des analyses faites sur la côte ouest américaine suggèrent que les "vagues scélérates" sont moins fréquentes mais de plus en plus violentes. Qu'est-ce qu'une vague scélérate?

Mansour Ioualalen : Dans cette terminologie le terme important est le mot « scélérates », c’est à dire « qui ne préviennent pas » ou encore « ce à quoi l’on n’est pas préparé ». Arbitrairement, on les définit comme des vagues isolées dont la hauteur est au moins le double de la hauteur significative du champ de vagues avoisinant. Elles sont donc implicitement sporadiques sinon elles contribueraient significativement à cette hauteur ambiante de vagues.

Dans cette terminologie, une vague scélérate est-elle obligatoirement extrême ?

Pas nécessairement: elle est simplement inattendue et in-anticipée par le navigateur. Une forte houle, à laquelle un navigateur est préparé peut causer beaucoup moins de dégâts qu’une vague scélérate de bien moindre hauteur. Il faut ainsi les distinguer des vagues extrêmes issues de conditions météorologiques anormales ou encore des vagues pouvant être importantes issues de la confluence de courants marins. Pour ces deux occurrences les hauteurs de vagues sont statistiquement régulières et donc « non scélérates ».

Et comment se déclenche t'elle ?

Tout d’abord faisons une brève description de ce qu’est un champ de vagues. Depuis bientôt deux siècles, les scientifiques se penchent sur les mécanismes de formation des vagues, leur évolution dans le temps et leur propagation dans l’espace après leur génération (sous l’effet du vent). Plus exactement depuis qu’un physicien anglais, G. B. Airy, a montré qu’une surface libre, e.g., la surface des océans, est un oscillateur naturel et donc une onde marine. Dans un champ de vagues coexistent différentes classes de vagues : par exemple la houle qui se maintient sous l’effetde la force de gravité, les vagues de vent qui sont générées par la force du vent. Ces dernières sont en général plus « jeunes » que les composantes de la houle. Il a été montré, par exemple, il y a près d’un demi-siècle, qu’une instabilité particulière, module une champ de vagues, i.e., certaines crêtes sont plus hautes que d’autres. On observe communément cette propriété lorsque l’on se trouve à la plage. Cette instabilité (modulationnelle), lorsqu’elle est conjuguée avec le phénomène naturel d’atténuation de la houle (dissipation par frottement des particules d’eau entre elles), explique aussi comment  des vagues de vent (qui oscillent très rapidement) se transforment peu à peu en houle qui oscille beaucoup plus lentement. Pour résumer, un champ de vagues accueille des composantes d’ondes d’âges variables, dont les oscillations sont plus ou moins rapides (leur fréquence physique diffère), la distance entre deux crêtes sont plus ou moins longues (leur longueur d’onde), leurs hauteurs sont plus ou moins importantes, et leurs vitesse de propagation varie (ce que l’on appelle la dispersion). Ces composantes interagissent entre-elles et nous avons une bonne connaissance de la plupart des processus mécaniques mis en jeu dans l’évolution d’un champ de vagues.

Pour ce qui concerne les mécanismes de déclenchement des vagues scélérates : avec le temps les observations sont de plus en plus nombreuses, aussi bien par les professionnels de mer (navigateurs ou les occupants de plateformes marines) que par les scientifiques qui installent des instruments de mesure en mer ou en laboratoire en tentant de les reproduire). L’accumulation de ces observations permet de tester et de confronter certains mécanismes cités connus, cités plus haut, de les revisiter en quelque sorte sous la lorgnette « vagues scélérates ». Par exemple il a été montré que la confluence de deux champs de vagues, sous l’effet de l’instabilité modulationnelle, pourrait générer une crête de hauteur décuplée, sous certaines conditions de synchronisation des deux trains initiaux. Egalement, Les différences de vitesse entre plusieurs composantes du champ de vagues peuvent créer une accumulation soudaine de crêtes et une amplification brusque. On appelle cela la focalisation.

Pendant longtemps les vagues scélérates ont été le cauchemar des marins, de nos jours y a-t-il des moyens efficaces pour mieux sécuriser les bateaux ou prévenir le danger ?

L’étude des mécanismes de génération des vagues scélérates (VS), les tentatives de reproduction en laboratoire, et leur modélisation numérique,  sont nécessaire mais elle ne sont pas à ce jour suffisante pour développer des systèmes d’observation et de prédiction des vagues scélérates. Ceci parce que leurs échelles spatio-temporelles (ST) sont trop fines (car sporadiques) pour être modélisées avec précision à l’échelle d’un domaine marin. Une approche statistique (analyse de l’occurrence de VS dans un domaine ST) pourrait être plus abordable mais on dégraderait considérablement la précision ST de leur occurrence, précisément parce que les observations des VS sont rares. Tout au plus pourrait-on donner une cartographie des zones de forte occurrence, si celles-ci existent réellement. Mais à quoi servirait une telle cartographie pour un phénomène si sporadique ? Reste leur possible détection. Les altimètres embarqués sur satellites ne permettent pas de détecter uniformément des phénomènes si ponctuels et de si petite échelle ST. Peut-être des radars embarqués sur navires pourraient-ils détecter ces anomalies de hauteur de vagues à condition de développer des logiciels cohérents d’interprétation des signaux rétrodiffusés. Les choses progressent néanmoins et les efforts pour tenter d’anticiper les VS sont réels.

Parce que les VS sont de plus en plus reportées et étudiées, les marins sont de plus en plus conscients de ce risque. Nous savons qu’un navigateur professionnel et expérimenté peut s’adapter spontanément à des champs de houles extrêmes. Cependant, les VS étant sporadiques et soudaines, elles échappent naturellement à toute vigilance. Contrairement à l’aléa tsunami ou les temps d’arrivée peuvent être suffisants pour se préparer à l’imprévu, la seule préparation possible aux VS, pour le moment, est le respect scrupuleux, à tous les instants, des règles de sécurité en mer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
océan, vague
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
03.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
04.
Loi Alimentation : sans surprise, les effets pervers s'accumulent
05.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
06.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
07.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
Déjà 10 ans de croissance record aux Etats-Unis : voilà les erreurs françaises et européennes qui nous en ont privé
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
SOS partis disparus : quand la démocratie française s’abîme dans une crise d’immaturité collective
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Emmanuelle Mignon, proche de Nicolas Sarkozy, qualifie Emmanuel Macron de "meilleur président de droite qu'on ait eu depuis un certain temps"
06.
La droite après Les Républicains
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 23/03/2019 - 20:27
Vagues scélérates : spectacle grandiose et souvent mortel
Essayez donc ce lien photo pour vous en rendre compte !

==> http://bit.ly/2JAHfDh

et dites vous bien qu'on a pas de photo pur les navires qui ont été engloutis en quelques secondes