En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Alerte branlette (pas intellectuelle)
Sexualités perturbées : un quart des 18-25 ans qui regardent du porno en sont dépendants
Publié le 15 mars 2019
Un documentaire de la BBC intitulé "Porn Laid Bare" avance la conclusion inquiétant qu'un quart des consommateurs de contenus pornographiques seraient dépendants à ces derniers.
Michelle Boiron est psychologue clinicienne, thérapeute de couples , sexologue diplomée du DU Sexologie de l’hôpital Necker à Paris, et membre de l’AIUS (Association interuniversitaire de sexologie). Elle est l'auteur de différents articles...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michelle Boiron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michelle Boiron est psychologue clinicienne, thérapeute de couples , sexologue diplomée du DU Sexologie de l’hôpital Necker à Paris, et membre de l’AIUS (Association interuniversitaire de sexologie). Elle est l'auteur de différents articles...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un documentaire de la BBC intitulé "Porn Laid Bare" avance la conclusion inquiétant qu'un quart des consommateurs de contenus pornographiques seraient dépendants à ces derniers.

Atlantico : "Porn Laid Bare", un documentaire de la BBC, revient sur le monde de la pornographie et tire un constat inquiétant de l'influence du porno sur la sexualité des jeunes. Ce documentaire de la BBC affirme notamment qu'un quart des gens regardant du porno y seraient dépendants. Comment fonctionne cette addiction à la pornographie ? Est-ce réellement une nouveauté?

Michelle Boiron : On peut effectivement parler de nouvelles addictions concernant la pornographie. De quoi s'agit'il? Traditionnellement, l'addiction suppose une dépendance vis à vis d'un produit, plutôt que d'une activité . Le développement d'Internet, la création d'univers virtuels extrêmement sophistiqués et prégnants, l'hypersexualustion de la société, ont créés des addictions comportementales dont la pornographie est la plus toxique. La société a mis du temps à valider ce phénomène d'addiction sans produit. En matière d'addiction sans drogue se pose la question de la frontière entre le normal et le pathologique. Le processus est insidieux, il a pour conséquences de retarder le moment où le caractère pathologique de l'excès est reconnu et admis par le sujet. Le sujet reste longtemps dans le déni de l'addiction. Il pense être Libre d'arrêter quand il veut. Helas et c'eT tres préoccupant  nos jeunes sont aujourd'hui confrontés de plus en plus tôt et donc initiés à la sexualité par le visionnage de films pornographiques. On est bien loin de l'initiation et des rituels qui permettaient aux adolescents de découvrir les plaisirs de la chair par le flirt et la découverte de la sexualité progressive. Ils sont exposés à des scènes sexuelles virtuelles qui les effractent y et qui laissent dans leur cerveau des traces indélébiles d'une excitation abyssale qu'ils chercheront à reproduire dans la vraie vie. L'illusion d'atteindre le nirvâna confère à un produit la toute puissance de créer de la jouissance. L'objet est un leurre fut il incarné par un être en chair. Cela va pourtant inaugurer un type de fonctionnement inconscient pour tout un chacun. Certains êtres fragiles dont les enfants risquent, et c'est tout l'enjeu aujourd'hui de la prévention, d'y être entraînés de manières insidieuses. Ce qui au début constitue pour eux un soulagement à la souffrance, à l'angoisse va par le plaisir, l'excitation qu'il en re"tire" glisser vers une répétition incontrôlable. Insidieusement la dépendance s'inscrit. Pris dans un processus de fuite la maladie addictives va jusqu'à occulter les causes, le sens profond de la conduite agit. Avant on parlait de rencontre fortuite avec le produit aujourd'hui c'est plutôt une incitation via les réseaux dont les jeunes sont victimes! La banalisation du visionnage de films pornos est la responsabilité de la société. "Tout le Monde en regarde" est la phrase qui revient le plus souvent y compris des jeunes femmes qui n'y voient pas d'inconvénient jusqu'au jour où elles tombent sur le contenu visionné.... Il est urgent de prévenir des risques encourus pour tout le monde de 7 à 77 ans. L'addiction au porno  peut intervenir à n'importe quel âge de la vie d'un homme. Il n'y a pas de vaccin contre cette épidémie... 

Comment se traduit cette addiction à la pornographie, notamment les films plus explicites, sur la sexualité des jeunes ?             

La sexualité des jeunes aujourd'hui est de toutes façons exposée aux problèmes de performances avec ou sans visionnage de films pornos. Le Monde virtuel par Internet via la pornographie ne traduit pas à lui seul la crise profonde des représentations du sexe, mais il touche à l'image de soi et modifie le sens de l'acte sexuel et sa finalité qui touche à l'existence même de l'individu. Le sexe nécessite une relation fluide, source de dynamisme, d'inventivité pour ne pas dévier sa trajectoire et rater son envol. Ce voyage via Internet, s'il n'est qu'une escale  pour initier le profane (adulte) du sexe ne peut être qu'un support biaisé de la réalité de la sexualité en chair et en os. Cette exposition précoce entraîne chez certains un évitement du sexe car ils ne se sentent pas à la hauteur et leur estime d'eux est mise à mal. D'autres plus kamikazes vont tenter de singe les codes des films pornos... Rappelons que le porno n'agit que sur l'excitation et que cette excitation virtuelle ne peut trouver son pareil dans la rencontre avec l'autre. Helas parmi les curieux, la machine à créer du besoin va "choper" ceux qui ont la difficulté de s'investir dans une relation à l'autre, ont une faible estimé d'eux et les conduire plus ou moins rapidement dans une dépendance. Cela va créer automatiquement un isolement et un comportement passif face aux sexes. 

Observez-vous ces changements sur la sexualité des jeunes ? Comment peut-on "traiter" cette addiction ?                                       

On peut surtout éviter à nos jeunes l'exposition précoce de films pornos en informant . On ne peut pas accepter d'entendre le témoignage suivant: "Madame, Tous les jeunes regardent du porno filles comme garçons" me confiera une jeune ado de 13 ans en classe de 4ème dans un très chic collège parisien. Même jeune fille qui développait en parallèle un dégoût du sexe. Elle ne rêvait que d'un amour romantique. On voit bien la dichotomie entre une exposition précoce effracrante dans le virtuel du sexe cru et du coup la représentation erronée de son Corps qu'elle ne peut /veut apprivoiser eu égard à ce qu'elle a pu en voir... De tout temps le rapport sexuel à fait l'objet d'une question, lorsqu'il ne fait pas l'objet d'un interdit. Aujourd'hui les tabous sont dépassés, la sexualité est partout. Alors comment sans paraître ringard ou moralisateur éduquer les comportements sexuels des jeunes? La liberté a entraîné un certains nombre d'excès. L'homme tend à jouir d'avantage de la quantité que de la qualité et cette quête du toujours plus de plaisir l'entraîne vers des désordres sexuels, comme en témoignent aujourd'hui l'addiction au sexe. On voit bien comment l'excès, ici comme ailleurs, renvoie l'être humain dans son "état de nature" et combien cette liberté est inséparable d'une pédagogie, sinon d'une morale! On ne peut jouir sans ériger des barrières symboliques codées. Pour terminer je dirai qu'il faut étudier le systeme de valeurs et de croyances de notre société pour accéder à la compréhension des comportements  sexuels actuels . Alors nous avons du travail pour redresser la barre. Il n'est pas question de diaboliser le sexe ni de prôner l'angélisme , il est question d'arrêter un fléau pour notre santé sexuelle à tous. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
04.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
05.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
06.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
07.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 16/03/2019 - 10:06
Ganesha
Non, comme d’habitude vous interprétez mal les propos de l’auteur.
Pêtre devriez-vous retourner au lycée pour (re)apprendre le commentaire de texte français?
Madame parle d’eduquer et non d’interdire, ça devrait vous faire plaisir!
Il vaudrait mieux pour nos jeunes une éducation à l’erotisme plutôt que des visionnage de remplissage violent et concomitant de tous les orifices, non?
....Après, chacun son truc pour trouver la jouissance....
zelectron
- 15/03/2019 - 21:24
Alexandre Soljenitsyne
ON ASSERVI BIEN MIEUX LES PEUPLES AVEC LA PORNOGRAPHIE QU'AVEC LES MIRADORS !
assougoudrel
- 15/03/2019 - 19:40
Perturbé est le
voisin de Masturbé.