En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

04.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

05.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

07.

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 37 min 7 sec
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 1 heure 55 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 4 heures 9 min
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 5 heures 58 min
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 8 heures 52 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 10 heures 48 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 13 heures 17 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 13 heures 48 min
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 1 heure 17 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 2 heures 51 min
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 5 heures 23 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 8 heures 34 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 9 heures 19 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 11 heures 13 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 11 heures 48 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 12 heures 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 13 heures 34 min
pépites > Economie
Vroum
Hausse des ventes de voitures neuves
il y a 1 jour 4 heures
© Flickr - fdecomite
© Flickr - fdecomite
Referendum

WeEuropeans, 30 000 propositions dans 27 pays : pourquoi les attentes des Européens ne sont pas celles qu’on croit

Publié le 14 mars 2019
A la suite d'une consultation WeEuropeans.eu menéepar Civico Europa et Make.org dans tous les pays d'Europe, les 10 propositions pour l'avenir de l'Europe les plus portées dans chaque pays ont été publiées. Les résultats marquent une tendance nette : les Européens veulent reprendre le contrôle sur une Europe dont ils estiment qu'elle marche surtout pour les puissants.
Guillaume Klossa
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Penseur et acteur du projet européen, dirigeant et essayiste, Guillaume Klossa a fondé le think tank européen EuropaNova, le programme des « European Young Leaders » et dirigé l’Union européenne de Radiotélévision / eurovision. Proche du président...
Voir la bio
Raul Magni-Berton
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Raul Magni-Berton est actuellement professeur de science politique à Sciences Po Grenoble. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A la suite d'une consultation WeEuropeans.eu menéepar Civico Europa et Make.org dans tous les pays d'Europe, les 10 propositions pour l'avenir de l'Europe les plus portées dans chaque pays ont été publiées. Les résultats marquent une tendance nette : les Européens veulent reprendre le contrôle sur une Europe dont ils estiment qu'elle marche surtout pour les puissants.

Atlantico : Ces 270 propositions sont soumises pendant deux semaines à tous. En France, ces 10 propositions sur lesquelles les Français interrogés se sont prononcés touchent particulièrement aux questions d'écologie ou de démocratie. Alors qu'on pourrait considérer que l'Europe connaît depuis quelques un moment critique, ces propositions, contre lesquels il parait difficile de s'élever vous semblent-elles refléter le renouveau démocratique qu'on attend de l'Union européenne, à la veille des élections ? Mais d’abord comment expliquer que des sujets comme les migrations, la lutte contre le terrorisme ou l’emploi ne soient pas ou très peu présents ?

Guillaume Klossa : Si vous regardez les derniers eurobaromètres, les sujets comme les migrations ou la lutte contre le terrorisme ne sont plus perçus comme aussi préoccupantes par les citoyens européens. Dès lors que ces préoccupations sont moins présentes dans l’actualité et qu’elles ne font pas l’objet d’une crise comme cela a pu être le cas de 2015 à 2017, les citoyens se concentrent sur des problématiques qui sont plus en lien avec leur quotidien, leur environnement ou leurs perspectives d’avenir, notre consultation WeEuropeans reflète cette réalité.  Par ailleurs, pour l’emploi, et à part quelques pays comme le nôtre ou l’Italie, nous sommes dans une période plutôt favorable dans la plupart des états membres, le taux d'emplois est le plus élevé depuis 2007. Les relations sociales sont plus "détendues".  Et c'est donc naturellement qu'émergent cinq grandes préoccupations mises en évidence par la consultation WeEuropeans menée par Make.org and Civico Europa. Ces préoccupations sont en grande partie partagées par les citoyens européens même si elles renvoient à des réalités nationales différentes. Il s’agit de l'environnement et de la qualité de vie, très présentes, de la dimension sociale avec l'avenir de la santé et des retraites par exemple, de la justice fiscale avec un souci que les grandes entreprises européennes internationales soient régies par les mêmes règles que les autres, l'éducation et la recherche, et enfin le sujet démocratique avec un accent sur l'exemplarité des politiques. Il y a bien sûr des exceptions : l'Italie, la Pologne, et la Hongrie, où les thématiques de l'immigration et de la lutte contre le terrorisme sont présentes, mais pas dans les premières préoccupations des citoyens, contrairement à ce qu’on eût pu escompter.

Raul Magni-Berton : Ce que j'ai lu, en France et ailleurs, est que les propositions sont en effet très centré sur l'écologie. Mais ensuite, il y a plutôt des questions de justice fiscale. Or, effectivement, écologie et fiscalité sont deux thèmes très présents dans les pays d'Europe occidentale. Cela peut paraitre étrange parce que les personnes qui participent à ce genre d'initiative ne représentent pas l'ensemble des citoyens européens, mais plutôt ceux qui sont le plus portés vers des revendications à l'échelle européenne. On pourrait donc penser que leur revendications ne sont pas tout à fait les mêmes que celles des autres. D'ailleurs, les revendications liées aux droits individuels et à la démocratie sont probablement un peu moins visibles que ne le sont dans les arènes nationales. Cependant, il reste que l'écologie et la fiscalité sont bien des enjeux auxquels beaucoup de citoyens accordent une grande importance aujourd'hui, et pas seulement en France. 

Qu’est-ce qui différencie votre consultation d’un sondage traditionnel ?

Guillaume Klossa : Il y a trois choses, notre consultation, qui est une consultation transnationale et multilingue, renvoie à une question ouverte « Comment réinventer concrètement l’Europe ?», alors que les sondages qui font remonter l'immigration et la sécurité sont généralement fondées sur des questions fermées. Deuxième chose, l’ampleur de la consultation, 34 millions de personnes ont été touchées, 1,5 millions y ont participé activement, plus de 30000 propositions ont été faite. On remarque que les modèles de réaction démocratique citoyens sont à peu près les mêmes quels que soient les pays. Les rapports entre nombres de gens touchés, de participants actifs et le nombre propositions sont assez comparables en l’état actuel de la consultation qui se poursuit. Il y a des modalités communes de réaction de citoyens européens à la consultation, mais attendons les résultats finaux pour en tirer des enseignements. Enfin, troisième élément, les dix propositions fédérant les plus de citoyens européens seront présentées aux représentants de la société civile et aux dirigeants européens de tous les partis lors du Congrès WeEuropeans qui se tiendra le 22 mars prochain au Parlement européen.  

Contestation du rôle privilégié qu'aurait les entreprises, les lobbys dans le microcosme européen... si cette enquête est plus optimiste, ne retranscrit-elle pas une volonté de retrouver l'individu citoyen au coeur de la démocratie européenne ? Ne s'agit-il pas d'un appel lancé à l'UE pour qu'elle soit actrice dans la mondialisation, plus passive comme elle a pu être perçue ces dernières années ?

Guillaume Klossa :Très certainement, il y a un désir de transformation et de participation des citoyens à la réinvention du projet européen. C'est la raison qui a motivé Civico et Make à réaliser cette consultation qui est une expérimentation de grande ampleur de nouvelles formes de participation démocratique. Notre conviction, c’est qu’il faut inventer des modalités démocratiques qui permettent aux citoyens de participer de manière continue au débat public et qui confortent la démocratie représentative. S’il faut réinventer l’Europe, peut-être faut-il pour le faire réinventer également la démocratie et mieux articuler démocratie nationale et démocratie européenne, la démocratie est un modèle vivant qui ne s'est pas arrêté à la chute du mur en 1989.

Les propositions semblent se concentrer sur l'incapacité de l'UE à les protéger des vices de la mondialisation. Les Français attendent-ils avant tout une reprise de contrôle de la part d'instances jugées trop liées aux lobbys, aux entreprises, mais éloignées de leur quotidien ?

Raul Magni-Berton : Il est clair qu'il n'y a plus grand monde enthousiaste de l'Union Européenne. Le débat, aujourd'hui, se fait plutôt entre ceux qui veulent la réformer et ceux qui veulent s'en débarrasser. Mais, fondamentalement, il faudrait préciser ce que sont les "vices de la mondialisation". Le premier vice est le problème des externalités. Notre économie est de plus en plus dépendante des autres, et ce que les autres font va avoir des effets sur nous. Cela réduit le nombre de décisions que nous pouvons prendre, et accroit les effets dominos que chaque décision prise dans d'autres pays aura sur nous. Le deuxième est le problème de la réciprocité. Dans un monde de plus en plus mobile, l'aide aux entreprises et aux individus devient inutile si les entreprises, quand elles réussissent, délocalisent pour des raisons fiscales. Pour pouvoir "donner ce qu'on a reçu", il faut qu'il y a n'y ait pas autant de concurrence fiscale. Et, effectivement, l'Union Européenne n'a pas répondu à ces deux grands défis. Il faut noter, aussi, que les problèmes liés à l'environnement relèvent des externalités, et les problèmes de fiscalité relèvent de la réciprocité. 

Quels autres enseignements peut-on selon vous tirer de cette grande consultation ?

Raul Magni-Berton : Ce que je vois n'est pas surprenant. L'enseignement principal, donc, est que la consultation a été faite assez correctement. Un deuxième enseignement est que les propositions qui apparaissent dans les différents pays européens - au moins occidentaux - sont similaires.  Il n'y a pas de spécificités particulières d'un pays en particulier. Enfin, le troisième enseignement est qu'il y a quand même des millions de personnes qui ont participé d'une manière ou de l'autre à ces consultations, alors que cela n'aura pas d'impact majeur. Imaginons que ces pétitions donnent lieu à des décisions réelles, le chiffre des participants se multiplierait par cent. Je soupçonne donc que ces inutiles consultations produisent pas mal de frustration au sein des populations européennes. 

 

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires